Tuesday, 22 August 2017

L'écriture de nouvelles


Q
J'ai 15 ans et j'aimerais écrire des nouvelles, sachant que je n'en ai jamais écrit. Par quoi commencer ?
https://fr.quora.com/Jai-15-ans-et-jaimerais-%C3%A9crire-des-nouvelles-sachant-que-je-nen-ai-jamais-%C3%A9crit-Par-quoi-commencer/answer/Hans-Georg-Lundahl


Rp dmd
Réponse demandée par Justin Pinheiro

Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
Vient de répondre
Voici une méthode.

Vous connaissez les papiers A4?

Alors, on en prend qqs-uns, on les découpe en huit morceaux chacun (on peut le faire en pliant trois fois et ensuite déchirant), on fait une petite pile de morceaux de papier. Utilisez un élastique pour la tenir ensemble.

Ensuite, vous écrivez les choses qui vous paraissent intéressantes d’avoir dans la nouvelle, vous les posez dans l’ordre voulu. Une chose par morceau de papier.

Les choses déjà écrites, dans le bon ordre, en bas dans la pile, remettez l’élastique.

Ensuite, chaque fois qu’il vous arrive à inventer une nouvelle chose, prenez un morceau, à besoin faites davantage, écrivez dessus. ET mettez dans le bon endroit.

Des choses qui ne font pas partie de la suite des événements de la nouvelle, vous les mettez en haut de la pile, vous les ordonnez par systématique, pas chronologiquement. Par exemple une petite pile par personnage et une petite pile pour chaque autre facteur.

Et quand vous avez une pile de suffisante épaisseur, à votre goût, relisez le tout et commencez de la remettre sur du papier, avec un peu plus de détail. Dans un cahier normal.

OU allez directement sur l’ordinateur. Les principes sont les mêmes.

Mise-à-jour:

Q
Comment trouver des idées pour écrire ?
https://fr.quora.com/Comment-trouver-des-id%C3%A9es-pour-%C3%A9crire/answer/Hans-Georg-Lundahl


Rp dmd
Réponse demandée par Justin Pinheiro

Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
Vient de répondre
Briais a tort en disant qu’on peut écrire (une histoire) sans idées.

Donc, pour écrire des nouvelles, des poëmes, des essais etc, faut bien d’idées.

Bon, dans les idées qui vous intéressent, dirais-je!

Allez où-conque vous les trouvez, relisez (ou reregardez), essayez de trouver encore plus.

Sunday, 20 August 2017

Mon français


Q
En tant que Francophone, est-ce que vous hésitez fréquemment dans le choix des mots français à employer, quand vous rédigez une réponse sur Quora français ? Si oui, comment vous y prenez-vous pour trouver le bon mot ?
https://fr.quora.com/En-tant-que-Francophone-est-ce-que-vous-h%C3%A9sitez-fr%C3%A9quemment-dans-le-choix-des-mots-fran%C3%A7ais-%C3%A0-employer-quand-vous-r%C3%A9digez-une-r%C3%A9ponse-sur-Quora-fran%C3%A7ais-Si-oui-comment-vous-y-prenez-vous-pour-trouver-le-bon-mot/answer/Hans-Georg-Lundahl


Rp dmd
Réponse demandée par Nico Lei

Hans-Georg Lundahl
assez bon avant en apprentissage des langues
A répondu 12 août
Ni fréquemment, ni trop rarement non plus.

Un terme technique, je regarde wikipedia anglais, change vers l'article homologue en français, p ex. Ou retrouve le bon terme par mémoire avant de le trouver sur le web.

Heureusement pour mes lecteurs, pas de signe de ces délais dans le réponse écrite.

Guy Frémont
12 août
Avez-vous fait l’exercice inverse, càd aller sur Wiki en français, puis passer à l’anglais si nécessaire ?

Hans-Georg Lundahl
13 août
Ça m’est arrivé aussi, je pense, mais moins souvent, car je cherche moins souvent un mot en anglais.

Encore, il m’arrive en général moins souvent de ne pas être sûr de la signification d’un mot donné que de chercher le mot pour un concept donné.

[Il m'est arrivé de prendre la wikipédie francophone seule, pour avoir le genre d'un mot non-vivant en féminin, ou le -e ou son absence pour un mot masculin. Je ne suis pas francophone de souche.]

Q
Comment apprendre la langue française en Suède ?
https://fr.quora.com/Comment-apprendre-la-langue-fran%C3%A7aise-en-Su%C3%A8de/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu 12 août
Dans l'école publique (ou parfois privée; mais celle-ci est rare) moyennant ce choix comme deuxième langue étrangère, un choix qui se fait à 13 ans (pour la 7ème classe, comme on dit chez nous), après l'anglais enseigné depuis 9 and (3ème classe). On peut aussi prendre allemand ou espagnol, sachant déjà parler l'allemand, j'ai choisi le français.

Ou comme troisième langue étrangère, pour le lycée L ou S (10ème classe / "1er cercle", à partir de 16). Même choix plus encore d'autres. Là, j'ai choisi l'allemand, pour brûler des horaires avec un examen précoce.

Saturday, 19 August 2017

Commercialiser Trafic ou Textes d'un Blog?


Q
Comment monétiser le trafic de mon blog, autrement que par l'affiliation ?
https://fr.quora.com/Comment-mon%C3%A9tiser-le-trafic-de-mon-blog-autrement-que-par-laffiliation/answer/Hans-Georg-Lundahl


Rp dmd
Réponse demandée par Alain Hollemaert

Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu 10 août
Pourquoi le trafic plutôt que les textes?

Alain Hollemaert
10 août
Parce que les textes du blog en question ne sont pas de nature à être transposés au format e-book par exemple?

Hans-Georg Lundahl
10 août
Pourquoi pas livre normal, alors?

Si c’est impossible a vendre comme livre, comment compter sur une monétisation?

Ou si vous voulez dire que leur suite n’est pas le suite des chapitres d’un livre, pourquoi pas faire des sélections ou offrir à des lecteurs-éditeurs de le faire?

Alain Hollemaert
10 août
Le thème du blog en question ne permet pas à son contenu, à ses articles, d'en faire un livre, ni numérique ni physique.

C'est pourquoi je pose la question sur Quora, afin de dégager d'autres idées de monétisation possibles auxquelles je n'aurai pas déjà pensé.

Hans-Georg Lundahl
13 août
Dans ce cas, vous avez probablement raison, quoique je me pose la question quel serait un thème qui ne permettrait pas de faire un livre. Bsr, vous n’êtes pas obligé de me le dire.

Hans-Georg Lundahl
Maintenant
Je viens de regarder un peu, ça semble être apte pour une publication du genre Reader’s Digest.

Si vous n’avez pas le copyright, si vous rebloguez bcp, pourquoi pas vous mettre en commun avec les bloggueurs originaux?

Wednesday, 9 August 2017

Pourquoi travaille-t-on plus aujourd'hui qu'au Moyen Âge? (quora)


J'ai appris qu'au Moyen Âge, on travaillait moins longtemps qu'aujourd'hui. Comment en est-on arrivé à travailler plus longtemps ?
https://fr.quora.com/Jai-appris-quau-Moyen-Âge-on-travaillait-moins-longtemps-quaujourdhui-Comment-en-est-on-arrivé-à-travailler-plus-longtemps/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl, Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR

Répondu il y a 3 minute(s)

France, Ancien Régime : les évêques commencent à avoir des penchants jansénistes (sous par exemple le régime de Colbert) et reduisent les jours des saints vraiment fériés.

Angleterre et Écosse, entre Réforme et Révolution Industrielle : la Réforme, plus radicale encore en Écosse qu'en Angleterre (les Calvinistes d'Écosse abolissaient le Noël! Ils réduisaient les jours fériés de Pâcques à Vendredi Saint et - férié en tout cas, car Dimanche - Jour de Pâcques), réduit les fêtes christiques et abolit tous ou presque tous les jours des saints (le presque, c'est pour Angleterre).

Révolution Industrielle : en théorie, le fait qu'une machine remplace des hoeurs de main-d'oeuvre en multipliant leur productivité, en théorie donc, elle aurait pu augmenter le temps libre, chose qui a été atteinte récemment dans l'Occident par le Syndicalisme, mais par libre compétition et par prolétarisation des masses et donc le fait qu'elles deviennent plus manipulables, généralement a tellement augmenté certains besoins que davantage de travail devient nécessaire, et ceci fut longtemps l'effet majeur de la méchanisation.

Quand vous travailliez en bas d'un escalier et dormiez en haut de celle-même, vous n'aviez pas besoin des trains et des bus. Quand les chaussures et vêtements portés dans une ville y étaient souvent produits, il y avait moins de besoins de transports de marchandises. Quand les parents décidaient (surtout en pays catholiques) si les enfants mâles devaient être scolarisés ou aller dans un apprentissage, moins de manuels scolaires, moins de règles de millimètres, moins de stylos et crayons à plomb avaient besoin d'être achetés ou donc produits. Et de ceci vient que pas mal avaient moins à faire en s'en sortant bien que de nos jours, avant les Industralismes et Industrialisations.

On prétend souvent que les paysans, n'ayant pas de tracteurs, eux au moins travaillaient plus dur. Et "en plus" eux, ils étaient la plupart. Non. Puisque le paysans étaient 9/10 de la population, ou 19/20, selon les estimations, chaqu'un devait produire pour soi-même (avec famille) et pour encore 1/10 ou 1/20 de famille.

Maintenant, avec tracteurs, les paysans sont 1/10 ou 1/20 (selon les pays), et doivent produire pour encore 9 ou pour encore 19. Ils sont en plus privés du travail de leurs enfants préados et ados, voir parfois tanguis, par une législation qui les réquiert placés en école. Et exposés à de la compétition d'autres pays, dont certains avec des salaires et des prix plus bas que chez nous.

Et évidemment, la plupart des métiers ayant davantage de loisir du rythme, on n'avait pas besoin de faire des percolateurs automatiques de café, on aurait fait (ou faisait sur Sicile ou Chypres ou les royaumes des Croisés) du café comme aujourd'hui encore le font les Turcs et les Arabes (sans oublier les Grecs).