Saturday, 27 September 2014

... sur l'Évolutionnisme

Ce que Tous les Créationnistes doivent Nier
Bergalion
https://www.youtube.com/watch?v=mmBLt308QTM


I
Une théorie scientifique doit expliquer tous les faits pertinents, et n'être contredite par aucune ...

Pas exactement le cas avec l'évolutionnisme ...

Ils pensent qu'ils peuvent rejeter l'évolution mais acceptent avec bonheur le reste de ce que la science a à offrir ...

Ça me rappelle une "ancienne ordinée" présbytérienne qui en m'expliquant la théorie commune sur les indo-européens, que je connaissais déjà, disait que les mythes étaient acceptés (car il y a eu des mythes communs, entre divers peuples indo-européens et d'autres aussi) par des gens qui ne croyaient pas que par exemple l'agriculture allait marcher sans ces mythes.

Imaginer que la science rélévante pour la technologie dépende de l'acceptance de l'évolutionnisme est à peu près ce niveau là.

Or, suit une liste des choses que les non-évolutionnistes devraient nier:

- La logique

Non. Il y a de la logique chez les non-évolutionnistes aussi.

- La Raison Humaine

Même réponse. Semble que la vidéo soit faite par un dévôt ou une dévote de l'évolutionnisme.

- La Méthode Scientifique

Et que cette dévote de l'évolutionnisme nous prend pour des cons.

"Elles sont la source de tous nos progrès technologiques".

Logique, raison, méthode scientifique si, évolutionnisme non.
Pourfendeur Crétins
16 lignes... pour ne rien dire. Les bigots, ou l'art de brasser de l'air ^^
MaxKreeger1
De toute évidence, votre litanie d'affirmations gratuites et péremptoires prouvent votre non-connaissance du domaine, l'opposé de la raison et de la méthode scientifique.
Bonnes manières ...
... non?
II (suite de la liste des choses que nous devons nier comme créationnistes)
Les Structures Homologues

Oh, mais alors les chauvesouris et les dauphins ont-ils un ancêtre commun assez prôche?

Et Camelia Sinensis avec Cacao Theobroma?

Les Organes Vestigiaux

[Pour une fois]

Si, c'est de la bonne coûtume parmi les créationnistes de les nier. Pas de nier qu'ils existent mais qu'ils soient vestigiaux. Biensûr.

"En réponse à la prédation une algue unicellulaire a évolué en organisme multicellulaire en une douzaine de générations."

Vraiment en "organisme multicellulaire" ou juste en colonie, genre comme les récifs pour les coraux?
III
"Nouvelles espèces trouvées dans la nature"?

Primula, Mimulus, Culex, Rhagoletis ...

Chez les plantes une spécification instantanée est très facile, il s'agit juste d'achever une polyploïdie .... aussi les insectes peuvent "jouer" avec les ploïdies, par exemple haploïdie et triploïdie (dans les deux cas femelles autofertilisantes). Plus le fait que chaque espèce de Culex demeure une moustique, chaque espèce de Rhagoletis demeure une mouche, chaque espèce de Primula ou de Mimulus demeure reconnaissable comme une Primula ou un Mimulus.
MaxKreeger1
et pourtant, ce sont de nouvelles espèces en raison de l'impossibilité qu'elles ont de se reproduire avec les autres. Et TOUS les descendants Culex seront des "moustiques", la taxonomie est ainsi faite que les poules sont toujours des reptiles.

Accessoirement, c'est si en 50 ans quelque chose d'autre était apparu qu'il faudrait se poser des questions dans la mesure où le principe fondateur de la théorie de l'évoution (déjà évoqué par Darwin), c'est "la nature ne fait pas de saut"
Hans-Georg Lundahl
Il y a impossibilités et impossibilités.

Parmi les moustiques par exemple il y a impossibilités à cause de différence d'habitudes. Et aussi parce que certaines deviennent femelles parthénogéniques, avec un autre nombre de chromosomes. Parmi les plantes un autre nombre de chromosomes est presque la règle pour spéciation.

Or, parmi les mammifères, il y a un blocage contre les variations des nombres de chromosomes entre parents (mère) et progéniture. Trop de chromosomes = avortement spontané.

En plus, une moustique qui reste une moustique, il y a une visible continuité. Pour ce qu'il y a entre poules "demeurant des reptiles" il y a beaucoup moins d'évidence.
MaxKreeger1
+Hans-Georg Lundahl

Non, mais genre même en labo.

Et chez les souris, la régulation du nombre de chromosomes, c'est pas classique.

+Hans-Georg Lundahl

Principe fondateur de l'évolution : la nature ne fait pas de saut. Si c'était autre chose qu'un moustique, ça serait beaucoup plus difficile à expliquer par la théorie de l'évolution.

De fait, il s'agit bien de nouvelles espèces au sens biologique du terme..

Concernant les poules :

  • 1 – Anatomie comparée (pas aussi bon que l’ADN mais on va y revenir) de convergence entre le bréchet des oiseaux et le bassin de certains dinosaures, en particulier les théropodes (élément historique de rapprochement)
  • 2 – Anatomie comparée (encore) : proximité structurale entre les écailles des pattes des oiseaux et les écailles des reptiles
  • 3 – Toujours anatomie comparée (mais ça commence à faire beaucoup) proximité de forme des squelettes entre certains dinosaures (en particulier apparentés aux micro-raptors - toujours des théropodes, quelle coincidence !)
  • 4 – Similarité de l’œuf dans son mode d’organisation, mais également dans la composition de sa coquille (encore une coincidence ? waouw !)
  • 5 – Physiologie comparée : modes d’excretion urinaire similaire chez les reptiles et chez les oiseaux (encore une coincidence ! vr hasard est mille fois plus impressionnant que celui de l’évolution !)
  • 6 – Comparaison génétique : la proximité génétique entre reptiles et oiseaux n’est plus à prouvée
  • 7 – Et donc présence de gènes codants pour des dents apparentées à celles des reptiles dans l’ADN des oiseaux.


C'est sûr, AUCUNE preuve --"
Hans-Georg Lundahl
Effectivement, aucune preuve.

Car chaque similitude théoriquement attribuable à un ancêtre commun l'est aussi à un Créateur commun. L'un comme l'autre est une origine commune.

Par contre, pour ce qu'il y a des preuves CONTRE l'évolution, regardons un peu les nombres de chromosomes dans les mammifères:

Triviū, Quadriviū, 7 cætera : Fission de chromosomes: Diagramme de PZM corrigé - et refuté.
http://triv7quadriv.blogspot.com/2013/09/fission-de-chromosomes-diagramme-de-pzm.html
MaxKreeger1
+Hans-Georg Lundahl

Ah ouais, donc le "créateur", non seulement il permet à l'ADN de se modifier par de nombreux mécanismes, non seulement il nous donne des exemples de mutations génétiques avec apparition d'information, mais en plus, il fout de l'ADN de dent dans le poulet du genre "je sais pas, ça pourrait servir !"

TRES LOGIQUE ET TRES SCIENTIFIQUE !
Hans-Georg Lundahl
Je ne vois pas de contradiction logique.

Je vois une réaction émotionelle chez quelqu'un qui a voulu prétendre de prouver l'évolution par les similitudes de l'ADN - quand il est confronté avec une explication alternative.
MaxKreeger1
+Hans-Georg Lundahl

Il n'y a pas de contradiction logique avec le fait que les poules aient littéralement des dents dans leur ADN, qu'on observe au quotidien l'évolution ?
Hans-Georg Lundahl
Ils ont des dents dans l'oeuf, ensuite ça s'équilibre en une forme de scie ou lime plus égale en hateur que le seraient (ou étaient) les dents. Non, il n'y a pas de contradiction dedans. Ni d'implication strictement logique de déscente d'un animal ayant aussi comme adulte des vrais dents.

Essayez autre chose, si ça vous dit ...
MaxKreeger1
+Hans-Georg Lundahl

Les poules ont donc des dents de crocodile avec l'émail et tout durant la vie embryonnaire ?

Vous devriez écrire un article, vous allez révolutionner tout.
Hans-Georg Lundahl
Les poules ont - que je sache - des dents qui deviennent ce que les anglophones appellent un "ridge". Si je me trompe, corrigez-moi, mais c'est ce qui me semblait. Par contre, je ne suis pas expert en bio, je ne le prétend pas non plus.

Je suis plutôt expert en logique.

Que les poules aient, oui ou non, quelque forme de dents pendant la vie embryonnaire, le fait qu'il y a un génome pour faire des dents et que pourtant elles n'en ont pas après de sortir de la coquille ne prouve pas qu'il y avait un ancêtre qui en avait.

DONC il n'y a pas de contradiction entre ceci et la vue d'un Créateur comme source de l'ADN des poules et des crocodiles, plutôt qu'un ancêtre supposé commun que vous voulez prétendre la seule explication possible.

Pour vous aider un peu en logique.

Posez le syllogisme:

"S'il y a des génomes pour un organe qui néanmoins n'apparaît pas, c'est qu'un ancêtre a eu cet organe.
Or, chez la poule il y a du génome pour les dents.
Donc, la poule a un ancêtre qui a eu des dents"


Ce syllogisme est formellement correcte. Par contre la majeure, la conditionnelle, n'est pas une évidence ou même absolument très vraisemblable.

Cette autre conditionnelle l'est:

"S'il y a un ancêtre qui a eu un organe qu'un animal n'a pas, alors cet animal aura du génome pour cet organe"

Exemple : des poissons aveugles qui déscendent des poissons ayant eu des yeux gardent beaucoup du génome nécessaire pour faire des yeux, juste pas suffisemment.

Le problème avec votre logique est que vous vous considérez permis de retourner "S'il y a un ancêtre qui a eu un organe qu'un animal n'a pas, alors cet animal aura du génome pour cet organe" en "S'il y a des génomes pour un organe qui néanmoins n'apparaît pas, c'est qu'un ancêtre a eu cet organe." Ceci n'est pas une conclusion immédiate de conversion licite dans la logique.

Ajouté le lendemain
J'avais oublié de répondre à la question des nombres de chromosomes chez les souris. Biensûr il y a là fusion de chromosomes. Ce n'est pas la fusion, mais (voir diagrammes comparés avec PZM) la fission qui est problématique.