Friday, 29 September 2017

Machine à remporter le temps ...


Q
S'il était possible pour une personne seule de faire un seul voyage dans une machine à voyager dans le temps, et qu'il voulait changer le monde pour le mieux, quand et où devrait-il aller et que devrait-il faire ?
https://fr.quora.com/Sil-%C3%A9tait-possible-pour-une-personne-seule-de-faire-un-seul-voyage-dans-une-machine-%C3%A0-voyager-dans-le-temps-et-quil-voulait-changer-le-monde-pour-le-mieux-quand-et-o%C3%B9-devrait-il-aller-et-que-devrait-il-faire/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu il y a 1 h
Faire un peu de chasse à serpent en Éden?

Sérieusement, il y a une raison pourquoi Dieu ne nous permet pas ce genre de trucs pour changer l’histoire.

Notre Seigneur et la Sainte Vierge ont fait une beaucoup plus belle “chasse à serpent” au Calvaire.

à noter:
"8 Vues"
"Non publié publiquement."

Commentaire:
qu'est-ce que ça veut dire "Non publié publiquement"? J'avais pleinement l'intention de publier la réponse en plein public sur quora, qu'est-ce que ce passe?

Wednesday, 27 September 2017

Absolutions, Indulgences, "Réforme"


Q
Pourquoi les chrétiens présentaient des confessions aux prêtres et croyaient que la peine de Dieu pour le péché pourrait être achetée avec de l'argent ? Les réformes apportées par Martin Luther étaient-elles obligatoires pour connaitre Dieu ?
https://fr.quora.com/Pourquoi-les-chr%C3%A9tiens-pr%C3%A9sentaient-des-confessions-aux-pr%C3%AAtres-et-croyaient-que-la-peine-de-Dieu-pour-le-p%C3%A9ch%C3%A9-pourrait-%C3%AAtre-achet%C3%A9e-avec-de-largent-Les-r%C3%A9formes-apport%C3%A9es-par-Martin-Luther-%C3%A9taient-elles-obligatoires-pour-connaitre-Dieu?__nsrc__=4


RpDmd
Réponse demandée par Karima Cherraq

Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu il y a 2 heures
"Pourquoi les chrétiens présentaient des confessions aux prêtres"

Présentent. La confession n'a pas cessé, et appeler les Protestants (chez la plupart de leurs sectes, ça a cessé) "les Chrétiens", c'est comme d'appeler les Druses "les Musulmans".

Parce que Dieu Lui-Même a donné à ses Apôtres, Pierre, Andrée, Jacques et Jean et les autres (sauf Judas, qui était déjà absent comme traître) le pouvoir d'absoudre. L'évangile de St Jean chapitre 20, les versets 21 et les suivants, jusquà 24 ou 25.

"et croyaient que la peine de Dieu pour le péché pourrait être achetée avec de l'argent ?"

On ne croyait certainement pas ça, l'absolution ne coûte pas d'argent. Par contre, on croit que des aumônes peuvent contribuer à effacer des peines résiduelles pour quelqu'un que est déjà pardonné, comme prières, comme jeûnes.

"Les réformes apportées par Martin Luther étaient-elles obligatoires pour connaitre Dieu ?"

Au contraire, il n'apportait pas de vraies réformes, mais il était un séditieux, un rebelle contre l'église de Dieu.

Français et Anglais


Q
Pourquoi l'anglais possède-t-il beaucoup plus de mots que le français ?
https://fr.quora.com/Pourquoi-langlais-poss%C3%A8de-t-il-beaucoup-plus-de-mots-que-le-fran%C3%A7ais/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu lundi
Vous comptez sans doute sur les mots contenus dans un lexique normal de chaque langue.

  • parce que l’anglais compte davantage de variantes acceptables : l’écossais n’est pas juste un patois, on a écrit Auld lang syne, non?
  • parce que l’anglais standard adopte plus facilement des mots des variantes;
  • peut-être aussi parce que l’anglais aime davantage différencier les mots pour diverses usages ou contextes : ox et beef en anglais correspondent à boeuf en français, swine, hog, pic et porc en anglais correspondent à porc en français, calf et veal en anglais correspondent à veau en français … les Anglais utilisent le mot français sur la table, le ou les mots non-français pour l’animal vivant : ceci étant un exemple, mais il y a d’autres groupes des mots avec d’autres sources pour diverses contextes, ou le français économise davantage la variation du vocabulaire.


George Géal-Killy
lundi
Sur le dernier point c'est surtout l'inverse qui est vrai. Quand un mot anglais va servir pour plusieurs sens, chaque sens aura un ou plusieurs mots français attribués.

Hans-Georg Lundahl
lundi
Vous pouvez me donner un exemple?

George Géal-Killy
lundi
Regardez dans n'importe quel dictionnaire français anglais. Comparez les entrées.

Par exemple quand j'ai reçu votre réponse je regardais justement toutes les possibilités en français pour le mot idiom en anglais.

Pour 3 définitions liées à ce mot où en anglais on utilisera toujours idiom, en français il y a 5 mots/groupes de mots différents.

Je me souviens avoir eu la même discussion avec le mot kick où c'est encore plus flagrant. Évidemment le mot look étant l'exemple suprême.

C'est pourquoi c'est énervant de chercher depuis l'anglais car pour tomber sur le mot précis recherché en français il faut souvent se taper toute la liste.

Hans-Georg Lundahl
Il y a 20 heures
Je trouve que vous devriez faire l’expérience de regarder chaque mot français si c’est juste idiom qui va en anglais, je ne crois pas.

George Géal-Killy
Il y a 19 heures
C'est un exercice que je fais en permanence. L'anglais étant plus vague cela peut aller de prendre des mots qui sont présentés comme synonymes mais ce n'est pas toujours le cas en français et ils ne sont pas toujours considérés comme synonymes. Vous pouvez faire le test vous même. Pour chaque synonymes d'idiom que vous trouverez, vous aurez 3 ou 4 mots français qui ne seront pas utilisés pour traduire idiom mais bien une idée toute autre. Par exemple a saying ne peut pas être traduit par un idiome en français alors que idiom en anglais peut le remplacer. Car chaque mot a une signification bien précise. Cela permet d'apporter plus de nuance. C'est pourquoi il faut chercher plus longtemps pour voir si le mot anglais respecte bien la nuance qu'on veut apporter.

Et c'est aussi pourquoi les phrases en français sont plus longues car le vocabulaire est plus divers.

Hans-Georg Lundahl
Il y a 3 minutes
idiom / saying

“pull sn’s leg”

ça ne veut pas dire au litéral de tirer la jambe de qqn, c’est un dicton (saying) idiomatique (et on dit idiom dans le sens d’idiomatic saying) pour rouler quelqu’un dans la farine.

(And no, the French are not literally rolling someone in flour, its a saying, an idiom, it’s their way of saying “pull sn’s leg”)

Dans ce contexte précis, les mots sont synonymes en anglais.

Par contre, “he has an old-fashioned idiom” ne peut pas être remplacé par “he has an old-fashioned saying” ce qui voudra dire autre chose. L’un veut dire que sa diction, son idiome, est en général un peu antiqué, l’autre que tel dicton antiqué ou même “à l’ancienne” est incessamment répété par lui.

Et quand aux dictons qui sont plutôt proverbes que d’images quand on parle d’autres choses, on ne les appelle pas idioms.

L’anglais n’est donc pas si vague que ça, c’est votre maîtrise de cette langue qui l’est.

En anglais, chaque mot a une signification précise … par contexte bien formulé, comme en français. (À part les calembours où un mot en a deux pour tel contexte bien formulé).

Tuesday, 19 September 2017

Prof Solitaire nie le Déluge, comme d'hab


En revanche, il donne des images très beaux des créatures préservés d'environ ce temps.

Prof Solitaire : Jon Hughes
http://profsolitaire.blogspot.com/2017/08/jon-hughes.html


Hans Georg Lundahl
a dit…
Pas mal!

Environ des temps du Déluge, ou de qqs "mudslides" un peu plus tard, j'imagine?

voir aussi mon message

(ps, très bienvenu à me dire comment dire "mudslide" en français, y compris deux mots, si québecois et français-de-France sont différents)

Prof Solitaire
a dit…
  • 1- Je sais que c'est une perte de temps de te le dire, Hans, mais ton déluge biblique n'a jamais eu lieu.

  • 2- Mudslide, c'est glissement de terrain.


Hans Georg Lundahl
a dit…
  • 2) Merci pour la glosse, glissement de terrain!

  • 1) Prenons la question du Déluge, alors .... pendant un Déluge, pas sur n'importe quel modèle, mais un modèle qui permet à des sédiments d'être formés pendants, à grandes hauteurs, n'est ce pas probable, pas juste qu'il y ait eu des glissements de terrain soumarins pendant, mais aussi après, avant que ça sèche?


Prof Solitaire
a dit…
Hans, l'histoire de la planète, qui est vieille de plusieurs milliards d'années, est parsemée d'événements cataclysmiques comme des inondations et des glissements de terrain. Mais ces phénomènes n'expliquent pas l'existence de tous les fossiles. De plus, il est profondément malhonnête d'associer n'importe quel indication d'inondation préhistorique à ton déluge biblique.

Mais je perds mon temps à te répéter ces évidences...

Hans Georg Lundahl
a dit…
"l'histoire de la planète, qui est vieille de plusieurs milliards d'années"

On a des écrivains qui ont écrit d'histoire il y a 1400 ans, genre Grégoire de Tours.

Vous avez des écrivains qui ont écrit d'histoire il y a 14 000 000 ans ou 14 milliards ou même juste 14 000? Sinon, ce n'est pas histoire, car pas connu de manière historique, et alors, au lieu d'être histoire, c'est de la reconstruction.

"est parsemée d'événements cataclysmiques comme des inondations et des glissements de terrain."

À moins que ces événements se soient concentrés dans et juste après le Déluge de Noé (événement historique!), bien-sûr.

"Mais ces phénomènes n'expliquent pas l'existence de tous les fossiles."

Un squelette qui n'est pas vite couvert va vite être détruit, et ne va pas être fossilisé. Ce genre d'événement au moins explique la quasi totalité des fossiles.

"De plus, il est profondément malhonnête d'associer n'importe quel indication d'inondation préhistorique à ton déluge biblique."

Même s'il y en a tellement qu'on peut fort soupçonner que si elles étaient de même temps, ce serait le Déluge?

Et "préhistorique", pour un Chrétien ce mot convient, soit à une époque d'une histoire nationale, ayant ses écrits plus tard que la tradition hébreue, soit aux six jours jusqu'à la Création d'Adam.

Parler de préhistorique dans un autre sens présuppose ce que vous devriez plutôt essayer à prouver ... qu'il y ait eu, pour l'histoire universelle, une vraie et universelle préhistoire.

Vous allez fournir un argument, j'imagine, même en perdant le temps?


Il ne l'a pas fait ...

Friday, 15 September 2017

Heureux de ne pas être Ufologue Accrédité


HGL's F.B. writings : Temoin d'un faux miracle, abbattu par des policiers? · Répliques Assorties : Heureux de ne pas être Ufologue Accrédité

Q
Qui croit aux extraterrestres ?
https://fr.quora.com/Qui-croit-aux-extraterrestres/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
Vient de répondre
Je partage l’avis de Gary Bates, créationniste jeune-terre australien, qui considère les manifestations extra-terrestres au moins parfois comme démoniaques.

Un démon de l’Enfer sait qu’il ne va jamais être heureux, que le plaisir qui lui reste est de torturer des hommes damnés, s’il arrive lui-même à les damner, au moins, et que donc, il lui importe de damner des âmes.

Il a donc un mobile pour tromper des gens pour qu’ils perdent leur salut.

Et, les gens hantés par des extraterrestres horribles, les “gris” des ufologues, sont à la fois trop effrayés pour aller chercher la Vérité dans la Bible ou dans le Catéchisme de St Pie X, et en même temps, ils sont déjà dans cette vie torturés par un démon.

D’autres peuvent certes être trompés, mais pas encore torturés, Gary Bates considère qu’il faut se méfier de chaque contact avec les si-dits “Pléyadiens” des ufologues, moins effrayants que les “gris”, mais également trompeurs. Je suis au moins d’accord dans le cas que ceux-ci se présentent de porteurs d’une “lumière” ou “connaissance” qui est en conflit avec la Vérité chrétienne, catholique.

Lui et moi, nous croyons les deux que les démons ne sont pas forcément tous, mais pour des divers raisons : lui croit davantage en maladies mentales pour pas mal des cas, moi je considère qu’il y a quelque possibilité qu’une manifestation considérée comme ufologique ne comporte pas la tromperie usuelle, de se présenter comme d’une “galaxie lointaine”, ni de directions malsaines, genre comme j’ai vu une victime de ces ovnis imaginer qu’il pourrait se rendre - avec d’argent emprunté de moi, j’ai rien donné là - à un vaisseau spatiale, et les extraterrestres allaient lui rendre pas mal, il aurait pu me payer beaucoup davantage, parait-il, mais je n’y croyais et je n’y crois pas. Ce genre d’emprise malsaine sur une personne indique que ses extraterrestres pourraient bien être des démons.

En fin, si vous en voyez, faites une prière, prononcez avec confiance les noms de Jésus, Marie et Joseph, et si c’est un démon, je suis assez sûrs qu’il vous devra quitter. Ou priez un Rosaire, un Chapelet.

Je n’en ai pas vus, moi, par contre trois choses dans le Ciel qui, avec ceci en mémoire, auraient pu être des manifestations ufologiques, donc probablement démoniaques. Et parce que j’étais plutôt branché sur Mathieu 24, je me posais la question pourquoi les étoiles qui tombaient du ciel n’étaient que trois, et je décidai de faire un chapelet pour trois personnes dont je considérais les âmes comme en danger. Et ça, ça fait 19 ou 20 ans, pas revues ces choses après.

Friday, 8 September 2017

Et ceci, était-ce une autre?


Était-ce une attaque contre "expertise informelle", cette question? · Et ceci, était-ce une autre?

La question, pas ma réponse.

Q
Dans quelle mesure peut on savoir à quel point nos connaissances sont limitées sur un sujet ?
https://fr.quora.com/Dans-quelle-mesure-peut-on-savoir-%C3%A0-quel-point-nos-connaissances-sont-limit%C3%A9es-sur-un-sujet/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
Vient de répondre
Dans la mesure qu’on cherche de quoi s’exprimer dessus, et trouve une lacune.

Alors, idéalement, on cherche de la remplir, et à défaut de trouver des réponses, parfois, on en regarde les possibilités logiques et mathématiques.

Là on trouve parfois aussi à quel point les connaissances d’une expertise prétendument telle peuvent être limitées sur ce sujet.

Était-ce une attaque contre "expertise informelle", cette question?


Était-ce une attaque contre "expertise informelle", cette question? · Et ceci, était-ce une autre?

Q
Dans quelle mesure est il justifié de s'exprimer en public autoritairement sur un sujet qu'on ne connait pas ?
https://fr.quora.com/Dans-quelle-mesure-est-il-justifi%C3%A9-de-sexprimer-en-public-autoritairement-sur-un-sujet-quon-ne-connait-pas/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
Répondu il y a 4 minutes, modifié
Si on ne connaît pas un sujet, normalement on ne s’exprime pas dessus.

Si on s’exprime dessus, alors on fait forcement la prétention de se connaître dessus. Au moins pour ce qui concerne la chose exprimée.

Après, si un autre considère que celui qui s’est exprimé ne connaît pas le sujet, normalement il s’agit d’un polémique qui veut dévaloriser ce qu’on dit dessus.

Notons ici une ou deux choses supplémentaires:

  • connaître un sujet et avoir une formation formelle dedans sont deux choses différentes;
  • c’est un peu dans l’air qui pourrait être visé, et avec un sujet et un “exprimeur public” non expert donné et une expression publique donnée je pourrais bien entendu être en désaccord grave (avec le poseur de la question) à la fois sur la prétendue non-compétence de l’exprimeur et sur le fait que le ton soit autoritaire.


En fait, il me semble que la faute est la plus commune chez des experts reconnus avec expertise formelle, car eux, ils peuvent se trouver dans la situation de vouloir défendre soit leur propre expertise soit celui du corps, et de trouver pénible de ne pas avoir une réponse.

En plus, en certains corps on se considère comme tellement plus scientifique que les autres, que par exemple un médecin qui n’est pas historien se sent très bien à l’aise de s’exprimer sur l’histoire de la médecine, sur l’histoire de la santé, sur l’histoire, sur l’histoire des sciences. La “mauvaise hygiène” du moyen âge semble par exemple être un bobard historique popularisé en partie à cause de la fac de médecine.

Wednesday, 6 September 2017

Une langue, ça s'invente


Ou, au moins pour les besoins d'une œuvre d'art, où les textes à fournir sont un corpus plus réduit que dans une situation d'usage orale réelle.

Une langue d'art est comparable à une langue déchiffrée sur peu de textes, par rapport à notre connaissance, sauf que pour une langue d'art, les textes sont tous d'une signification connue, donc déchiffrés, ce qui est moins sûr pour l'Étrusque ou le Sumérien.

Q
Sur quelle langue se base le dothraki ?
https://fr.quora.com/Sur-quelle-langue-se-base-le-dothraki/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
assez bon avant en apprentissage des langues
A répondu il y a 2 heures
Sur plus qu’une, évidemment!

La phonétique semble être basée sur l’arabe, mais ça ne concerne pas le vocabulaire ou la grammaire.

édito : le guttural du dothraki pourrait avoir une base en inuite plutôt qu’en arabe.

Sihem Soibinet-Fekih
Il y a 2 heures
Ah non c’est clairement pas de l’arabe.

Hans-Georg Lundahl
Il y a 1 heure
C’est évident que ce n’est pas de l’arabe.

Par contre, sonne-t-il un peu comme l’arabe à l’oreille (et davantage pour ceux qui ne sont pas trop familiers avec l’arabe)?

Il parait que l’inventeur de cette langue ait dit que ça sonne davantage comme arabe aux gens qui ne connaissent pas l’arabe.

Q
Est-ce que la langue parlée dans Game of Thrones a des fondements linguistiques, comme le sont les langues "inventées" par Tolkien par exemple ?
https://fr.quora.com/Est-ce-que-la-langue-parl%C3%A9e-dans-Game-of-Thrones-a-des-fondements-linguistiques-comme-le-sont-les-langues-invent%C3%A9es-par-Tolkien-par-exemple/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
assez bon avant en apprentissage des langues
Répondu il y a 4 minute(s)
Oui, les langues sont en effet inventées (!) dans les deux cas sur un bon fonds de connaissance linguistique.

Si pour quenya vous pensez du finnois et de grec ancien, pour sindarin le gallois, alors pour dothraki vous devez penser plutôt à l’arabe. Bon, les sons gutturaux que je prenais pour inspirés de celui-ci sont peut-être plutôt de l’inuite. Il s’agit ici d’une base approximative de la phonétique. Sindarin ne partage pas tous les traits phonétiques du gallois, et dothraki pas tous les traits de l’arabe (de l’inuite). En phonétique, même.

Dans les deux cas, la base pour les traits phonétiques n’est pas du tout simplement une langue calquée ou quelque peu déguisée, comme vous pouvez constater, si vous êtes Arabophone (Esquimeau), pour l’arabe (l’inuite) et le dothraki.

Inventer une langue est une art, pas un bluff.

Tolkien était un grand écrivain et un grand inventeur de langues, pour Game of Thrones les deux rôles sont remplis par des personnes distincts.

G. R. R. Martin n’a pas inventé dothraki (à part quelques mots et phrases), et son inventeur, David J. Peterson n’a pas écrit les romans.

Bon, voici je trouve une autre description des bases pour dothraki:

Peterson drew inspiration from George R. R. Martin’s description of the language, as well as from such languages as Turkish, Russian, Estonian, Inuktitut and Swahili.


Dothraki language - Wikipedia

J’imagine que le Turc et le Suahéli sont plutôt inspirations pour la grammaire?