Monday, 2 July 2018

En désaccord avec Linguisticae sur Voynich


Bon, ni lui, ni moi nous n'avons nous-mêmes étudiez le manuscrit, le désaccord est sur ceux qui l'ont fait de deux côtés:

Le mystère de Voynich ENFIN RÉSOLU ?
Linguisticae | 11.IX.2017
https://www.youtube.com/watch?v=wnv8GWB7Zr4


I
6:28 Pour ce qui concerne "aucun mot davantage de 10 symboles" on devrait se familiariser avec les abbréviatures du Moyen Âge.

Prior s'écrivait quasi po2 - avec un point audessus du p et la moitié droite d'un R servant pour abréger r après o.

Novus ou nouus était quasi nou9 (avec le 9 en haut) - comme le savent les lecteurs de mon blog que peut-être vous qualifieriez comme site de désinformation ...

9peso = comprehensio, ainsi:
9 (en bas cette fois) = cum, con-
p (avec une ligne audessus cette fois) = pre
e (avec une ligne audessus aussi, peut-être la même= en, hen
s = s (!)
o (un peu en l'air après un s ou t) = io

Ajoutez un 9 (en l'air), quasi 9peso9 = comprehensionis, comprehensiones, et remplacez l'o avec un b normal, comprehensionibus.

6:45 Je viens juste d'expliquer pourquoi et comment ça pourrait très facilement être du latin.

Les mots qui écrits en plein atteigneraient plus que 10 lettres étaient justement pas écrits en plein. Mais en abbréviatures.

Le manque de mots avec moins de 3 lettres est un tantinet plus surprenant, parce que 9 = cum, 7 = et ... mais les conjonctions ou prépositions très courts ont pu être co-écrits avec le mot suivant.

Ou la longueurs des "mots" pourrait être un truc codant. Pardon, non, vue la loi de Zips ne pourrait pas.

[De Zipf, pardon : https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Zipf ]

II
10:34 Des mots qui ne se distinguent par un symbole et qui en même temps se suivent?

Figura etymologica? Calembours comme "rosa rorans" (qui différerait probablement par deux symboles?)

En fait, c'est assez parfait pour le latin.

Le latin en plus n'a pas d'articles, les déterminants qu'il y a sont moins usuels, genre "celui" ou "trois", grand jamais "le" (sauf que "ly" s'utilisait comme à peu près "lo" devant un verbe ou une phrase : "le devoir" dans son étymologie serait donc "ly debere", quoique ça signifie de fait "debitum").

III
13:23 Au lieu de dire que l'article de Gibbs n'aurait pas pu être publié par les procédures aujourd'hui communes dans la communauté scientifique ou dite telle, ce qui importe très peu, a-t-on trouvé deux ou trois mots qui repoussent telle ou telle interprétation en latin avec ligatures? ÇA PAR CONTRE serait important.

Style romancé pour captatio benevolentiae, non-soumission à relecture des pairs - je m'en fiche complètement!

Uiuat Gibbs, au moins par rapport à sa démarche!

IV
15:41 Au lieu donc de dénigrer Gibbs pour avoir fait "grand public" avec les découvertes en partie d'autres (ce qui a pu jouer pour le Times littéraire), pourquoi pas plutôt le remercier pour que leur travail soit rendu accessible au public ET en même temps remercier ceux dont il a utilisé les travaux publiées un peu plus obscurement que dans le Times littéraire?

(Moi-même, sur mes articles, en tant que je peux, je le fais - mais quand "les très vieilles choses paraissent plus vieilles en carbone 14 à cause d'un niveau plus bas" est tout ce que j'avais et je ne sais pas exactement quel créationniste jeune terre créditer avec ça et j'ai fait davantage aussi, genre coupler les niveaux successives et donc les dates carboniques à une chronologie biblique, je ne peux pas chaque fois répéter que la moitié de ça avait déjà été faite avant moi).

18:56 La science n'est PAS une entreprise collective comme par exemple un chantier.

Quand Nimrod a voulu bâtir sa "tour" (j'imagine qu'il s'agit d'une fusée, qui n'aurait pas fonctionné correctement mais qui aurait donné un nuage de champignon de trop dans l'histoire humaine), il n'y avait pas de place pour un chantier en parallèle là où il bâtissait avec presque tous les hommes qu'il y avait à l'époque (Hébreux et paléoindiens exceptés).

La science n'étant pas un chantier matériel, il y a donc de place pour des "chantiers parallèles" et donc pour la prise de liberté individuelle.

C'est vous, Romain, qui avez tort sur l'idéologie de la science, qui y mettez trop de nimrodisme ... Gibbs fait certainement face à une irritation d'exactement le même genre que les Hébreux devaient affronter pour leur refus de bâtir avec l'humanité entière à Göbekli Tepe ...

18:59 Et, très fermement, NON, refuser le nimrodisme ou la dictature de la relecture par pairs, n'est pas une "erreur de débutant".

Il peut en y avoir dans l'oeuvre de Gibbs, que je ne connais pas de prêt, mais cette démarche n'en est pas.

Au contraire, dans la mesure qu'on a une chose importante à dire qui va bouleverser les jeux des gens qui s'y mettent déjà, ce serait tactiquement une erreur de débutant d'avoir confiance dans la relecture par pairs. Ce serait d'une niaiserie, d'une naïveté.

V
16:23 A-t-on essayé comme cryptologues de prendre ces deux lignes de traduction comme modèle?

Genre, pour un mot de neuf lettres distincts, codé, je prend à hasard un mot de neuf lettres distincts, et si c'est le mauvais, il va totalement brouiller le reste du texte, si c'est le bon, il va au contraire très aider le déchiffrement.

Quelqu'un qui a, comme lui, le texte avec ses symboles qui aurait fait l'essai?

VI
18:12 Dans les pages qui manquent, il n'y a pas d'index qui ne manque pas.

Par contre, un ouvrage codé nécessiterait un genre d'index, dans ou extérieur au codex. Et un tel aurait pu être dérobé pour d'autres raisons cryptologiques - et il y a des pages qui manquent.

Ceci n'est pas une preuve absolue qu'il y a eu un index, mais une preuve relative, probable.

VII
20:11 Revérifier quinze fois, c'est beau.

Allez-hop!

Deux lignes de traduction sont là, mettez les valeurs dans quinze places du texte, vérifiez si ça donne du sens ou presque ou pas du tout!

Mais dire cette phrase et ensuite la prendre comme alibi pour ne justement PAS vérifier le travail fait par un "amateur" ou "débutant" - ça par contre est malhonnête.

Je ne vous n'ai pas entendu dire que "bon, dans les deux lignes ces 20 signes qui s'y trouvent donnent une phrase latine cohérente, mais on a mis les valeurs en 15 autres endroits, et là, chaque fois, ça donne mxytzpttlck"

Cette preuve serait pourtant assez facile à faire s'il a tort, non?

Il semble que Davis, résumé dans votre article de The Atlantic, dira:

[ Has a Mysterious Medieval Code Really Been Solved?
Experts say no.
Sarah Zhang | Sep 10, 2017
https://www.theatlantic.com/science/archive/2017/09/has-the-voynich-manuscript-really-been-solved/539310/
]

"Davis did not find those two lines convincing either. “They’re not grammatically correct. It doesn’t result in Latin that makes sense,” she says."

Bon, le latin des médecins est tellement truffé d'abbréviations, que moi comme latiniste* j'ai du mal à déchiffrer les sens des phrases - inversement, parmi les médecins, on 'est tellement habitué à ce latin tronqué qu'on y trouve parfois le préjugé que le latin n'ait jamais été parlé, ait été une langue construite pour servir a notation scientifique.

Je considère que, tel qu'il a été résumé, il aura tort sur un détail.

Un symbole de Voynich n'est ni juste "une lettre" ni (le plus souvent, sauf 7 pour et, 9 pour cum) un mot abrégé, il est soit une lettre, soit une abbréviature. Comme les symboles dans les manuscrits latins normaux.

Je ne sais pas si ce serait Gibbs ou si ce serait Davis qui ait manqué à cette nuance.

La désinformation est de la part des critiques, s'il ne sont pas allés sur le genre de réfutation possible que je viens de proposer.

PAS sur le côte de Gibbs ou de Times.

* abbréviation de abbreviatio de ad-breviatio ... la bonne grammaire française demanderait plutôt abréviation de a-brév-iation, non?

VIII
21:56 "donc restez un peu sceptiques"

Mais dans les deux sens!

Qu'un des asiatistes propose une lecture en assignant tel ton à tel symbole, tel autre à tel autre, et encore les phonèmes segmentaires, à partir de deux lignes traduits et qu'ensuite il fasse, ce que j'ai proposé, une preuve en application de toutes ces valeurs en 15 autres endroits du livre ... est-ce que ça donne du chinois ou mxytzpttlck?

Est-ce que ça donne du romani (une thèse que j'avais entendu avant Gibbs) ou est-ce que ça donne mxytzpttlck?

PS
Viens de donner le lien vers ici.

PPS
Après de regarder, il semble y avoir affaire avec l'écriture à main proverbialement illisible des docteurs.

Les deux lignes, pour FL les symboles sont presque un FL acceptable, juste la barre en haut du F manque ...

S'il réussit à appliquer ça à travers le manuscrit avec des recettes identiques à Trotula, alors ...

Wiki : Trotula de Salerne
https://fr.wikipedia.org/wiki/Trotula_de_Salerne


Voynich manuscript: the solution
NICHOLAS GIBBS
The times Literary supplement | September 5, 2017
https://www.the-tls.co.uk/articles/public/voynich-manuscript-solution/

Friday, 1 June 2018

Continuum Dialectal et Ancien Français, avec Linguisticae ...


Voyons s'il répondra à mes commentaires, entretemps, je les mets ici, avec ses vidéos, à Romain:

Vidéo A
L'ancien français existe t-il par Linguisticae - Montbazon 2016
Nota Bonus | Ajoutée le 17 mars 2017
https://www.youtube.com/watch?v=EfJ_pMWpNyM


(Pas la chaîne Linguisticae, mais c'est lui : "Romain de "Linguisticae" revient pour nous sur la question épineuse de l'Ancien Français. D'où tire t'il ses origines ? A t-il seulement existé ?")

I
"parce que les langues, c'est un peu comme l'histoire, c'est progressif, on n'a pas de changements brusques, c'est pas le matin les mecs se lèvent et "pippa" (?) ce n'est plus la même langue"

Sauf une occasion miraculeuse en 2562 avant Jésus-Christ datée à 8600 avant Jésus-Christ, d'où la fin de Göbekli Tepe, par manque de collaborateurs du chantier ...

II
3:31 "Angleterre qu'on commence à écrire en ancien français"

Ohé, Tolkien comme créateur du Quenya avait ce qu'on appelle en suédois "påbrå".*

Les langues que nous avons d'Angleterre : Latin reclassicisé par Alcuin, Ancien Français ET encore l'Anglais ...

Sans en compter que, hormis la Bretagne armorique**, la Grand-Bretagne a préservé les seules langues Celtes de nos jours.

*
Il me semble que "påbrå" serait "antécédents familiales" et dans le cas envisagé peut-être "raciales" ou "ethniques"?

**
armoricaine, d'accord, j'étais fatigué!

III
5:40 Picards en Wallonie ... "outrekiévrains" seraient "outrechevrains" sinon, n'est-ce pas?

IV
7:13 Le franchais écrit a ses rachines donc en un anglo-normand et picard de l'an 1200 qu'à Paris on dépicardise en transcrivant "chechi est un keval" en "ceci est un cheval" grosso modo? Un peu comme le koiné est un attique dont la thalatta se revoit en thalassa ... (et le pratto en prasso bsr)?

V
9:32 1347-49 il y a une bactérie Yersinia Pestis qui fait ravages dans une population trop peu immunisée.

Or, les couches sociales hautes où en Angleterre on parle le français, se sont eux qui perdent le personnel, qui se doit donc remplacer d'en bas, de juste en dessous, de leurs auparavant serviteurs, qui parlaient anglais, pas français, mais qui avaient appris pas mal de mots du français, d'où l'hybridité des mots de l'anglais, partie du vocabulaire étant anglonormande et partie étant anglosaxonne .... c'est au moins la théorie que j'ai lu chez ... était-ce Aitchison?

Et ben, la perte de la plupart de la France aux godots, par Sainte Jeanne, a bien-sûr joué aussi ... quoique, les rois d'Angleterre demeurent souverains ou vassaux en partie de la France actuel encore quelque siècles ... (Marie d'Écosse semble avoir eu une affection pour Calais).

VI
Serments de Strassbourg, encore du latin - donc vous êtes d'accord sur ma réponse ici, non, au moins grosso modo?

Voici :
http://assortedretorts.blogspot.com/2017/10/latin-spoken-to-when-quora.html

Vidéo B
continuum dialectal - Ma Langue dans Ta Poche #3
Linguisticae | Ajoutée le 11 juil. 2015
https://www.youtube.com/watch?v=IY4ONx7QQhc


I
4:57 Een Appelkuke? Dat will ik gerne make!***

Nen Apfelstrudel? Dass will i gern machen!***

Berlin et Vienne, séparés des trois isoglosses ...

Comment appelle-t-on l'isoglosse entre "gerne" et "gern", "Hannes" et "Hans" ([une forme] qui se trouve aussi au nord de cette isoglosse)?

***
Faudra peut-être apprendre à faire les chaussons, clafoutis et c. aux pommes aussi? Ou vous êtes contents de l'exemple linguistique quand même?

II
7:40 Sûr que le français de Paris du français moyen ne doive pas pas mal au picard et anglonormand écrit un peu avant?

Genre, le suédois écrit, ce n'est pas le dialecte de Stockholm. C'est essentiellement un dialecte transitionnel entre Westrogothie et surtout Ostrogothie avec des traits de là transplantés vers les dialectes de la région de vallée du lac Mälar ... d'où le traitement différent des voyelles brèves toniques devant consonne brève, combinaison qui n'existe plus mais qui se résout différemment selon les cas ... wissen - veta, Schiff - skepp (it > éét vs ip > èpp). En somme, un dialect mélangé dû aux transplantations géographiques des centre de la littérature. Notre plus vieux texte étant la loi de Westrogothie, en ancien suédois, pendant le suédois moyen beaucoup d'influence des Brigittins et Brigittines (ordre préservé en Pologne après la Réforme) qui faisaient une langue suprarégionale, d'où le "g" prononcé comme "j" de Sverige (svè-ryé / svè-ryeu), trait venant du danois ... étymologiquement = Svea Rike.

Quand au dialecte urbain de Stockholm, il confond ê avec éé, prononçant "väte" (hydrogène) comme "hvete" (blé), mais ceci pourrait être secondaire. Sinon, la préservation de la distinction serait due (comme assez longtemps le hv vs v, aboli en 1906) à la pression des autres dialectes dont les lettrés devaient aussi utiliser les mêmes textes.

Saturday, 5 May 2018

Babel


Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce format : j'écoute une vidéo (comme celle-ci, lien dessous), je m'arrête souvent pour répondre à ce qui est dit dedans. Et je ramasse mes commentaires en un message de blog, où les chiffres romaines marques les délimitations thématiques.

Tour de Babel : origine des langues, orgueil et totalitarisme - (ft Linguisticae) #4
Pope Culture | Ajoutée le 24 avr. 2018
https://www.youtube.com/watch?v=ZgJ0uLKQusw


I
Vous savez que Mésopotamie | is gedefinierd als tuschen | Euphrates and Tigris, | verdad?

Ceci veut dire que Göbekli Tepe et Harran en Syrie sont aussi en Mésopotamie ... Je crois que la piste vaut la peine a suivre ...

II
Ce n'est pas la tour, mais son cime qui irait jusque au ciel.

"Pour atteindre Dieu" ou pour se mettre à l'abri d'un nouveau déluge (méfiants de l'arc en ciel) sont interprétations, ce n'est pas dans le texte ...

III
1:53 "Qu'est-ce qui justifie cette réaction de la part de Dieu?"

Imaginez que le projet était un projet de fusée.

En français, "fusée" vient d'un mot qui signifie d'abord la partie de l'épée qu'on manie. En anglais "rocket" est apparenté à Spinn-Rocken (quenouille). En grec Πύραυλος = feu + flute.

Une fusée spatiale, contrairement à une de pyrotechnique, est suffisamment grande pour être décrite comme une "tour". En plus une rampe pour la lancer pourrait être décrite comme une tour et la fusée comme sa cime.

A L O R S ...

Le texte ne dit pas "une tour qui atteindra le ciel" mais "une tour dont la cime atteindra le ciel".

Si en plus on avait planifié d'utiliser un combustible dangereux, genre explosions d'uranium, la mesure de Dieu était une simple protection, tout d'abord, contre un désastre nucléaire majeur ... en plus que des gens qui avaient une autre vue sur les guerres nucléaires antédiluviennes probables, plus d'hésitations vis-à-vis ce "nucléaire paisible", se voyaient contraints par un totalitarisme inconnu ou quasiment de nos jours à Baïkonour et à Cape Canaveral. Pour cause : davantage de la population devait être dévié de leurs autres buts paisibles pour ce projet quand il y avait moins du monde.

IV
3:53 "l'histoire de la tour de Babel est ce qu'on appelle un mythe de fondations"

Les anthropologues parlent de récit étiologique aussi.

Or, si des Pères de l'Église et des Scolastiques ont aussi parlé d'aitiologia, le mot a un autre sens chez eux.

Pour un anthropologue moderne, étiologie est une narration qui veut donner la raison causale mais qui ne la donne pas. Prenons la lampe incandescente classique, en allemand appelée Glühbirne. Pour un anthropologue moderne, ce serait une étiologie de cette invention de dire qu'Edison avait sacrifié des poires (Birnen) à Héphaïstos, et celui-ci les aurait rendu incandescentes. Ça donnerait une raison, mais pas la vraie. Pour un Père ou un Scolastique, ça serait une étiologie qu'Edison se serait installé à Menlo Park pour y faire des expériences d'électricité ...

Donc, dans la perspective orthodoxe, celle de St Thomas d'Aquin ou St Robert Bellarmin, la Tour de Babel donne la vraie raison de la diversité des langues et des cultures. Et alors, ce n'est pas exactement ce qu'on entend par un mythe.

V
4:29 Non, Babel de Nimrod est antérieur à Babylone.

Je considère probable que Nimrod, conscient que la grande ville de Nod avant le Déluge était Hénoch, appelé du fils de Caïn, a pu vouloir appeler sa propre ville à partir de son petit-fils, Irad, donc Éridou ... après on a du faire face à Babel = "babble" / lallation incompréhensible, en réinterprétant Babel comme Bab-Ilu (porte d'un dieu/des dieux) ... ce qui a été observé ensuite plus au sud aussi, car Babylone est 5° et demi environ à l'Est et au Sud de Göbekli Tepe ...

VI
7:16 J'ai déjà réfléchi dessus.

La monogenèse des langues au sens que l'entendent les linguistes n'est pas dans le même ordre des fait que la langue prébabélique : car la monogenèse = une langue originelle se diversifie graduellement, comme la monogenèse des langues néolatines dans le latin, tandis que la Tour de Babel implique une brusque rupture linguistique qui est miraculeuse.

Juste après Babel, il n'y a donc pas des débuts d'une diversification de la protolangue, mais 72 ou 73 proto-langues - aujourd'hui réduits en 16 à 32 familles de langues. Même si chaque famille est (normalement) plus extendue que 2 à 5 langues.

Donc, la linguistique n'a apporté aucune ni confirmation ni réfutation complète du récit. Ses méthodes naturalistes, excluant la considération du miracle sont allés à côté.

Tuesday, 1 May 2018

Philo sur Quora IV


Q
Quelles sont les applications/utilisations des nombres complexes en vie réelle ?
https://fr.quora.com/Quelles-sont-les-applications-utilisations-des-nombres-complexes-en-vie-r%C3%A9elle/answer/Thomas-Kundera-1


Thomas Kundera
A répondu 27 septembre
Tout ce qui a trait aux phénomènes ondulatoires est plus facile à modéliser avec des complexes.

Parce que le plan complexe permet de représenter facilement une grandeur angulaire (la phase) et une grandeur scalaire (l’intensité).

Donc, on va trouver ça en mécanique (oscillations, …) , électroniques (circuits résonnants, …), optique visible, radars, laser, radio, … (ondes, interférences, etc.), mécanique quantique (fonction d’onde complexe), etc.

En fait un peu partout ;-)

Hans-Georg Lundahl
Il y a 22 heures
En d’autres mots, bien que les “nombres complexes” ont, sur le papier, la forme quasiment d’arithmétique, l’application réelle est plutôt géométrique? Répondre

Thomas Kundera
Il y a 1 heure
1 vote de ma part
Je réserverais “arithmétique” au travail sur les entiers et leurs dérivés (fractions rationnelles, etc.). Wikipedia n’est pas d’accord avec moi, cependant. C’est surtout qu’un complexe ayant deux dimension, on a vite tendance à en faire les deux coordonnées d’un plan, et donc d’y faire de la géométrie plane.

Comme de plus les complexes sont très liés aux fonctions trigo qui elles mêmes sont liés à la géométrie, il n’est pas étonnant de les retrouver aussi souvent en géométrie analytique.

Hans-Georg Lundahl
Maintenant
Donc, les nombres négatifs sont soit relatifs, soit géométriques?

Thomas Kundera
Il y a 1 heure
Je ne comprends pas bien la question, donc je dire des choses très générales.
En général, on distingue:

Les entiers naturels: N={0,1,2,3,…}
Les entiers relatifs: Z={…,-3,-2,-1,0,1,2,3,…}
Les rationnels: Q={p/q tel que p dans Z et q dans N*}
Les réels : R={ensemble des nombres avec pleins de chiffres, une virgule, et à nouveau pleins de chiffres}

Puis les complexes comme C={ai+b avec a,b dans R}
Et éventuellement les nombres de Gauss (des complexes restreint aux valeurs entières de a et de b).

Mais “nombre géométrique”, je sèche.

Hans-Georg Lundahl
Maintenant
Un nombre négatif est relatif dans un contexte d’équations, et fonctionne en géométrie dans un contexte comme les coordonnés x et y (pour gauche et en bas de la ligne d’origo).

Les réels sont toujours géométriques, genre la racine carrée de deux existe réellement dans le contexte que le côté d’un carré deux fois plus de surface a une longueur la racine carrée de deux fois plus grande.

Les logarithmes décrivent la géométrie d’un règle à calcul.

Pi et phi décrivent des relations de longueurs, par exemple entre circonférence et diamètre ou entre les deux côtés d’un rectangle d’or.

Et ainsi de suite.

Thursday, 12 April 2018

... sur l'abiogenèse


Je ne promeus normalement pas des trucs des Musulmans, ici pourtant il semble avoir été bon, car il a provoqué une réaction par Silveren777:

En moins de 60 secondes: La théorie de l'évolution contredit les lois de la nature: La biogenèse
Muslim By Nature
https://www.youtube.com/watch?v=k4db50PqOHg


Notons, c'est une date prometteuse que je reprends le débat avec lui : le 8-XII-2015, l'Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie.

silveren777
Partagé en mode public - 13 avr. 2014

"en moins de 60 secondes" ?

C'est bien connu, la précipitation a une fâcheuse tendance à nous faire dire des âneries... Et on en a la preuve ici: la théorie de l'évolution ne traite pas de l'apparition de la vie, laquelle est du ressort de l'abiogénèse.

Aussi, la loi de la biogénèse formulée par Pasteur, efficace contre la théorie de la génération spontané, ne s'applique pas necessairement à l'origine des toutes premières formes de vie.

Hans-Georg Lundahl
+silveren777 Deux choses:

  • 1) vous présupposez qu'il y ait eu "des toutes premières formes de la vie" qui ont commencé (par contraste d'avec un univers éternel dont la biologie ferait éternellement partie, ou d'avec une vie spirituelle existant ab aeterno avant la création de la vie biologique;
  • 2) vous venez de dire qu'une loi vérifié par expérience ne s'applique pas sur tout le passé.


silveren777
+Hans-Georg Lundahl
  • 1) L'idée que l'Univers ait gardé une configuration présente durant l'éternité n'est pas compatible avec la cosmologie actuelle. Celle-ci dépeint un Univers dont les paramètres n'ont pas été favorable à la vie (temperature et pression trop elevées,...). Conclusion : la vie a eu un commencement.

    Concernant l'existence d'une vie spirituelle, je n'ai ni infirmé ni confirmé cette idée, je me suis limité à ce qu'il est inférable par l'observation.

  • 2) cette loi s'applique sur des formes de vie déjà complexes, en effet elle a été formulé en réponse au concept de génération spontané. Or l'abiogénèse, ne décrivant pas un saut aussi brusque, n'a rien à voir.


Hans-Georg Lundahl
« L'idée que l'Univers ait gardé une configuration présente durant l'éternité n'est pas compatible avec la cosmologie actuelle. »

Ça je sais.

Par contre, la cosmologie actuelle n’est pas très compatible avec quoi que ce soit dans les faits bien observables, y compris par le fait prétendu de l’abiognèse.

« Celle-ci dépeint un Univers dont les paramètres n'ont pas été favorable à la vie (température et pression trop élevées,...) »

À partir de quelles preuves – ou prétendues telles ?

« Conclusion : la vie a eu un commencement. »

Toute vie ou juste la vie biologique ? Voyons la prochaine.

« Concernant l'existence d'une vie spirituelle, je n'ai ni infirmé ni confirmé cette idée, je me suis limité à ce qu'il est inférable par l'observation. »

Ce qui est le cas pour vie spirituelle. Nous observons notre esprit par l’introspection et par l’analyse demi-introspective de ce que nous faisons quand nous ne sommes en train de penser sur autre chose que de l’introspection.

« cette loi s'applique sur des formes de vie déjà complexes, en effet elle a été formulé en réponse au concept de génération spontané. »

Abiogenèse est en soi une forme de génération spontanée.

« Or l'abiogénèse, ne décrivant pas un saut aussi brusque, n'a rien à voir. »

Un saut brusque, est-ce le seul problème ?

D’abord, un saut brusque, n’est-il pas requis pour que les premières cellules puissent survivre et se multiplier ?

Ensuite, les expériences de Pasteur, n’ont-elles pas conclu négativement aussi pour des formes de vie très simples ? Donc, qu’elle que soit la question à laquelle elles répondaient, elles prouvent aussi négativement le contraire de l’abiogenèse.

À moins de poser que les choses se soient passées différemment dans le passé que ce que nous observons – et là vous allez au-delà des observations, et, à moins de bien défendre votre position, au-delà de ce qui peut en être inféré.

Déjà UN problème, d’où viennent les phospholipides ?

silveren777
+Hans-Georg Lundahl

"À partir de quelles preuves – ou prétendues telles ?"

En analysant l'éloignement des galaxies et le rayonnement fossile, on en conclut que l'univers devait être à l'origine être extrêmement chaud. Et toutes la matière était sous forme de particules élémentaires, la vie n'aurait pas pu exister dans ces conditions.

C'est expliqué ici:

And How We Know That. . . Part III : How We Know that the Universe Went through a Hot, Dense Phase
by VIRGINIA TRIMBLE
http://www.slac.stanford.edu/pubs/beamline/25/1/25-1-trimble.pdf


"Toute vie ou juste la vie biologique ?"

La vie biologique.

"Abiogenèse est en soi une forme de génération spontanée."

Non, le seul point commun c'est qu'un il y a apparition du vivant à partir du non-vivant. Pour le reste, l’abiogenèse décrit une apparition progressive de forme de vie simples sur des échelles de temps immenses, la génération spontanée c'est des êtres complexes apparaissant limite du jour au lendemain.

"D’abord, un saut brusque, n’est-il pas requis pour que les premières cellules puissent survivre et se multiplier ?"

Pourquoi le serait-il?

"Ensuite, les expériences de Pasteur, n’ont-elles pas conclu négativement aussi pour des formes de vie très simples ?"

Non, puisque la biologie n'était aussi poussé qu'aujourd'hui lorsqu'il a énoncé cette loi. Réfuter l'abiogénèse avec cette loi est donc absurde, et étonnamment ceux qui utilisent cet argument absurde ne sont pas les chercheurs en biologie mais des créationnistes.

"Déjà UN problème, d’où viennent les phospholipides ?"

Il y a une explication dans "Exobiology: Matter, Energy, and Information in the Origin and Evolution of Life in the Universe" à la page 192 (visible sur Google Books).

Hans-Georg Lundahl
"En analysant l'éloignement des galaxies"

À supposer que celui-ci soit connu?

Et si les étoiles fixes formaient une couche assez fine éloignée un ou deux jours-lumière?

Alors cet argument tombe. En plus, les étoiles et exo-planètes étant proportionnellement plus petites en ce cas, les planètes n'auraient pas eu une espace suffisante pour des écosystèmes, d'où l'incongruence des "extraterrestres" dans le cas du géocentrisme.

"et le rayonnement fossile,"

qui pourrait ne pas être fossile du tout, dans une perspective géocentrique.

En plus, même un créationniste quand même héliocentrique comme J G Hartnett a fait un article sur le fait qu'alors la radiation d'arrière-fonds (cosmic background radiation) devrait jeter des ombres, mais elle ne le fait pas. Toujours là où se trouvent les galaxies (selon leur cosmologie moderne) entre la périphérie de l'univers et nous.

"on en conclut que l'univers devait être à l'origine être extremment chaud. Et toutes la matière était sous forme de particules élémentaires, la vie n'aurait pas pu exister dans ces conditions."

Cette conclusion est donc une conclusion, et non pas un fait directement observé.

"Non, le seul point commun c'est qu'un il y a apparition du vivant à partir du non-vivant."

Un point assez remarquable, non?

"Pour le reste, l’abiogenèse décrit une apparition progressive de forme de vie simples sur des échelles de temps immenses, la génération spontanée c'est des êtres complexes apparaissant limite du jour au lendemain."

La vie d'une cellule comme d'une bactérie est à une demi-heure. Après, elle se divise ou commence à mourir.

Comment dans CES condition l'apparition de vie pourrait-elle prendre des millions d'années?

Une apparition subite est, dans le cas de l'athéisme (même juste méthodologique) et du non-éternisme (ou de la non-éternité de l'univers) à la fois impossible et un réquisit. Si le résultat immédiat n'est pas quelque chose qui puisse demeurer en vie et se multiplier, alors le processus jusqu'à là aura été en vain et devra reprendre de zéro.

Ce que vous connaîtriez si vous aviez lu CMI ou Edgar Andrews.

"Non, puisque la biologie n'était aussi poussé qu'aujourd'hui lorsqu'il a énoncé cette loi. Réfuter l'abiogénèse avec cette loi est donc absurde, et étonnamment ceux qui utilisent cet argument absurde ne sont pas les chercheurs en biologie mais des créationnistes."

Vous méconnaissez que:

  • une vie très rudimentaire, si elle avait pu surgir par abiogenèse, aurait pu être détectée par Pasteur, vue que la microscopie y suffisait;
  • c'est un peu étonnant qu'un processus soit possible dans le passé très lointain mais pas aujourd'hui;
  • et parmi les créationnistes il y a justement des bon biologistes.

    Sur CMI, Jonathan Sarfati est docteur ès biochimie et il donne des réfutations de l'abiogenèse assez impressionants.

    Et finalement:

  • c'est à l'époque d'Oparin, en Russie Soviétique, que les connaissances en biologie étaient trop rudimentaires pour que la complexité irréductible de la première cellule vivante soit reconnue. À part les multiples fait invoqués par Sarfati, prenons celui-ci, que les membranes de cellules sont de phospholipides, et les phospholipides ne sont synthétisées qu'à partir d'un processus déjà vivant. (Oh, mes excuses, déjà dit et déjà répondu) Lui, il ajoutera le problème des molécules qui doivent toujours tourner à gauche pour une catégorie et toujours à droite pour une autre, sans quoi la vie ne fonctionne pas. Les expériences sur "soupe primordiale" donnent au contraire un mélange égal des deux directions pour les deux catégories. Chose méconnue par Oparin.


Je reviens après consultation en ligne.

Ah, regardé. Hakobu Nakamura explique que trois ingrédients des phospholipides ont pu être synthétisés abiotiquement.

Mais il ne donne pas une explication comment ces trois ingrédients (acides grasses, sucres, acide phosphorique) aient pu se combiner en phospholipides abiotiquement, ce qui est néanmoins une condition pour que l'abiogenèse fonctionne - et il l'admet.

Wednesday, 14 March 2018

Mécanique céleste et héliocentrisme selon e-penser - et mes répliques contre ça


La vidéo
La Terre tourne-t-elle autour du Soleil - Ep.01 (pilote) - e-penser
e-penser | Ajoutée le 16 sept. 2013
https://www.youtube.com/watch?v=9VJmmCwtmvs


I
4:30 sur l'animation, il semble que la lune tourne plus vite ... on présume alors qu'il s'agit du mouvement mensuel et annuel, non?

Celui de l'Ouest à l'Est par rapport à l'écliptique ou au Zodiaque ... la terre est censée tourner sans qu'on le montre, ou le mouvement diurne est invisible parce que c'est "filmé du zodiaque"?

Parce que, dans le mouvement diurne concret, celui de l'Est à l'Ouest, le soleil prend 24 heure pour un cercle (par définition, la vieille à pas celle de césium) et la lune 24 h 50 min ou 24 h 55 minutes.

II
5:20 En latin, c'est planeta.

À moins que le latiniste préfère flirter avec le grec et dire planetes ...

Il y en a 7, toute astre qui se déplace par rapport au zodiaque. Et puisque le zodiaque (au chacun de ses points mais dans un autre plan) se déplace un cercle chaque 23 h et 55 min, voilà, la Lune et le Soleil sont des planètes aussi.

Luna, Mercurius, Venus, Sol, Mars, Iupiter, Saturnus.

Quand à ce qu'il y a au-delà de Saturne, on ne le voit pas à l'œil nu.

(Avant les étoiles fixes ...)

III
6:14 L'église avait une vue théologique, Dieu a créé le ciel pour les anges et la terre pour l'homme.

Josué a ordonné au Soleil et à la Lune de s'arrêter (Josué 10:12)
Isaïe demanda à Ézéchias comment le Soleil allait faire son deuxième miracle.

Elle avait aussi une vue philosophique. On croit ce qu'on voit, à moins que ce soit contredit par un fait plus sûr que la vue.

Et, dans cette perspective, elle croit que la Terre est immobile, comme attesté par deux sens, l’œil et les canaux semi-circulaires.

En plus, si tout le reste tourne autour de la Terre, ceci requiert une cause, un premier moteur ... c'est la preuve très classique pour l'existence de Dieu, la prima via. Aristote, livre VIII de la Physique et livre XII de la Métaphysique. - > Summa contra gentiles I ou II chapitre 13 - > Summa Theologica, part I, qu 2, art 3, la première voie des cinq avec lesquelles St Thomas prouve Dieu comme existant.

IV
7:10 Effectivement, vous déconnez ... comme vous le dites ...

[Il avait décrit, par blague, Copernic comme bravant l'église et son "interdit" - pas encore en force ou pas directement sur la question - contre l'héliocentrisme.]

V
8:17 "Demandez à Galilée"

Vous êtes franc-mac ou quoi?

  • 1) Entre Copernic et le cas Galilée intervient le cas Giordano Bruno
  • 2) Celui-ci partait de l'imaginaire d'un univers infini (ça va revenir chez pas mal d'autres qui feront la pub pour Héliocentrisme) quasi imaginé sur le modèle d'une terre plate et infinie ... et il arrivait (vous vous souvenez de Prima Via?) à une conclusion à la manière à peu près comme ça : chaque étoile est son univers avec les planètes entourantes et ensuite la prima via appliquée à chaque univers (il était Dominicain comme Saint Thomas), ça fait un dieu par univers, non ... ah, là il se planque sur le bûcher (exécuté arès des années dans l'Inquisition en 1600, ses juges comprennent St Robert Bellarmin ...)
  • 3) Et Saint Robert Bellarmin va quelques années plus tard affronter un livre héliocentrique ... heureusement, Galilée ne partage pas les idées de Bruno. Soulagé, il laisse la parole à Galilée pour des preuves pour l'héliocentrisme et en manque de telles, il juge le livre de Galilée interdit.
  • 4) Galilée prend ceci comme une interdiction purement de ce livre là, il va discuter la question avec un ami qui deviendra pape et celui-ci va trouver qu'une parodie de lui-même se trouve dans un autre livre, Dialogus ...
  • 5) Et pour défendre son point de vue théologique ("Dieu a pu créer le monde en n'importe quelle manière qu'Il voulait et la faire apparaître de n'importe quelle manière qu'Il voulait"), tout en renonçant à abuser de son pouvoir entretemps papal (il est donc Pape Urbain VIII), il nomme une commission pour savoir si Galilée avait des idées hérétiques sur le livre de Josué entre autres ....


Et Galilée choppe deux choses dans le second procès de 1633, celui de sa propre personne : 1) devoir abjurer les deux idées que a) le Soleil est centre immobile de l'univers (formellement hérétique), b) la Terre tourne autour du Soleil et aussi d'un mouvement diurne (au moins erronée), 2) se retirer en résidence surveillée, interdit de parler aux autres Italiens autour, sauf des prêtres et sa fille, une moniale, mais il a pu parler à par exemple Milton, qui, étant hérétique n'avait pas de foi catholique à perdre.

VI
9:41 Quand Newton parle de gravitation, il y a deux problèmes ...

  • 1) pourqoi les astres ne tombent-elles pas en un seule masse?
  • 2) comment est-ce que les gravitations interagissent?


Pour le premier, Newton posait que les étoiles sont à peu près équidistantes les unes par rapport aux autres dans un univers infini (on revoit ça à partir de Bruno, non?) Comme ça, une étoile ne bouge pas dans un seul sens, parce qu'elle est autant attirée vers le sens opposé. Partout dans l'univers - s'il y avait une limite, les étoiles à l'extérieur pourraient commencer à se déplacer lentement vers l'intérieur ... non?

Et pour le second, oui, le problème de deux corps à une solution satisfaisante donnée par Newton.

Récemment les animations à ordinateurs par les savant chinois ont donné que le problème de plusieurs corps aurait une multitude de solutions, toutes sensibles aux conditions initiales.

Donc, autant croire que les anges font des orbites parfois épi-elliptoïdales, non?

VII
13:00 comparer la Terre au Soleil est à peu près comme de comparer un ballon de foot à la Terre ...?

Par contre, si les deux choses en jeu n'étaient que Terre et ballon de foot, alors, le ballon de foot serait très vite très longtemps planqué sur la Terre.

Il y a des joueurs aussi non ... là, je fais en bon catholique appel aux anges moteurs. À partir de quoi, les orbites épi-ellipsoïdales sont parfaitement raisonnables.

Et à la fin, un ange peut autant bien résoudre l'inertie du Soleil qu'un joueur de foot celui du ballon ...

Monday, 12 March 2018

Mon temps sur Quora ne fut pas gaspillé


Reviendra-t-il? Je ne sais pas, j'aimerais, j'ai demandé une révision du bannissement.

Profile
L'auteur a 450 réponses et 55,6 k vues de réponse
https://fr.quora.com/profile/Hans-Georg-Lundahl


Q I
Quels sont les effets pervers de la norme de Quora qui exige de rester courtois et respectueux ?
https://fr.quora.com/Quels-sont-les-effets-pervers-de-la-norme-de-Quora-qui-exige-de-rester-courtois-et-respectueux


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu 1 mars
J’ai “entendu” des excuses d’un débat continué comme “je ne pourrais pas te répondre, ça serait” [en anglais:] “violating BNBR”.

C’est comme ça que j’ai “entendu” de cette norme.

Plus bien-sûr, il arrive que la réponse d’un catholique qui paraît irrespectueuse à tel ou tel non-catholique est rapporté à la modération de quora.

Q II
Quels essais conseillez-vous de lire à un jeune en terminale ?
https://fr.quora.com/Quels-essais-conseillez-vous-de-lire-%C3%A0-un-jeune-en-terminale


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu 2 mars
Ceux de Chesterton, surtout.

Q III
Quels sont les romans policiers d’auteurs hawaïens que vous me conseillez ?
https://fr.quora.com/Quels-sont-les-romans-policiers-d-auteurs-hawa%C3%AFens-que-vous-me-conseillez


Réponse demandée
par Jean-Noel Chaintreuil

Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu 3 mars
Vous semblez vouloir faire de la publicité pour un auteur de polar de Hawaï spécifique, ou y a-t-il plusieurs?

Donc, aucun pour le moment, mais dès que vous donnerez le nom, ce sera possible que j’en lirai un ...

Q IV
Pourquoi y a-t-il la lettre "o" dans le mot "people" ?
https://fr.quora.com/Pourquoi-y-a-t-il-la-lettre-o-dans-le-mot-people


Hans-Georg Lundahl
assez bon avant en apprentissage des langues
A répondu 3 mars
En Anglo-Saxon du temps du roi Alfred, ea et eo étaient des diphtongues, à peu près è-a et é-eu. Ensuite, ils commencent à se prononcer comme è et eu.

Quand la langue anglaise reprend après une pause, la nouvelle orthographe est assez souvent celle du français à l’époque (chef et royal avaient un ch comme en l’anglais chief et un oy comme en l’anglais royal). Mais, les diphtongues, devenues digraphes, ea et eo persistent.

Quand donc l’anglais emprunte le mot peuple du français, on le transscrit directement comme people.

Donc, à l’époque de Chaucer environ, “people” se prononçait “peeuu-pleu”. À moins que ce soit “peeuu-peul”

Un peu plus tard, on commence à le prononcer “péé-pleu” et ensuite “péé-peul”, ou directement “péé-peul”, et ensuite le sont éé devient, entre Shakespear et Reine Anne, un ii. Ceci est appelé “the Great Vowel Shift”.

Donc, “people” à son orthographe du français “peuple” plus une digraphe de l’Anglo-Saxon, et sa prononciation a varié entre “peeuu-pleu” et “pii-peul” sans que ça affecte l’orthographe.

Petite chronologie :

  • Alfred vit la bataille d'Ethandun en 878
  • vers la fin de l’anglo-saxon (v. 1000) il y a des mots auparavant en eo parfois écrits en y, donc littéralement comme le son “u” en français, donc, probablement pour le son “eu” on a hésité entre les orthographes pour “é-eu” et “u”
  • l’anglais reçoit son orthographe au temps de Chaucer, un peu avant que Sainte Jeanne d’Arc libère les rois anglais des efforts d’apprendre le français pour leur “autre royaume”, et “eo” est pris au lieu de “eu”
  • les “eeuu” longues prononcés “éé”, comme les “u” courtes prononcés “i” vers la fin du Moyen Âge, item pour les “uu” longues prononcés “ii” en mots indigènes (les “uu” longues en most ressentis comme empruntés seront plus tard “you”)
  • et The Great Vowel Shift sera une série de voyelles qui changent prononciation entre 1500 et 1700, entre Shakespear et Reine Anne, à peu près.


Q V
Quel fut le saint le plus controversé du catholicisme ?
https://fr.quora.com/Quel-fut-le-saint-le-plus-controvers%C3%A9-du-catholicisme


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu 3 mars
Ça dépend de qui fait la controverse, contre un saint.

Si Savonarole l’est, il n’est pas canonisé, il est tellement controversé, puisque au moins un saint, à savoir Filippe Néri, le considère comme un saint.

Sainte Jeanne d’Arc fut controversée pendant des siècles entre français et anglais, et ce n’est que sous Pie XI que l’absence très notable de Catholiques anglais qui la considéraient encore comme sorcière rendit la canonisation possible.

Certains Juifs de France citeraient de nos jours St Louis IX. Comme si aller en Provence (alors souvent hors le royaume et dans l’empire) était tellement grave, et St Pie V pour un fait pareil mais qui requerrait moins encore de déplacement, puisque les États Pontificaux étaient d’une superficie entre frontières plus étroites que la France de l’époque.

Les Protestants controverseraient St François d’Assise et Ste Claire pour “désobéissance” à leurs pères, et encore, s’ils le connaissent, St Jean Capistran qui était inquisiteur entre autres choses.

Les Évangélistes prennent St Ignace de Loyola pour le fondateur des Illuminati, parfois … (c’était le cas avec le ci-devant Jack Chick).

Sans doute, les Nazi auraient controversé St Thomas More, s’ils avaient eu gain de cause en Angleterre, parce qu’il n’obéissait pas à son roi.

Et les “Martyrs anglais” ont été un peu pénibles pour l’œcuménisme, malgré le fait que l’antipape Paul VI/Montini les avait béatifiés.

Après, pour ceux qui sont trop tradis pour accepter telle quelle et trop “Bergoglio est pape” pour dire que la “canonisation” de 2014 était nulle et non avenue, bien-sûr “Saint Jean-Paul II” (le ci-devant antipape Wojtyla) est controversé aussi.

Q VI
Quel était le niveau d’éducation de vos parents ?
https://fr.quora.com/Quel-%C3%A9tait-le-niveau-d-%C3%A9ducation-de-vos-parents


Réponse demandée
par John Katt

Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu 3 mars
Mon père : Dr Med
Ma mère : Med Cand + qqs années

Q VII
Comment peut-on être certain que seul l’expansion cosmologique décale les photons vers le rouge… Une perte d’énergie sur de longues distances ne pourrait-elle pas être un autre modèle ?
https://fr.quora.com/Comment-peut-on-%C3%AAtre-certain-que-seul-l-expansion-cosmologique-d%C3%A9cale-les-photons-vers-le-rouge-Une-perte-d-%C3%A9nergie-sur-de-longues-distances-ne-pourrait-elle-pas-%C3%AAtre-un-autre-mod%C3%A8le


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu 5 mars
Il semble que d’autres modèles existent, par exemple “Second-Order Doppler Effect.”

A light source moving at right angles (tangentially) to an observer will always be red-shifted. This can be observed in the laboratory by using a high-speed turntable. A detector is placed in the center and a gamma radiation source is placed on the outside edge. The gamma energy is seen to decrease, or "red-shift," as the turntable speed increases. This is an intriguing explanation for stellar red-shift. When applied to stars, it implies that the universe may be in circular motion instead of radial expansion.

Astronomy And The Bible
https://creation.com/astronomy-and-the-bible


Q 66, sur le “Red Shift”

Selon le Géocentrisme, l’Univers est en effet en motion circulaire.

Q VIII
Si les Minoens n'étaient pas Grecs, d'où venaient-ils et qui a influencé leur écriture ?
https://fr.quora.com/Si-les-Minoens-n%C3%A9taient-pas-Grecs-do%C3%B9-venaient-ils-et-qui-a-influenc%C3%A9-leur-%C3%A9criture


Réponse demandée
par Alexandre Roswilo

Hans-Georg Lundahl
fortiche en histoire
A répondu jeudi
"Si les Minoens n'étaient pas Grecs,"

Il semble qu'ils ne l'étaient pas, car ...

"et qui a influencé leur écriture ?"

C'est la leur qui a influencé le Linéar B, première écriture connue pour le grec en occurrence mycénéen.

Si les valeurs des sigles syllabiques identiques sont censées être les mêmes, alors on peut très bien considérer comme prouvé que la langue écrite par Linéar A n'était pas le grec, ni mycénéen, ni autre (les Doriens vont conquerir Crète plus tard).

On n’a pas pu identifier la langue comme grec en réarrangeant les valeurs phonétiques non plus, je ne sais pas s’ils ont essayé.

"d'où venaient-ils"

On ne sait pas. Ou, ce qu’on sait de la Bible, que les Caphthorim venaient d’Égypte et qu’ils ont eux-même diffusée les Philistéens en Palestine, c’est largement nié. Sauf l’origine égéenne des Philistéens, on admet que Poseidon est Dagon (plus vieille forme connue, Potei Daon, sensiblement un composé dont le deuxième mot est très proche de Dagon).

Il y a eu un linguiste français qui avait mis en ligne un site veuillant prouver que la langue écrite par Linéar A était pas seulement proche du sanskrit védique et du persan avestique, mais comprenait aussi des divinités comme le couple "mitra-varuna" et il semble que le mont Ida, associé à Zeus, aurait pu être "mont Indra" pour les Crétois de l'époque.

Si c'est vrai, alors la théorie d'une invasion (guerrière ou paisible) d'Inde du Nord à partir du Nord-Ouest semble étayé.

Par contre, le linguiste en question a retiré son site du web. Il a donc dû considérer ou se plier devant d'autres qui considéraient que sa théorie en elle-même était insuffisamment étayé par les faits connus.

Entretemps, j'avais utilisé cette théorie pour étayer la mienne sur une "Urheimat" plutôt fédérative du type Sprachbund sur les deux rives de l'Égéenne, entre Balkan, Grèce, Crète et l'Asie

Q IX
Comment écrire une bonne histoire ?
https://fr.quora.com/Comment-%C3%A9crire-une-bonne-histoire


Réponse demandée
par Samir Chekirou

Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu jeudi
Pour une bonne histoire longue, ayez une bonne idée, élaborez en ajoutant des bonnes idées subsidiaires pour aller d’un truc à un autre dans la bonne idée du début.

Notons, les bonnes idées subsidiaires ne sont pas obligées de venir dans l’histoire après la bonne idée du début : celle-ci n’est pas obligé d’être une bonne idée pour le début du roman, comme pour le premier chapitre.

On peut très bien avoir une bonne idée pour la fin et ensuite avoir des idées pour ce qui vient avant la fin.

Q X
Pourquoi je me pose toujours les questions de savoir si Dieu existe ou s’il est mort ?
https://fr.quora.com/Pourquoi-je-me-pose-toujours-les-questions-de-savoir-si-Dieu-existe-ou-s-il-est-mort


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu jeudi
Il existe, il est mort sur la Croix et ensuite ressuscité le Troisième Jour.

Si vous manquez à toute cette histoire, il semble qu’il y a des chances que vous vous posez les question entre les parties que vous retenez, comme si elles étaient contradictoires.

Q XI
Qu'est-ce qui vous a convaincu de croire en l'évolution ?
https://fr.quora.com/Quest-ce-qui-vous-a-convaincu-de-croire-en-l%C3%A9volution


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu jeudi
On me l’a raconté comme vraie de la part d’un beau-père, d’un grand-père, d’une grand-mère.

Entre 6 et 8, j’avais un peu trop peu d’esprit critique pour rejeter l’évolution, juste que j’avais suffisamment pour trouver au moins étrange qu’un poisson puisse évoluer dans un amphibien.

Après, ma mère m’a indirectement confronté avec l’explication chrétienne.

Q XII
Comment un bébé cro-magnon grandirait à notre époque ?
https://fr.quora.com/Comment-un-b%C3%A9b%C3%A9-cro-magnon-grandirait-%C3%A0-notre-%C3%A9poque


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu vendredi
Un bébé Cro-Magnon vient emporté dans une machine a remonter le temps, il grandirait peut-être comme tout le monde.

Ou, peut-être, étant peu de générations après le Déluge, il serait encore longève et à trente ou quelque, il entrerait dans la puberté …