Friday, 5 February 2016

Skyda Kan se mêle


1) "Créationnisme - Danger - École", 2) CLAV a fait une vidéo sur la menace créationniste, 3) Sur Science, Méthodologie Athée, Preuve, Pertinence, 4) Le débat avec silveren777, 5) ... et ce débat se corse, 6) ... sur l'abiogenèse, 7) Déluge : Silveren777 se fait impossible sur "science" vs logique et histoire, 8) Skyda Kan se mêle, 9) Silveren777 continue de se faire impossible

Je me cite d'un message plus haut pour donner le contexte:

14:55 Je crois me souvenir avoir entendu un doute comment on aurait pu stocker tous les êtres vivants même sur un bateau dexu fois plus large - je ne vois pas de tentative de tester les limites en posant des question genantes, genre: "vous n'avez pas eu place pour les cangarous comme ça, où est-ce que vous avez les cangarous?"

Serait-ce parce que, comme il me semble vraisemblable, chaque groupe d'animaux dont vous aviez pensé était sur place dans le modèle de la famille Huibers?

15:05 etc. "une lecture litérale des textes sacrés peut avoir des conséquences désastreuses"

Bon, lesquelles?

Ah! "Pour l'information et pour l'éducation scientifique de ces enfants."

En quoi est-ce un DÉSASTRE selon vous qu'un enfant (ou la même personne dans le futur comme adulte) soit créationniste?

C'est une attitude un peu, disons, inimicale, un peu adversaire, un peu conflictueux, pour dire le moins! Confrontationniste, quoi!

Première intervention de Skyda Kan:

Skyda Kan
+Hans-Georg Lundahl

Parce qu'on ne peux pas apprendre la biologie sans comprendre la mutation génétique.

Donc on ne peut pas travailler sur les vaccins et sur les cellules souches.

Hans-Georg Lundahl
  • 1) On peut très bien comprendre la mutation sans être évolutionniste.
  • 2) Les cellules souches ... vous voulez dire des adultes qui en ont encore dans la moëlle? Les cellules souches fétales, travailler dessus, c'est du meurtre.


Skyda Kan
Si vous faite le compte du pourcentage des variation génétique à chaque fois que l'ADN ce réplique et que vous le multipliez par le nombre de génération sur plusieurs millions d’années, vous retrouverez les 1,5% de différences génétiques que nous avons avec le chimpanzé.

Hans-Georg Lundahl
Sauf que:

  • 1) 1,5% n'est pas l'unanimité des savants, [sur la différence] entre nous et chimpanzés;
  • 2) les plusieurs millions d'années ne sont pas vérifiés;
  • 3) les différences entre nous et chimpanzés ne sont pas juste affaire de combien de gènes, mais aussi comment les gènes sont affectés par la différence, et des différences de trop de profondeur tuent la postérité beaucoup bien avant de pouvoir former une nouvelle espèce.


Skyda Kan
+Hans-Georg Lundahl

Qui êtes vous pour remettre en cause les fait établies ?

Si je transpose au domaine quantique, vous êtes limite en train de prétendre qu'on ne peut pas transformer une communication en onde radio, sous prétexte que cela dépasse votre entendement.

Faite au moins l'effort d'admettre les faits.

On dirait un enfant qui fait un caprice !

Hans-Georg Lundahl
"Qui êtes vous pour remettre en cause les fait établies ?"

Qui êtes vous pour discuter avec cette attitude?

Quoi est-ce que vous entendez avec un "fait établi"? Évidemment, des chimpanzés n'ont pas tenu un journal pour dire "aujourd'hui on est 2 millions, trois cent mille, trente avant Jésus-Christ, et cet Australopithèque là est né avec des traits un peu louches, peut-être va-t-on bientôt avoir un Homo Erectus?" Et des historiens n'ont évidemment pas lu ce genre de journal non-existant non plus.


[Il n'est pas revenu pour préciser sur quel genre d'autres preuves il voulait classer la parenté d'ancêtre entre homme et chimpanzé comme un "fait établi".]

Deuxième intervention de lui-même:

Sous le débat sur logique. Voir messages avant.

Skyda Kan
+Hans-Georg Lundahl

Vous ne devez pas être très malin pour ne pas comprendre l'impact des erreurs successives dans la réplication de l'ADN sur une espèce et sur des millions de générations.

Aller donc observer un squelettes d'homme de Cro-Magnon, et rendez nous votre rapport d'expert que vous n'avez pas l'air être.

Hans-Georg Lundahl
Erreurs successives dégradent.

Une ligne avec trop d'erreurs successives s'éteint.

Et Cro Magnon, c'est pareil que nous, c'est un homme (apparenté aux types Nordiques et Celtes, selon ce que ressemble l'anatomie, je ne sais pas pour l'ADN, ça serait une découverte plus récente, à laquelle je ne suis pas à jour).

Skyda Kan
+Hans-Georg Lundahl

Si l'on changeait un à un les quelques gènes qui nous sépare des chimpanzés, nous pourrions faire d'un homme un primate ou inversement. Mais il ne suffit pas de changer les gènes qui commande la parole, car encore faut il être bien sûr des modifications à faire sur les organes qui entre en collaboration avec la parole, sans quoi, l'animal pourrait mourir de graves malformations.

Il suffit de voir le nombre de gens qui naissent avec des malformations, et ceux qui naissent avec un petit plus que d'autre envierait.

Si l'on les faisait ce reproduire à l'écart de la population, il formerait un nouveau genre.

Un pied dont le gros orteil serait plus en avant, comme le notre, ne peux pas être un avantage pour un singe qui vie dans la foret.

Par contre, si une population ce retrouverait à vivre dans la savane, suite à un gigantesque incendie forestier, ce genre de handicape deviendrait alors un atout pour marcher longtemps à la recherche de nourriture.

Et l'accumulation successif d'un rapprochement du gros orteil vers l'avant du pied, deviendrait systématiquement un avantage évolutif pour la course lors des longues parties de chasses.

Nos différence sont très faibles et les mutations sont de l'ordre de 0, 0001% à chaque fois que l'ADN ce réplique. La différence génétique entre l'homme et le chimpanzé n'est que de 1,5%.

Il n'y à rien de réducteur la dedans, au contraire, c'est une preuve de la beauté de la vie et une belle leçon que de prendre conscience des innombrables histoires qui ce sont produites sur cette planète en notre absence.

Hans-Georg Lundahl
"Si l'on changeait un à un les quelques gènes qui nous sépare des chimpanzés, nous pourrions faire d'un homme un primate ou inversement."

Pour. Vu. Que:

à chaque étape il y avait un résultat qui fonctionne. Ce que je nie.

Changez le mot anglais "DAMN" dans le mot anglais "EVIL", une lettre à la fois et chaque intermédiaire doit être un mot anglais.

Je suis arrivé à travers deux blocages.

ERSE n'est pas un mot anglais de la langue actuelle, c'est une orthographe des temps de Chaucer pour ARSE - cul. Et EVIN sonne comme si c'était anglais, mais en fait je pense probablement sur KEVIN et EVAN, tandis que EVIN n'existe pas.

Imaginez que chaque fois telle chose arrivait, la ligne coupe court. C'est ce que se passe si la postérité a un génome qui n'est pas lisible dans "la langue" du génome paternel.

[J'aurais dû dire : dans la langues des génomes, tout court.]

En plus, dans ma liste des mots, les mots successives changent souvent fonction syntactique. Dans un génome ça ne se fait pas, les fonctions biologiques doivent rester intactes.

Et en plus encore, un petit peu moins catastrophique pour la parenté de chimpanzé et homme (qui est ontologiquement impossible, la raison humaine ne peut pas émerger d'une intelligence purement animale), mais davantage pour d'autres parentés, le nombre de chromosomes.

Deux chromosomes pourraient à la limite s'unir à l'endroit de deux télomères (quoique quand ça arrive chez l'homme, c'est normalement dans un cancer), qui ensuite se désactivisent après des générations, et l'un des centromères aussi. Là aussi il peut y avoir des obstacles impossibles à surmonter. Mais surtout, le processus inverse, couper un chromosome parental en deux chromosomes chez la postérité, c'est impossible si ces deux là doivent aussi avoir la forme télomère-génome-centromère-génome-télomère (TGCGT). Ça pourrait conduire à un ayant cette forme là et un autre ayant la forme simplifié TGT (avec l'un ou l'autre T comme T=C), ou encore à deux chromosomes TGT (même observation), mais pas à deux chromosomes ayant la pleine form TGCGT.

Ma liste entre DAMN et EVIL, d'ailleurs: DAMN, DAME, DAVE, EAVE, EASE, ERSE! [Extinction!]

[Nouvelle lignée ex nihilo] (ERSE), ERIE, ERIN, EVIN! [Extinction!]

[Nouvelle lignée ex nihilo] (EVIN), EVIL.

Je viens de dire qqc sur les chromosomes, voici un diagramme:

New blog on the kid : Why Chromosome Fission Does Not Work / Pourquoi la fission des chromosomes ne marche pas
http://nov9blogg9.blogspot.com/2016/01/why-chromosome-fission-does-not-work.html

No comments:

Post a Comment