Monday, 22 May 2017

Formation de la terre (quora)


Q
Comment la terre s'est-elle formée ?
https://fr.quora.com/Comment-la-terre-sest-elle-form%C3%A9e/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
Blogueur-débatteur créationniste-jeune-terre.
A répondu mercredi
1 vote positif par Rinsey Kong
Dieu la créé “au commencement” et ensuite ajouté du forme les jours qui suivaient, et ensuite du contenu.

Voir Genèse 1.

Autres réponses

Christophe Schermesser
Développeur informatique (2005-présent)
A répondu mercredi
3 votes positifs par
Hans-Georg Lundahl, Violette Bonnae
et Denis Mertz
Puisque certains se permettent d’ajouter des histoires folkloriques de création, voilà une version au moins aussi pertinente:

“At first there were only primal waters and Sky. But Sky also had a daughter named Ilmatar. One day, seeking a resting place, Ilmatar descended to the waters. There she swam and floated for 700 years until she noticed a beautiful bird also searching for a resting place. Ilmatar raised her knee towards the bird so it could land, which it did. The bird then laid six eggs made of gold and one made of iron. As the bird incubated her eggs Ilmatar's knee grew warmer and warmer until finally she was burned by the heat and reacted by jerking her leg. This motion dislodged the eggs, which then fell and shattered in the waters. Land was formed from the lower part of one of the eggshells while sky formed from the top. The egg whites turned into the moon and stars, and the yolk became the sun.

Ilmatar spent another few hundred years floating in the waters, admiring the results of these broken eggs until she could not resist the urge growing inside her to continue creation. Her foot prints became pools for fish and simply by pointing she created contours in the land. In this way she made all that is. Then one day she gave birth to Väinämöinen, the first man, whose father was the sea. Väinämöinen swam off until he found land, but the land was barren so he asked the Great Bear in the sky for help. A boy carrying seeds was sent down to him, and this boy spread flora across the land.” (Kalevala, Finlande)


Ou alors il y a celle-ci:

“There was a time when everything was still. All the spirits of the earth were asleep - or almost all. The great Father of All Spirits was the only one awake. Gently he awoke the Sun Mother. As she opened her eyes a warm ray of light spread out towards the sleeping earth. The Father of All Spirits said to the Sun Mother,

"Mother, I have work for you. Go down to the Earth and awake the sleeping spirits. Give them forms."


The Sun Mother glided down to Earth, which was bare at the time and began to walk in all directions and everywhere she walked plants grew. After returning to the field where she had begun her work the Mother rested, well pleased with herself. The Father of All Spirits came and saw her work, but instructed her to go into the caves and wake the spirits.

This time she ventured into the dark caves on the mountainsides. The bright light that radiated from her awoke the spirits and after she left insects of all kinds flew out of the caves. The Sun Mother sat down and watched the glorious sight of her insects mingling with her flowers. However once again the Father urged her on.

The Mother ventured into a very deep cave, spreading her light around her. Her heat melted the ice and the rivers and streams of the world were created. Then she created fish and small snakes, lizards and frogs. Next she awoke the spirits of the birds and animals and they burst into the sunshine in a glorious array of colors. Seeing this the Father of All Spirits was pleased with the Sun Mother's work.

She called all her creatures to her and instructed them to enjoy the wealth of the earth and to live peacefully with one another. Then she rose into the sky and became the sun.” (Mythe de création aborigène, Australie)


Très joli, n’est-ce pas?

Mais si vous voulez une réponse scientifique et sérieuse, celles de Violette et Jean sont très bien.

Hans-Georg Lundahl
jeudi
Puisque les Finnois descendent aussi de Noé, ils ont gardé quelques mémoires de la Révélation primitive, même avant de devenir Chrétiens par missionnaires Suédois et Russes.

Christophe Schermesser
jeudi
“ils ont gardé quelques mémoires de la Révélation primitive” … il n’y a pourtant pas grand chose en commun entre le Kalevala et l’Ancien Testament. Même pas le nombre de dieux.

Appartenir à une même lignée ne garanti absolument pas qu’une quelconque mémoire puisse être gardée.

Je ne vais même pas commenter sur Noé, son existence, l’histoire du déluge, et sa possible descendance, parce que là, on n’a pas fini.

Hans-Georg Lundahl
vendredi
“At first there were only primal waters and Sky. But Sky also had a daughter named Ilmatar. One day, seeking a resting place, Ilmatar descended to the waters.

Conférons:

[1] In the beginning God created heaven, and earth. [2] And the earth was void and empty, and darkness was upon the face of the deep; and the spirit of God moved over the waters.

Vous venez de dire:

“il n’y a pourtant pas grand chose en commun entre le Kalevala et l’Ancien Testament.”

Ah bon, regardez un peu plus haut ….

“Je ne vais même pas commenter sur Noé, son existence, l’histoire du déluge, et sa possible descendance, parce que là, on n’a pas fini.”

C’est vrai, on est encore en train de compter de nouvelles vieilles ou moins vieilles traditions qui les confirment.

Christophe Schermesser
vendredi
En supposant que heaven = sky, ce qui n’est déjà pas donné (sinon on peut discuter du fait que personne n’a jamais trouvé ce dieu dans le ciel), cela ne fait que deux mots en commun ; on ne peut qu’y voir une coincidence, en particulier parce qu’il n’y a rien d’autre en commun. Donc:

“il n’y a pourtant pas grand chose en commun entre le Kalevala et l’Ancien Testament.”

Impec.

D’autre part, compter les traditions qui font références à un événement suggère qu’ils ont copié les uns sur les autres, pas que l’événement est réel.

Hans-Georg Lundahl (b)
vendredi
“ compter les traditions qui font références à un événement suggère qu’ils ont copié les uns sur les autres, pas que l’événement est réel.”

Les deux sont possibles, en pure généralité, et quand au déluge ou la création, en certains cas la distance géographique est telle que copiage littéraire devient assez improbable.

[Sans réponse, c'est pourquoi je viens de le poser avant le premier commentaire en même réponse, qui a donné encore deux tours après:]

Hans-Georg Lundahl (a)
vendredi
Vous oubliez à la légère que ce que est commun est un rapprochement entre ciel et une surface d’eau à un moment quand la terre sèche n’est pas encore visible au-dessus de l’eau.

Et le rapprochement entre une personne céleste et l’eau.

Ce sont donc deux circonstances, et non pas juste un seul mot qui sont en commun.

Quand à “heaven”=”sky”, pas mal de langues font un seul mot de ça, comme le français “ciel” ou le suédois “himmel” ou le finnois … je viens de vérifier : “taivas”.

Le choix de mots en l’un ou l’autre cas est donc une différence de traduction, pas de signification dans l’original.

Pour le hébreu, il y a aussi le mot “ha-shamaïm”. [Ciel, pas en soi paradis.]

Christophe Schermesser
vendredi
Dans le cas du Finnois, c’est rétroactif. Le mot “taivas” n’ayant pris le sens de paradis qu’à cause de la translation de la Bible en Finnois (17e siècle). Avant ça, pas du tout.

En Français également, le mot n’a pris sa signification religieuse que relativement tard (parce que l’on utilisait le Latin pour la religion), avec des traces établies dans la littérature à partir du 18e siècle.

Vous semblez avoir une grande envie de ne choisir dans le tas que ce qui vous plaît, quite à faire abstraction d’absolument tout le reste. Ca m’a l’air désespéré. Peut-être manquez vous de confiance dans vos contes et légendes; bravo, c’est une bonne idée.

Hans-Georg Lundahl
vendredi
La signification primaire de “heaven” n’est pas “paradis”.

Ce n’est pas “au commencement Dieu créa le paradis et la terre”, mais bien “ciel et la terre”.

En anglais, heaven veut beaucoup d’avantage dire “ciel/espace” que, proprement dit “paradis”, mot pour lequel l’anglais ajoute juste un -e (Paradise).

DONC

Le premier verset de la Bible n’a rien de la “signification religieuse” du mot “ciel”.

“Vous semblez avoir une grande envie de ne choisir dans le tas que ce qui vous plaît, quite à faire abstraction d’absolument tout le reste. Ca m’a l’air désespéré. “

Non, ce n’est pas ça, c’est juste que ce détail et le tout premier qui m’a frappé immédiatement en lisant le résumé du mythe finnois.

“Peut-être manquez vous de confiance dans vos contes et légendes; bravo, c’est une bonne idée.”

Peut-être que je ne manque pas cette confiance et que de votre point de vue vous devriez plutôt dire “bou, mauvaise idée!”

EDITO : Par contre, vous me reprochez éclectisme. Voici un résumé un peu plus complet du mythe finnois:

"There she swam and floated for 700 years"

L'échelle de temps est très peu biblique - sauf dans le nombre septenaire.

"until she noticed a beautiful bird also searching for a resting place."

Bon.

"Ilmatar raised her knee towards the bird so it could land, which it did."

Bon.

"The bird then laid six eggs made of gold and one made of iron."

Encore une fois le nombre septenaire, cette fois divisé en 6+1 - comme dans la Bible.

"As the bird incubated her eggs"

Les mots que la Bible utilise pour l'Esprit de Dieu "incubant" audessus des eaux.

"Ilmatar's knee grew warmer and warmer until finally she was burned by the heat and reacted by jerking her leg."

Bon.

"This motion dislodged the eggs, which then fell and shattered in the waters. Land was formed from the lower part of one of the eggshells while sky formed from the top. The egg whites turned into the moon and stars, and the yolk became the sun."

Bon. Comme récit pour expliquer la Terre et le Ciel, ce n'est pas conforme à la Bible, surtout en étant, comme l'explication de Violette, une explication basée sur un accident - mais cet accident est au moins plus crédible, au moins si le microcosme d'un monde pourrait être le macrocosme d'un autre, plus petit.

Jean Onquiert
anciennement Ingenieur à Compte personnel de retraite
A répondu 12 mai
4 votes positifs par
Christophe Schermesser, Denis Mertz, Antoine Dugois
et Blandine Meyrieux-Lefevre
La Terre s'est formée de la même manière que le Soleil, et les autres planètes de notre système. La matière , contenue dans un nuage de morceaux restant de l'explosion d'une étoile de masse aussi importante que tout le système, s'est agrégée pour d'abord former le soleil. Un disque proto solaire, puis la masse augmentant, par l'emprisonnement de la matière passant dans son champ, arrive à atteindre une température telle que la fusion nucléaire peut débuter, et depuis 4,5 milliards d'années, le soleil se consume. Mais il restait de la matière, non prise par notre étoile, et là débute la formation des planètes, telle la Terre, formée par par les chocs successifs de morceau, d'astéroïdes, dont le reste forment les geocroiseurs dans la ceinture d'astéroïdes. La Terre est dans un premier temps pâteuse, en fusion, puis la suite, mais c'est une autre histoire. À savoir, les planètes se décomposent en deux types, les telluriques, et les gazeuses. Mais les gazeuses possèdent qu'en même un noyau massif.

Hans-Georg Lundahl
Joli mythe.

Violette Bonnae
404
A répondu 13 mai
1 vote positif
par Christophe Schermesser
Une petite boule de neige commence à rouler sur la piste. En roulant, elle va “accrocher” d’autre flocons. Petit à petit, elle sera de plus en plus grosse. En étant plus grosse, et donc plus lourde, elle récoltera de plus en plus de flocons.

Arrivé en bas de la piste, il n’y a plus de neige, et donc ne grossi plus.

Pour l’analogie :

  • La piste est un nuage de poussière, particules. (par exemple, les anneaux de saturne)
  • l’accrochage des flocons, la gravité
  • la fin de la piste, la fin de la création de la Terre


Au passage, si la boule de neige se casse en deux par un petit caillou (collision d’une grosse météorite), les deux boules de neiges vont grossir sur la même piste (ou les débris résultant de la collision).

Nous avons rajouté la Lune. :)

Hans-Georg Lundahl
jeudi
“Une petite boule de neige commence à rouler sur la piste. En roulant, elle va “accrocher” d’autre flocons. Petit à petit, elle sera de plus en plus grosse. En étant plus grosse, et donc plus lourde, elle récoltera de plus en plus de flocons.Arrivé en bas de la piste, il n’y a plus de neige, et donc ne grossi plus.”

J’ai essayé ce truc comme enfant, en vacances en Roumanie.

Et la boule s’est arrêté assez vite, elle n’est pas arrivée en bas de la piste.

Violette Bonnae
jeudi
Toutes les pistes ne se valent pas.

Ceinture d'astéroïdes et Ceinture de Kuiper devaient être trop poudreuses.

Hans-Georg Lundahl
vendredi
Il y a eu un temps que je croyais à ça …

Violette Bonnae
vendredi
1 validation
par Hans-Georg Lundahl
Et maintenant, tu crois en quoi ?

Hans-Georg Lundahl
samedi
Voir Genèse 1.

L'obligation scolaire (quora)


Q
Mon fils de 8 ans me demande pourquoi on doit aller à l'école et avoir de bonnes notes ? Quelle serait une bonne réponse ?
https://fr.quora.com/Mon-fils-de-8-ans-me-demande-pourquoi-on-doit-aller-%C3%A0-l%C3%A9cole-et-avoir-de-bonnes-notes-Quelle-serait-une-bonne-r%C3%A9ponse/answer/Hans-Georg-Lundahl


I
Hans-Georg Lundahl
ennemi de l'obligation scolaire
A répondu mercredi

  • Aller à l’école : parce qu’en France (je ne sais pas pour Belgique, Suisse ou Québec) l’état a décidé de vous punir autrement, et l’exception de scolarité à maison existe, mais elle est très surveillée.
  • Avoir des bonnes notes : tant qu’on y est, on peut en profiter pour apprendre quelque chose, non? Et si on le fait, on aura des bonnes notes aussi.


Autres réponses

II
Jacques Dupont
Papa.
A répondu 1 mai
13 votes positifs
(y compris le mien)
Je trouve que c’est mieux de séparer les deux questions.

Pourquoi aller à l’école à 8 ans ? Parce que c’est obligatoire. Pourquoi c’est obligatoire ? Parce que, même s’il ne s’en rend pas compte, ce qu’il y apprend aujourd’hui sera essentiel pour lui demain: savoir lire, compter, écrire, comprendre un minimum le monde.

Pourquoi avoir de bonnes notes? Il n’est pas obligé d’avoir de bonnes notes, les notes c’est pour lui. Quand même, dans la vie, quand on fait quelque chose, autant le faire bien - en tout cas, autant le faire de son mieux.

Merci Charlemagne !

Hans-Georg Lundahl
jeudi
validation par Jacques Dupont
Charlemagne avait au moins l’atout de ne pas la rendre obligatoire pour TOUS, juste pour les aristos (ou les futurs administrateurs).

III
Claude Lambert
écrivain
A répondu 3 avril
4 votes positifs
(y compris le mien)
Mes parents disaient que c’était mon boulot. Je ne suis pas certaine que ce soit la meilleure réponse, mais bon, je le croyais.

Hans-Georg Lundahl
jeudi
Comme étant devenue écrivaine, vous semblez avoir pris cela au sérieux.

IV
Leopoldo Perdomo
a étudié à Je n'ai pas eut d'education que primaire
A répondu 25 mars
4 votes positifs par Ghislaine Mesnil, TOG BOON, Azhagananthan Pattabiramane et David Sanchez
Des enfants. Je me crois en capacité de parler de ça. Si votre enfant demande pourquoi il ne doit pas aller à l’école, c'est que vous n’avez pas suffisamment flatté le petit garçon pour son intelligence. Vous devez lui dire qu’il serait dommage qu'il n'aille pas à l'école car sans cela, il ne pourra pas devenir un savant, un scientifique ou quelque chose d'autre. Vous devez lui dire que pour un enfant si doué et intelligent, il n’a pas d’autre choix que d’aller à l’école.

Vous devez l'aider à réaliser qu'il est très intelligent.

Hans-Georg Lundahl
jeudi
“Vous devez lui dire qu’il serait dommage qu'il n'aille pas à l'école car sans cela, il ne pourra pas devenir un savant, un scientifique ou quelque chose d'autre.”

On peut ça très bien avec une bonne scolarité à maison aussi.

En plus, il y a davantage de l’intelligence que des postes dans les métiers de l’intelligence.

V
Matthieu Geffroy
Mon diplôme dit que je suis ingénieur
A répondu 10 mai
Parce qu’il y a plus à l’école que juste apprendre des choses en classe ; il y a les camarades et cela permet d’avoir la première confrontation avec des gens qui ne sont pas de la famille proche. C’est un premier pas dans l’apprentissage de ce que sera la vie en société. Et puis avec de la chance, l’enfant se fera de très bons amis qu’il pourra respecter et se souvenir avec affection toute sa vie ainsi que de très bons ennemis qu’il pourra détester tout autant.

Parce qu’il ne faut pas juste penser à soi. Les bases qu’on apprend dans le primaire comme la lecture, l’écriture et les bases du calcul sont ce qui permet à la société d’avancer ensemble. Vous et/ou vos enfants peuvent très vouloir vivre en marge voire même en dehors de la société. Il n’en reste pas moins que la société peut avoir besoin de cet enfant et que ces apprentissages sont des bases pour que l’enfant puisse aider la société à avancer.

Parce que au-delà des choses de base qu’on y apprend, l’école apprend l’ouverture d’esprit, la curiosité et surtout elle apprend à apprendre. Bon elle fait ça au milieu de pleins de trucs très chiants et pas toujours d’une façon sympa je l’accorde. Mais sans l’école, c’est beaucoup plus dur de se passionner pour des sujets autres que ceux auxquels on discute en famille.

Parce que, même si certains jours cela peut sembler comme la pire des choses d’aller à l’école, elle ouvre aussi des portes sur des expériences formidables comme l’autonomie, les voyages, la fac, les potes, la découverte des autres, la compréhension du monde etc… Alors certes il est possible d’avoir toutes ces expériences sans l’école, mais c’est plus facile avec l’école et pour certains ce n’est que grâce à l’école qu’ils peuvent y avoir accès.

Hans-Georg Lundahl
jeudi
“ il y a les camarades et cela permet d’avoir la première confrontation avec des gens qui ne sont pas de la famille proche. C’est un premier pas dans l’apprentissage de ce que sera la vie en société.”

Pour certains, ce pas d’apprentissage est traumatisant, voir pour certains d’entre eux, fatal.

VI
Linda Merad
A répondu 2 mai
1 vote positif par Youssef Nabil
Pour comprendre le monde dans lequel il vit de manière théorique, avoir une certaine culture générale qui lui permettra plus tard d’évoluer dans la société, et enfin prétendre à un emploi et gagner sa vie convenablement.

Hans-Georg Lundahl
jeudi
“Pour comprendre le monde dans lequel il vit de manière théorique”

Mais hélas, l’école fournit des balivernes sur pas mal de questions.

Elle est souvent évolutionniste, souvent héliocentrique, souvent faisant croire que le soleil et la terre et les “autres” planètes se soient formés d’un disque de gaz en rotation.

Et l’enseignement historique n’est pas forcément meilleure!

VII
Ellen Rouyer
Assistant Professor
A répondu 16 mai
Mes enfants m’ont toutes pose la meme question, la premiere fois vers cet age la. Ma reponse a ete: “Il y a des pays ou les enfants ne sont pas obliges d’aller a l’ecole mais ne t’imagines pas une seconde qu’ils restent tranquillement a la maison a faire du dessin, regarder la tele et jouer des jeux videos. Non. Ils vont travailler. Ils travaillent dans les plantations de cacao, dans les usines a frabriquer des briques ou des tapis, a trier des seringues usagees, a chercher des dechets recyclables dans les decharges, meme parfois dans l’esclavage sexuel (je leur ai pas dit ca a 8ans, mais ados). Leur parents sont tres pauvres et les enfants les aident a gagner un peu d’argent pour pouvoir acheter a manger. Tous ces enfants adoreraient pouvoir aller a l’ecole. Tu as de la chance de ne pas vivre dans un pays comme ca; tu as de la chance d’aller a l’ecole. Et ce que tu y apprends un jour te servira a avoir une vie meilleure que tous ces pauvres momes qui meurent tres jeunes dans des conditions terribles.”

Je leur ai montre des sites internet comme celui de Save The Children. Il y a aussi de bons reportages sur CNN Freedom Project. Et aussi la BBC. (Mes filles sont trilingues). Et je leur ai aussi passe le film Slumdog Millionaire pour avoir une idee de ce qu’est la pauvrete. Et quand nous avons fait des voyages, je leur ai montre les gamins de 4–5 ans qui dormaient a meme la poussiere quand nous sommes alles aux Philippines.

Pas conventionnel comme methode, je sais mais ca marche.

Hans-Georg Lundahl (b)
jeudi
“Il y a des pays ou les enfants ne sont pas obliges d’aller a l’ecole mais ne t’imagines pas une seconde qu’ils restent tranquillement a la maison a faire du dessin, regarder la tele et jouer des jeux videos. Non. Ils vont travailler.”

Vous oubliez aussi des pays où la liberté pour scolarité à maison est plus grande:

You Might Be a Homeschooler If... 9
Blimey Cow
https://www.youtube.com/watch?v=iJMMoCEwzRE


[Pas répondu, à différence d'à mon premier commentaire:]

Hans-Georg Lundahl (a)
jeudi
“Ils vont travailler. Ils travaillent dans les plantations de cacao, dans les usines a frabriquer des briques ou des tapis, a trier des seringues usagees, a chercher des dechets recyclables dans les decharges, meme parfois dans l’esclavage sexuel (je leur ai pas dit ca a 8ans, mais ados). “

Il y eut un temps en Europe quand les enfants n’étaient pas obliger d’aller en école non plus.

Et ce qu’ils faisaient variait selon ce qu’ils allaient faire comme ados et adultes.

Entre 7 et 14 les garçons avaient - hormis ceux qui allaient à l’école ou dans les champs avec leur pères ou qui étaient pages chez de chevaliers - en apprentissage.

Un peu de travail non qualifié chez le maître contre le droit de le regarder quand il travaille.

À l’âge de 14, ils savaient déjà faire pas mal dans leur métier.

Les filles, assez souvent, à part école, apprenaient les choses des femmes, et à l’âge de 12 savaient assez souvent déjà suffisamment pour se marier et de devenir mères.

Un peu différent, comme contraste, non?

Ellen Rouyer
vendredi
Nous n’habitons plus a cette epoque.

Hans-Georg Lundahl
vendredi
Nous n’habitons pas non plus dans la Troisième Monde!

Les deux sont comparaisons!

VIII
Meriem Maarfi
Professeure de FLE (2015-présent)
A répondu 5 mai
Je ne tiens à répondre qu'à la première question : Pourquoi aller à l'école ? Long débat ..

Entre autres :

Aller à l'école pour acquérir l'autonomie (même si l'acquisition de cette autonomie reste relative et dépend d'autres facteurs )nécessaire qui lui permettrait de continuer tout seul divers apprentissages ..

Aller à l'école pour développer sa curiosité,sa sensibilité ..

Aller à l'école pour s'ouvrir des voies…

Je pense que ces trois raisons s'appliquent aussi bien à l'école qu'à d'autres alternatives et dépendent aussi de beaucoup d'autres facteurs. Seulement,qu’on soit pour l'école ou qu'on ait plus de réserves à l'égard de celle-ci,je trouve inutile d'imposer à un enfant notre conception ,en tant qu'adultes (ayant déjà essayé plusieurs routes et s'étant familiarisés avec tout autant de modes d'apprentissages),de l'école avant qu'il ne se forge sa propre opinion .L'école ,c'est (pourrait être/doit être ) aussi un lieu où s'exerce une certaine liberté.

Hans-Georg Lundahl
jeudi
“Je pense que ces trois raisons s'appliquent aussi bien à l'école qu'à d'autres alternatives”

Merci pour ça, au moins!

IX
Kar Maj
A répondu 8 mai
Parce que c’est une bonne façon d’apprendre, si on est scolarisé dans une bonne école évidemment. Il faut cependant qu’il sache que l’apprentissage ne se limite pas à l’école et que c’est bien qu’il ait d’autres centres d’intérêt.

Ce n’est pas la seule manière d’apprendre, évidemment. Il pourrait étudier à la maison, par exemple, mais il risque de ne pas avoir les mêmes interactions sociales, rencontrer des enfants de différents milieux avec différentes expériences…

Je ne pense pas qu’avoir de bonnes notes soient un gage d’apprentissage, mais c’est ainsi que notre société a décidé de quantifier nos connaissances. Le plus important étant d’avoir de bases solides pour les années à venir.

Hans-Georg Lundahl
jeudi
“Parce que c’est une bonne façon d’apprendre, si on est scolarisé dans une bonne école évidemment.”

Avec justement l’obligation scolaire, ce n’est souvent pas le cas.

X
Fabienne Picon
A répondu 5 mai
Quelques idées: On va à l'école pour apprendre mais aussi pour se faire des amis.

Si on ne sait rien ce sont les autres qui décideront pour nous.

En France on a de la chance. C'est obligatoire de donner à chaque enfant une éducation. Dans certains pays les enfants travaillent et ont une vie difficile.

Si on parle du caractère obligatoire de l'éducation c'est pour l'approuver pas pour insinuer qu'on n'y est pour rien.

Hans-Georg Lundahl
jeudi
“On va à l'école pour apprendre mais aussi pour se faire des amis.”

On peut apprendre ailleurs qu’en école, et on peut se faire ennemis à l’école aussi. On les appelle souvent harceleurs de la cour de récré.

La Civilisation la plus ancienne (quora)


Q
Quelle est la civilisation la plus ancienne sur la Terre ?
https://fr.quora.com/Quelle-est-la-civilisation-la-plus-ancienne-sur-la-Terre


Hans-Georg Lundahl
Blogueur-débatteur créationniste-jeune-terre.
A répondu jeudi
La civilisation Nodienne, les para-civilisations Sethite et Néanderthalienne.

Mémoires de la première en Genèse 4 et 6 et Mahabharata.

Mémoires de la segonde, en Genèse 5 (une trace dans la tradition de Mahabharata).

Trace de la dernière : dans le génome européen.

Autres rép.

Doudou Sine
A répondu 8 mai
2 votes positifs par
Hans-Georg Lundahl
et Christophe Schermesser
Le consensus actuel est que plusieurs civilisations (jusqu’à 5 ou 6) ont émergé de manière indépendante, dans cet ordre:

  • les Sumériens en Mésopotamie (Iran/Irak), tout autour du Tigre et de l’Euphrate, Vers -3600
  • les Egyptiens le long du Nil, vers -3500
  • les Indiens dans la péninsule éponyme et toute l’Asie du Sud-Est, vers -3300
  • les Carals en Amérique du Sud, dans les Andes, vers -3200
  • Les Chinois en Chine, Mongolie et Japon, vers -2000
  • les Olmèques en Amérique Centrale, vers -1600


Hans-Georg Lundahl
vendredi
Elles sont toutes descendues d’un même civilisation unique post-déluvienne, elle même basée sur la civilisation anté-diluvienne.

Sur quora, un mélange


Q
Quand la France est-elle devenue la France ?
https://fr.quora.com/Quand-la-France-est-elle-devenue-la-France/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
fortiche en histoire
A répondu 16 mai
1 vote positif par Jean-Luc Chevrier
La France est née avant la langue française et avant le sentiment national, par la division en trois parties de la Francie.

La Francie est né par, en combinaison, le baptême de Clovis et sa légitimité comme pouvoir non seulement germanique, mais aussi romain : il avait par là cessé d’être un occupant. Entre Clovis et Charlemagne, la Francie existe parfois concrètement, parfois virtuellement et ce qui existe concrètement est par exemple Neustrie et Austrasie. Entre Clovis et le décès de Charlemagne, la Francie fait une bonne expansion dans les terres purement germanophones, où la langue latine - langue de la Francie comme avant elle de l’Empire romain en Gaule et en Germanie rhénane - n’est qu’une langue d’élite.

Après Charlemagne et je ne me souviens plus lequel des générations après [petit-fils, je viens de vérifier], la Francie est divisé en trois parties, et redevient virtuelle. Concrètement existeront désormais la France dans l’Ouest, l’Allemagne dans l’Est (comprenant à la fois Germanie rhénane, partie originelle de la Francie, est les dernières conquêtes en Saxe par Charlemagne) et, entre les deux, plus souvent virtuellement que concrètement, la Lotharingie.

Donc, la France est :

  • la France du début, partie de Charles le Chauve
  • plus x miettes de la Lotharingie, partie du Lothaire.


Comme l’Allemagne est:

  • l’Allemagne du début, partie de Louis le Germanique
  • plus y miettes de la Lotharingie, partie du Lothaire.


Comme sont BeNeLux, Suisse, peut-être Liechtenstein et comme le furent la Burgonde et la Savoie avec l’Italie du Nord

  • z miettes de la Lotharingie, partie du Lothaire.


Le Français naît un peu plus tard que la France, à partir d’un processus ayant commencé en Francie, par l’importation du latin prononcé comme en Angleterre en 800, et par le devoir des prêtres (codifié par le concile de Tours en 813) d’après l’évangile ajouter un sermon avec le vieille prononciation : ce qui les conduits à une écriture parfois phonétique, pour les prononciations [sers, serf] on écrit alors au lieu de “seruus, seruum” (depuis Alcuin [servus, servum]) peut-être parfois déjà “sers, serf”. Un premier résultat de cette pratique se trouve justement dans les Serments qui codifient le division de la Francie, mais le Français à proprement dire, comme le Provençal, identifiable comme tel, distinct du Français comme du Latin, naît plus tard.

[si vous regardez les autres réponses, la mienne est loin de fair l'unanimité]

Q
Quelles bandes dessinées pour apprendre sur l'Histoire ?
https://fr.quora.com/Comment-puis-je-expliquer-%C3%A0-mon-fils-de-six-ans-que-les-zombies-nexistent-pas/answer/Hans-Georg-Lundahl


C sur la Q
Un ami m’a fait découvrir Murena, qui raconte la vie (mêlant véritable Histoire et fiction) de Néron, et j’ai englouti les tomes parus à ce jour. Quelle que soit le pan de l’Histoire mis en avant (Moyen-Âge, guerres mondiales, mythologies), que me conseilleriez-vous comme BD(s) “historique(s)” ?

Hans-Georg Lundahl
Grand amateur des BD
A répondu vendredi
Moyen-Âge : architecture, atmosphère générale : Johan et Pirlouit, ensuite Le Chevalier Ardent (Peyó pour le premier, Craenhals pour le second).

Pour les événements précis … bon, je préfère peut-être les livres, alors!

Ou la wikipédie.

Ou, à une chose prête : pour l’histoire chinoise du Moyen-Âge, pourquoi pas les BD Marco Polo (basé sur on sait qui … dessinateur et scénariste italiens) et Moine fou / He Pao, par VINK.

Ou les BD sur le vrai Marco Polo*, ou pour l’Italie un peu avant, Loupio**.

Notes pas sur quora: * Enzo Chiomenti, ** KIEFFER Jean-François.

Q
Pourquoi avez-vous appris à parler français (si ce n'est pas votre langue maternelle) ?
https://fr.quora.com/Pourquoi-avez-vous-appris-%C3%A0-parler-fran%C3%A7ais-si-ce-nest-pas-votre-langue-maternelle/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
assez bon avant en apprentissage des langues
Répondu il y a 19 minute(s)
Quand à l’âge de presque neuf j’ai été amené aux États-Unis (l’année prochaine aux Royaume Uni) pour apprendre l’anglais, par ma mère, je lui ai demandé “pourrait-on pas apprendre le français plutôt?”

Ma mère m’a dit que ça sera pour plus tard, mais j’ai appris quelques chansons en français qu’elle connaît : Frère Jacques, et deux chansons de l’Armée du Salut.

Quand à l’âge de 13 j’ai dû choisir entre Allemand ou Français comme “langue B” (langue étrangère étudié déjà au collège), et théoriquement j’aurais pu avoir Espagnol aussi, le choix était très facile:

  • l’école n’avait pas l’espagnol
  • l’allemand je le connaissais déjà depuis l’enfance
  • et j’avais déjà voulu étudier le français.


Devinez cinq fois laquelle des langues que j’ai choisi!

Q
Comment puis-je expliquer à mon fils de six ans que les zombies n'existent pas ?
https://fr.quora.com/Comment-puis-je-expliquer-%C3%A0-mon-fils-de-six-ans-que-les-zombies-nexistent-pas/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
Tolkien avait des choses à dire sur dragons et enfants.
A répondu jeudi
On n’a pas eu des nouvelles de zombies qui dévorent des gens en France (ou etc. sauf Haïti) récemment. T’as pas besoin de t’inquiéter.

Sur Haïti, il y a d’autres choses à dire.

Monday, 20 March 2017

Sur le scandale pédophile d'Australie


Commentaires sur
Le Blog du Prof Solitaire : Église pédophile d'Australie
http://profsolitaire.blogspot.fr/2017/03/eglise-pedophile-daustralie.html


Ce message,
dans le texte:
Une enquête australienne a rendu publics des chiffres tout simplement écoeurants à propos des crimes commis par des prêtres catholiques pédophiles dans ce pays.

Extraits de la nouvelle:

[Les extraits]
An inquiry examining institutional sex abuse in Australia has heard 7% of the nation's Catholic priests allegedly abused children between 1950 and 2010.

In one religious order, over 40% of church figures were accused of abuse.

Over 4,440 people claim to have been victims between 1980 and 2015, the Royal Commission into Institutional Responses to Child Sex Abuse was told.

(...) One victim said he was sexually abused by his Catholic Christian Brother teacher in his classroom, with other students ordered to look away.

In another case, the inquiry heard allegations that a priest threatened a girl with a knife and made children kneel between his legs.

(...) Gail Furness, the lead lawyer assisting the commission in Sydney, said more than 1,000 Catholic institutions across Australia were identified in claims of sexual abuse, with a total of 1,880 alleged perpetrators between 1980 and 2015.

The average age of the victims was 10.5 for girls and 11.5 for boys. On average, it took 33 years for each instance of abuse to be reported.

The victims' stories were "depressingly similar", Ms Furness said.

"Children were ignored or worse, punished. Allegations were not investigated. Priests and religious [figures] were moved. The parishes or communities to which they were moved knew nothing of their past."

Anthony and Chrissie Foster, the parents of two girls who were abused by their parish priest, said the Catholic Church had shown "no mercy, no remorse. Nothing."

"For so long this has been the way they acted to hide perpetrators, to move them on, with no regard for children whatsoever, that other children have become victims, and suffered this terrible fate," they told ABC news.

Abuse survivor Andrew Collins told the BBC it had been "drummed into his head" by the four men who abused him between the ages of seven and 14 - two teachers, a priest and a Catholic Brother - that he was the one who had "done wrong".

"I did try to tell my mum once and she said it was absolute rubbish and a man of God would never do such a thing," he said.

The royal commission also detailed the number of abuse claims against 10 religious orders, with data showing that four orders had allegations of abuse against more than 20% of their members.

(...) Francis Sullivan, chief executive of the Truth Justice and Healing Council, which is co-ordinating the Catholic Church's response to the inquiry, said the data reflected "a massive failure'' by the church to protect children.

(...) Abuse survivor Mr Collins suggested Australian state laws that allow organisations to be declared criminal should be applied to the Catholic Church over the rape and abuse of children within orders.

Le message continue
dans ses propres mots
Tout simplement dégueulasse...

Je ne comprendrai jamais pourquoi cette putain de religion ne s'écroule pas complètement après de tels scandales...

"À lire également:"
[je passe, sauf ceci: Et maintenant, un peu de morale catholique... ]

Nos commentaires
entre 7 mars 2017 à 09:41:00 UTC−5 et 13 mars 2017 à 05:11:00 UTC−4, un épilogue 20 mars 2017 à 08:07:00 UTC−4.

Hans Georg Lundahl a dit…
Comment serait-ce, si vous n'êtes pas fanatiquement anticatho, bsr, de différencier entre crime avéré et allégation?

Ou l'anglo-hate, serait-ce un facteur qui baisserait aussi votre niveau linguistique en anglais?

La nouvelle parle d'allégations et d'accusations, vous parlez des "crimes commis".

Prof Solitaire a dit…
Compte tenu de tout ce que l'on sait à propos de ces scandales qui ont éclaté dans pays après pays depuis des années, tu considères donc que la majorité de ces allégations sont infondées?

Pourtant, tout semble indiquer que dans la très vaste majorité des cas, les plaintes de ce genre sont fondées.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes:

3,400 sexual abuse cases
That’s how many credible cases of abuse had been referred to the Vatican from 2004 to 2014, according to the Vatican’s U.N. ambassador in Geneva, Archbishop Silvano Tomasi.

2,572 priests sentenced to a lifetime of penance
Another 848 over the last decade had been defrocked, according to Tomasi. The others were sentenced to penance and other mild religious sentences.

Pope Benedict XVI defrocked 384 priests in 2 years

Source:
http://www.vocativ.com/235015/by-the-numbers-the-catholic-churchs-sex-abuse-scandals/

Tout semble indiquer que la réalité est encore pire que ce que l'on croit.

Source:
https://www.theguardian.com/australia-news/2017/feb/06/victims-say-catholic-church-data-on-child-abuse-underestimates-scale-of-offending

Est-il possible que certaines de ces allégations soient infondées? Bien sûr. Les prêtres accusés de ces crimes ont-ils droit à la présomption d'innocence et à un procès juste et équitable? Évidemment.

Mais tout semble indiquer que les fausses accusations de ce type d'abus sont un phénomène très marginal.

Prof Solitaire a dit…
Laisse-moi deviner, Hans, tout ceci est un vaste complot planétaire des francs-maçons, c'est ça?

Hans Georg Lundahl a dit…
C'est déjà une belle nouvelle que des prêtres indignes soient défroqués!

"3,400 sexual abuse cases - That’s how many credible cases of abuse had been referred to the Vatican from 2004 to 2014, according to the Vatican’s U.N. ambassador in Geneva, Archbishop Silvano Tomasi."

Il pourrait être biaisé - vue l'histoire des autoflagellations du clergé soi-disant Catholique depuis Vatican II.

Mais 3 400 c'est sur l'échelle de tout le monde.

"2,572 priests sentenced to a lifetime of penance Another 848 over the last decade had been defrocked, according to Tomasi. The others were sentenced to penance and other mild religious sentences. Pope Benedict XVI defrocked 384 priests in 2 years"

Les 848 et les 384 (ou les 848 dont les 348?) c'est du sérieux. C'est aussi sur l'échelle de tout le monde.

Les autres ... ça se pourrait qu'il s'agisse d'attouchements ou des choses pas tout à fait anodins, mais pas si mal comme de sodomiser un garçon.

Encore, 1,880 perpétreurs (dans un seul pays) semble beaucoup par rapport à ce qui a été condamné dans le passé.

Et Australie est un pays où un complot pourrait viser des prêtres catholiques, ainsi que le pourrait une hystérie populaire sans complot aussi.

fylouz a dit…
Et puis peut-être qu'ils les ont simplement séduits. Hein ? Hans.

Hans Georg Lundahl a dit…
Même avec une simple séduction, s'il s'agit d'un garçon, le prêtre doit être défroqué.

Il y a une raison pourquoi "le défroqué" était une figure de honte, et pourquoi la presse catholique de l'époque avec les caricatures de l'Abbé Combes voulait insinuer que ce laïcard d'Émile Combes équivalait à un défroqué.

Jusqu'à Vatican II, cette discipline était en vigueur, ou peut être jusqu'à un peu avant.

fylouz a dit…
"Même avec une simple séduction, s'il s'agit d'un garçon, le prêtre doit être défroqué."

Donc, s'il s'agit d'une fille, c'est correct ?

Hans Georg Lundahl a dit…
Si c'est une fille, ce n'est pas correct, vu que le prêtre célibataire consacré ne peut pas l'épouser, mais si c'est une fille pubère, c'est beaucoup plus compréhensible, surtout dans la société moderne qui les prive systématiquement des possibilités de se marier jeunes.

Là, une pénitence à terme de vie me paraît même un peu sévère.

Si c'est un garçon, pubère ou non, il doit être défroqué.

Hans Georg Lundahl a dit...
"Mais tout semble indiquer que les fausses accusations de ce type d'abus sont un phénomène très marginal."

Tout? Pas tout à fait.

Ça fait quelque temps que j'avais lu un article - il concernait les États-Unis et non l'Australie - selon lequel sur des allégations comptés environ 2 ou 3 pourcent finissaient en prison après le procés.

Thursday, 12 January 2017

Sur les écoles confessionelles


Le message du prof:
Le blog du Prof Solitaire : Des musulmans demandent le droit de prêcher dans les écoles secondaires
http://profsolitaire.blogspot.com/2016/12/des-musulmans-demandent-le-droit-de.html


Hans Georg Lundahl a dit:
Qu'ils aient leur propres écoles - et pourquoi pas, parfois, à leurs propres frais?

Prof Solitaire a dit:
Des écoles séparées sont une horrible idée. Le résultat est la ghettoisation et un fanatisme religieux de plus en plus radical puisqu'il n'est jamais remis en question.

Hans Georg Lundahl a dit:
Vous oubliez qu'en France le "fanatisme religieux" est toujours remis en question, ce qui provoque un fanatisme de plus en plus haineux.

Prof Solitaire a dit:
Il faudrait donc arrêter de les critiquer de peur qu'ils se radicalisent?

Hans Georg Lundahl a dit:
Les critiquer dans les journaux, de manière que leurs jeunes puissent obéir aux parents et ne pas les lire ou encore demander l'avis des parents sur le lu, c'est une chose.

Les "critiquer" dans une école ou leurs jeunes sont forcés d'être présents contre l'avis des parents (qu'ils étaient animistes ou chamanistes amérindiens en 1890 ou musulmans en 1990, peu importe), ça c'est violer l'intégrité des familles et blesser des jeunes qui ne devraient pas être exposés à des tels choses en classe.

Prof Solitaire a dit:
Les jeunes devraient vivre dans leur billet idéologique et ne jamais au grand jamais être exposés à des idées qui contredisent leur croyances ancestrales?

Si nos écoles respectaient ce principe, on ne serait jamais sortis du Moyen-Âge mon pauvre Hans!

La réalité est plus importante que l'idée qu'on s'en fait...

Hans Georg Lundahl a dit:
"La réalité est plus importante que l'idée qu'on s'en fait..."

Ça comprend biensûr la réalité des jeunes, non?

"Les jeunes devraient vivre dans leur billet idéologique et ne jamais au grand jamais être exposés à des idées qui contredisent leur croyances ancestrales?"

On se promène avec mère et père, on voit des gens habillés comme on ne le ferait jamais dans la famille, c'est déjà une exposition à des idées qui contredisent leurs croyances ancestrales.

- "Papa, pourquoi elle se balade en jupe longue à la plage?"
- "Elle est Amish, regard le foulard, les femmes Amish ont des foulards aussi."
- "Pourquoi les Amish font ça?"
- "Ils croient que Dieu le demande."
- "Et c'est qui, Dieu?"
- "C'est un bonhomme invisible auquel croient les Amish."


Et voilà, c'est fait, un enfant vient d'être confronté à une idée qui contredit sa croyance laïciste ancestrale.

Cet enfant de famille laïciste, est-il obligé d'aller vivre, soit 24/24, soit les heures actives de la plupart des journées de la semaine la plupart des mois de l'année, chez les Amish, pour ça? Non.

Et alors, pourquoi un enfant ou jeune Musulman devrait-il aller vivre 6 heures par jour, 5 jours par semaine, 8 - 9 mois par l'an chez des laïcards pour "être confronté avec une idée qui contredit sa croyance ancestrale?

Parce que le gouvernement le dit?

Et si on avait un gouvernement un peu plus juste que ça?

"Si nos écoles respectaient ce principe, on ne serait jamais sortis du Moyen-Âge mon pauvre Hans!"

Je ne regretterais pas d'être au Moyen-Âge.

Celui-ci aussi,
comme le précédant, a son débat continué dans et sous l'article:

Le blog du Prof Solitaire : Et maintenant, un peu de morale catholique...
http://profsolitaire.blogspot.fr/2017/01/et-maintenant-un-peu-de-morale.html

Wednesday, 4 January 2017

Sur le mariage des jeunes


Article, lien :
Prof Solitaire : Respecter l'Islam?
http://profsolitaire.blogspot.com/2016/12/respecter-lislam.html


Texte:
Les religions ne méritent absolument pas notre respect inconditionnel.

Certainement pas l'Islam:
http://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/la-justice-tunisienne-autorise-le-mariage-dune-mineure-de-13-ans-enceinte-dun-proche/ar-AAlyVud


Le mariage d'une adolescente tunisienne de 13 ans avec l'un de ses proches a été autorisé par la justice. La jeune fille est également enceinte.

(...) Si l'article 227 bis du Code pénal tunisien prévoit une peine de prison de six ans pour toute personne ayant "fait subir sans violence l'acte sexuel à un enfant de sexe féminin âgé de moins de 15 ans accomplis. Le mariage du coupable avec la victime (...) arrête les poursuites".


[J'omets une caricature et un lien vers son origine]

Dialogue
dans le champs de commentaires.

Hans Georg Lundahl a dit…
Si elle est 13, au moins l'âge n'est pas un problème du p d v catholique.

La limite d'âge traditinnelle : 14/12.

Anonyme a dit…
En 1900 oui, pas en 2017 au Québec.

Prof Solitaire a dit…
Merci d'illustrer si brillamment que les dogmes cathos sont aussi monstrueux que ceux des autres... par chance, plus personne n'appuie ses lois civiques sur ces dogmes ridicules. Autrement, on serait un Iran chrétien...

Hans Georg Lundahl a dit…
Merci d'illustrer que votre modernité est abominable.

En Suède, elle n'aurait pas pu se marier. Elle serait restée chez les parents, et la plupart des parents l'auraient forcée à avorter.

Prof Solitaire a dit…
Ma modernité est abominable parce qu'elle ne ressemble pas à un Iran chrétien?

Elle n'aurait pas pu se marier? Bravo! Pourquoi laisserait-on un enfant marier son agresseur? C'est pas abominable, ça?

Ses parents l'auraient forcée à avorter? J'ignore s'ils auraient le droit légal de prendre cette décision, mais c'est clairement la bonne chose à faire dans les circonstances. Une petite fille de cet âge est trop petite pour mener une grossesse à terme sans séquelles pour elle ou le bébé, sans parler du traumatisme psychologique de devoir accoucher et élever l'enfant de son agresseur. Ça n'a aucun sens.

Anonyme a dit…
Ça a du sens pour quelqu'un qui préfère croire au créationnisme plutôt que la science. Pour ma part je préfère la modernité, je crois qu'une femme adultère ne doit pas être lapidée et que l'homme qui tue son fils parce que dieu lui demande n'est pas un homme de foi mais bien un fou furieux qui mérite d'être enfermé. Mais c'est juste mon opinion.

La dernière fois j'ai lu des passages bibliques je ne me souviens pas d'avoir lu sur la liberté d'expression ni sur les règles à suivre sur Internet. Même la constitution de 1867 prévoyait, par le biais du pouvoir résiduaire, qui est responsable de ce qui n'existait pas à ce moment!

Pour garder les gens dans l'ignorance toutefois, c'est l'idéal. Sont plus faciles à contrôler.

Prof Solitaire a dit…
Votre "opinion" est clairement la bonne. Les valeurs religieuses qui 'y opposent sont de véritables barbaries.

christian mangin a dit…
on a la puberté à 13 ans donc on peut se marier et avoir une grossesse physiologiquement parlant (bon après, niveau éducation du gamin, j'avoue que ça risque de coincer un peu et la jeune maman risque de sortir du circuit scolaire, mais il s'agit d'un autre problème......

Ceci étant, s'agissant de "mariage avec souvent l'absence de consentement de la fille", là ça me pose plus problème!! Vous aimeriez qu'une tierce personne choisisse à votre place l'élu de votre cœur ???? ou que vous soyez obligé de prendre le premier gueux qui se présente à votre porte et qui pourrait être vulgaire, voyou ou crade?

Hans Georg Lundahl a dit…
Aux trois en ordre des répliques:

"Pourquoi laisserait-on un enfant marier son agresseur?"

  • 1) Elle n'est plus un enfant.
  • 2) Une victime de séduction (ou de vol) a le droit, pas l'obligation, de pardonner l'agresseur et de l'épouser.


"Ses parents l'auraient forcée à avorter? J'ignore s'ils auraient le droit légal de prendre cette décision, mais c'est clairement la bonne chose à faire dans les circonstances."

En pratique, il y a des parents qui le font quand même. Une fille de 13 en Suède a tenu 5 semaines sous la pression, des parents, de l'école, du copain (d'ailleurs de son âge, il me semble), avant de craquer et d'avorter. Ce qui aurait pu être évité si l'avortement était resté illégal en Suède.

"Une petite fille de cet âge est trop petite pour mener une grossesse à terme sans séquelles pour elle ou le bébé, sans parler du traumatisme psychologique de devoir accoucher et élever l'enfant de son agresseur. Ça n'a aucun sens."

Balivernes modernistes. Sainte Brigitte s'est mariée à 13. La seule vraie chose dedans est que, avant 17, mais aussi pour une première grossesse après 25, les risques physiologiques sont plus grandes que pour une première grossesse entre 17 et 25.

Quand on pardonne, on est capable d'élever l'enfant même avec l'agresseur. Quand on pardonne pas, on est au moins capable de ne pas culpabiliser l'enfant.

Légalement, en Tunisie, cette fille est censée avoir librement pardonnée le séducteur, et d'avoir librement choisi de le marier.

"je crois qu'une femme adultère ne doit pas être lapidée"

Ceci a quel rapport avec le fait que je sois créationniste ou que je crois que la fille de 13 a bien fait de pardonner le séducteur et de le marier?

"et que l'homme qui tue son fils parce que dieu lui demande n'est pas un homme de foi mais bien un fou furieux qui mérite d'être enfermé."

Et un père qui fait avorter son petit-fils ou sa petite-fille parce que des gens faillibles lui ont dit que sa fille de 13 ne devrait pas mener la grossesse à terme, il serait sage?

Dans le cas d'Abraham, il a précisément PAS tué son fils.

"Pour garder les gens dans l'ignorance toutefois, c'est l'idéal. Sont plus faciles à contrôler."

Vous vouliez plutôt dans ce contexte parler de la barbarie moderne? Genre la foutaise qui prétend qu'une fille de 13 devrait avorter?

[Ici je me tourne à christian mangin]

"on a la puberté à 13 ans donc on peut se marier et avoir une grossesse physiologiquement parlant"

Généralement pour les filles. Dans un groupe de filles entre 11ème et 14ème anniversaire, la plupart ont la ménarqué pendant ce lapse.

Merci de le dire.

Continuant avec christian mangin:

"bon après, niveau éducation du gamin, j'avoue que ça risque de coincer un peu"

Quand une mère de 13 a un gamin, le gamin a l'âge d'un nouveau-né.

Donc, peu importe si la mère est capable de lui expliquer les logarithmes, pour l'instant, l'essentiel est de pouvoir expliquer que 2+2=4 et comment dire ça dans la langue du pays.

"et la jeune maman risque de sortir du circuit scolaire,"

On vit pour apprendre ou on apprend pour vivre? Le sentiment risque de faire un peu "scholae, non vitae, discimus".

"Ceci étant, s'agissant de 'mariage avec souvent l'absence de consentement de la fille', là ça me pose plus problème!!"

  • 1) Vous avez ce renseignement d'où? Dans l'article, il y a un autre renseignement, à savoir que l'association machin vient de demander la nullité du mariage vu qu'à 13 on ne consent pas, on est violée - un insulte à pas mal de nos ancêtres, qu'il s'agisse de la Suède ou de la France. Et un renseignement que ces gens là ont eu de quelque manuel de psychologie rédigé par quelque puritain aux penchants malthusiens, ce qui a aussi inspiré certains changements de loi quand à l'âge du mariage.

  • 2) Si c'est vrai pour l'Islam, c'est pas seulement dans le sens que ce soit vrai pour les filles de 13, ça peut être vrai pour des filles de 25.


"Vous aimeriez qu'une tierce personne choisisse à votre place l'élu de votre cœur ????"

Normalement pas, non. Ceci dit, il semble que les deux aient fait leur choix sans impliquer tierce personne. Avant le procédure pénale.

"ou que vous soyez obligé de prendre le premier gueux qui se présente à votre porte et qui pourrait être vulgaire, voyou ou crade?"

Que ce soit avec des parents Musulmans ou avec des parents laïcs ou des parents autrement, si les parents ne respectent pas le choix ou n'attendent pas le choix de leur fille, ce serait plutôt dans l'autre sens : ils seraient aptes à exclure un premier venu qui plaît parce qu'à eux il ne plaît pas, mais à eux il paraît vulgaire, voyou ou crade. Ceci est même la rationale des Musulmans quand ils défendent la coûtume du mariage arrangé.

Je n'exclus pas la possibilité que la fille ait pu être mise sous pression par son proche, d'abord, pour le sexe, et ensuite par ses parents pour le pardonner et l'épouser, pour éviter un scandale de famille.

Mais pour exclure le mariage, il ne suffit pas que cette possibilité existe en théorie, il faudrait que la réalité du soupçon soit prouvée.

Ce qui ne semble pas être le cas, et si des associations comme ... je regarde l'article ...

Une fête était prévue dimanche mais a été annulée après l'intervention de la protection de l'enfance du Kef, qui a aussi réclamé l'annulation du contrat de mariage. ... La présidente de l'Association tunisienne des femmes démocrates a jugé cette affaire "scandaleuse".


... comme la protection d'enfants ou l'Association des femmes démocrates par routine réagissent comme ceci, ça ne peut que brouiller les pistes, pour les cas que le mariage devrait vraiment être annullé à cause des pressions trop fortes pour ne pas entamer la liberté - comme genre, 5 semaines de pression contre la suédoise de 13, pour qu'elle avorte!

Et si l'épouse semble triste sur la photo, ça pourrait être moins dû au mari qu'à la protection de l'enfance ou à l'Association des femmes démocrates.

Ou elle pourrait être fatigué, simplement. Mais une fête prévue et annulée, ça ne pourrait pas gâcher ce qui aurait dû être le plus beau jour d'une vie?

Je vais aux articles connexes, saute la vidéo de revue de presse, vais à l'article de La Croix:

Pratique très ancienne, considérée aujourd’hui comme une atteinte aux droits de l’homme par les Nations unies, le mariage forcé est le mariage d’une personne contre sa volonté, le plus souvent avant l’âge de 18 ans. Il ne doit pas être confondu avec le mariage arrangé, pour lequel les familles proposent des partenaires aux futurs époux qui ont la possibilité de dire non.


Je suis très d'accord avec cette distinction.

Je continue dans le même article:

Environ 700 millions de femmes et 150 millions d’hommes mariés dans le monde l’ont été de force avant leur majorité, selon des estimations de l’ONU.


Est-ce que par hazard ONU estime chaque mariage "avant leur majorité" comme un mariage forcé?

Triste champion en la matière, le Bangladesh, où 29 % des filles sont mariées avant l’âge de 5 ans, malgré la loi qui interdit toute union avant 18 ans. « Le problème est le décalage entre le droit coutumier et le droit public, précise Yvan Savy, directeur de l’ONG Plan France. Au Bangladesh, le droit coutumier des chrétiens autorise le mariage à parti de 21 ans, celui des musulmans parle de 16 ans et les hindous ne fixent aucune limite d’âge. »


5 ans est évidemment trop tôt, mais tel est l'esprit des Hindous. Si le mariage est un fruit du karma, il serait arrangé de toute manière.

Les renseignements sur les droit coutumiers des Chrétiens et des Musulmans semblent erronés, ou simplement basés sur des coutumes très modernisés.

Ici
je n'ai plus reçu de réponses, depuis avant-hier.

Venais-je
de dire, par contre, il y a une mise à jour:

Hans Georg Lundahl a dit…
Ce dialogue a été ramené à un de mes blogs:

Répliques Assorties : Sur le Mariage des Jeunes
http://repliquesassorties.blogspot.fr/2017/01/sur-le-mariage-des-jeunes.html

Anonyme a dit…
Où vous ne ferez certainement pas référence au billet pondu en réponse à vos dernières élucubrations. Si j'avais du temps à perdre j'irais le mentionner moi-même mais à quoi bon nourrir le monstre

Hans Georg Lundahl a dit…
Vous voulez dire "maintenant un peu de moral[e] catholique"?

J'y vais!