Monday, 19 February 2018

Un athée-évolutionniste de Québec me bloque sur quora


Peut-être parce qu'il n'aime pas s'impliquer dans un débat dont il prétend qu'il n'existe pas.

Q I
Comment les auteurs de science-fiction obtiennent-ils des détails si élaborés sur des planètes et des civilisations au sein desquelles ils n'ont jamais vécu ?
https://fr.quora.com/Comment-les-auteurs-de-science-fiction-obtiennent-ils-des-d%C3%A9tails-si-%C3%A9labor%C3%A9s-sur-des-plan%C3%A8tes-et-des-civilisations-au-sein-desquelles-ils-nont-jamais-v%C3%A9cu/answer/Maiwenn-Alix/comment/54268444


[La réponse de Maiwenn Alix est assez élaboré et ne touche que comme occasion le suivant, donc ici omis]

Jean-Francois Dufour-Poirier
12 février
J’ai vraiment eu du plaisir à lire l’histoire des Grolardais, c’est aller stimulé un côté de mon imagination enfantin que j’ai adoré.

Merci Maiween d’avoit prit le temps de l’écrire.

Maiwenn Alix
12 février
Mais de rien Jean-François !

Jean-Francois Dufour-Poirier
12 février
Tu sais, je suis convaincu qu’à quelque part, étant donné que tu as verbaliser leur existence, qu’ils existent pour de vrai, l’univers est tellement immense, c’est incroyable et majestueux à la fois.

Hans-Georg Lundahl
mercredi
“l’univers est tellement immense”

Même si les étoiles fixes sont à la distance d’une journée-lumière?

Stellar Radiuses (If Sphere of Fix Stars is One Light Day Up)
http://nov9blogg9.blogspot.fr/2018/02/stellar-radiuses-if-sphere-of-fix-stars.html


Jean-Francois Dufour-Poirier
vendredi
Salut Hans-Georg, je n’ai pas compris votre lien… pour bien saisir ce genre de chose, j’ai besoin qu’on me les explique lentement afin de les intégrés.

Bref, j’ai l’impression que vous êtes entrain de dire que ce n’est pas des années lumière mais des journées lumière.

Une année lumière ou une journée lumière, ce n’est pas une période de temps, mais la “Distance” parcouru par celle-ci.

À ce titre, même une journée lumière est énorme en terme de distance.

C’est 86400 secondes x 300 000 kilomètres. Nos systèmes de propulsion / navigation interstellaires sont incapable de parcourir une telle distance en une journée.

En bref Hans, il faudrait m’expliquer votre lien pour que je puisse comprendre.

Hans-Georg Lundahl
vendredi
C’est certainement pas dans une journée que la propulsion terrestre va parcourir une journée lumière.

Les deux probes spatiales qui sont allées les plus loin en ayant encore un contact radio avec la terre, Voyager 1 et 2 sont après des décades d’années, encore des heures-lumière de cette limite.

Et on verra si après je serai réfuté, si j’aurai eu tort de croire que la sphère des étoiles dites fixes est une journée lumière au-dessus de nous.

Ce que je voulais dire est, l’univers n’est après tout pas si immense que ça, et les étoiles et les exoplanètes sont petites en proportion à leur petite distance, et donc trop petites pour développer une exo-faune et exo-civilisation comme décrite en haut …

Et salut!

Jean-Francois Dufour-Poirier
vendredi
Alors là je comprend mieux. C’est à dire que pour un oeil omniscient la distance entre les mondes n’est pas une barrière.

Que l’observateur transcende l’espace et le temps, forme de règle d’échelle de grandeur?

Hans-Georg Lundahl
vendredi
Non.

Pas du tout.

La distance d’une journée-lumière je tire du fait qu’Adam et Ève ont vu les étoiles leur premier vendredi soir, c’est à dire à la fin du sixième jour, et les étoiles étaient créés le quatrième jour.

Donc, les étoiles devaient être à une distance d’une ou de deux journées-lumière de la Terre pour que leur lumière soit déjà visible le sixième jour.

Je ne suis pas omniscient, je ne le prétend pas non plus, je suis néanmoins sûr pour des raisons bibliques que certaines des sciences dites “exactes” ne le sont pas du tout dans la méthodologie logique ou dans les résultats communément admis. Moi, je ne suis pas omniscient, mais l’auteur ultime de Genèse chapitre 1, Lui, Il l’est.

Jean-Francois Dufour-Poirier
vendredi
Dommage car j’avais compris votre discours d’une manière qui me faisait du sens. C’est à dire que lors qu’on regarde un image de l’espace profond, on y voit comme cette toile apparaître et qu’à ce titre, pour un observateur de cette grandeur, qu’en effet l’espace entre les étoiles est ridicule.

Que même la vitesse de la lumière est une peccadille question d’ordre de grandeur.

Que s’il existe une relation Terre Soleil, alors il y a certainement une réaction soleil et soleil, et soleil et voie lactée, et voie lactée avec voie lactée,

Et que Galaxie + Galaxie = Amas.
Et qu’amas + amas donne superamas de galaxies.

Qu’au final chacun a son identité et une relation particulière avec l’autre peu importe l’unité de distance.

En ce qui concerne la genèse… j’interdit à la bible ou n’importe qu’elle autre livre saint de continuer à mentir sur la vérité.

C’est les ancêtres des Fake News, vous saviez po?

Vous savez, tout les êtres humains ont le droit de savoir pourquoi nous sommes ici, que ce n’est pas un mystère.

Que certaines planètes sont fertiles, d’autres pas.

Que nous sommes ce que nous sommes pour ce que nous sommes. Et rien d’autre, aucun dessin de Dieu.

Hans-Georg Lundahl
samedi
Dommage, c'est votre idée qui ne fait pas de sens. Vous avez tort sur tout.

"C’est à dire que lors qu’on regarde un image de l’espace profond, on y voit comme cette toile apparaître et qu’à ce titre, pour un observateur de cette grandeur, qu’en effet l’espace entre les étoiles est ridicule."

L'espace entre les étoiles n'est pas ridicule en soi. Elle l'est seulement comparé à ce qu'en veulent faire les évolutionnistes et avant eux mêmes les héliocentriques. Ceci est de la pseudoscience.

Jean-Francois Dufour-Poirier
samedi
Mais en quoi pourrais-je avoir tord sur tout? J’ai simplement cru que vous parliez d’ordre d’échelle de grandeur alors que vous avez utilisez un récit biblique pour expliquer la présence des étoiles dans le ciel d’Adam et Ève.

Je me demande qui est-ce qui fait de la pseudoscience ici. Voici l’une de vos questions sur Quora : Comment les anges interagissent-ils avec la matière ?

S’il vous plaît garder vous une gêne avant de commenter mes réponses.

J'ai répondu,
mais je cherche pour l'instant en vain la réponse, car un propre commentaire sur quora n'est pas visible sous un commentaire, où l'on trouve la devise:

Impossible d'ajouter une réponse.

(voir image)


Pour la même raison
je ne peux plus accesser ma réponse parallèle, plus détaillée à propos les galaxes comme une hypothèse qui, somme tout, n'est pas nécessairement prouvée. Celle où je prouvais une familiarité (avec une faute de détail) sur le Grand Débat.

Q II
Quelle est selon vous la réaction chimique la plus importante sur terre ?
https://fr.quora.com/Quelle-est-selon-vous-la-r%C3%A9action-chimique-la-plus-importante-sur-terre/answer/Jean-Francois-Dufour-Poirier


Jean-Francois Dufour-Poirier
Âme bienveillante (2014-présent)
A répondu vendredi
La réaction par laquelle les acides aminés ont permis de se développer sur Terre et donné naissance entre autre à l’ADN.

Hans-Georg Lundahl
vendredi
Vous savez bien, j’imagine, que le résultat immédiat d’une réaction à la Miller Urey est encore très loin d’une molécule de l’ADN?

Et que pour la vie il faut des molécules assez loin de juste acides aminés, par exemple des phospholipides permettant une membrane de cellule?

Jean-Francois Dufour-Poirier
vendredi
En fait, je ne sais que très peu. J’ai pris la réponse qui me sensé la plus importante par rapport aux lectures que j’ai fais. Je crois que c’est dans la Mélodie secrète qu’il explique comment sans les acides aminés, qu’il n’y aurait pas d’ADN.

Hans-Georg Lundahl
samedi
Sans les acides aminés, il n'y aurait pas d'ADN.

Ceci ne veut en rien dire que les acides aminés suffisent pour l'ADN, ni que l'ADN suffirait pour une cellule vivante.

"En fait, je ne sais que très peu."

En effet ...

Jean-Francois Dufour-Poirier
samedi
En fait c’est plutôt, je me réveil ce matin et j’ai 6 notifications de votre part ayant commenter toutes interventions. J’appel ça de l’admiration, merci.

Mais ce n’est ni nécessaire et ni la place de faire votre débat à savoir si c’est Dieu qui a créer la Terre (ce qui semble être votre croyance) ou bien si la vie est une propriété de la matière, ce que je crois.

Il n’y a là aucun débat à faire, Vos théories ne tiennent pas la route.

Les anges n’existent pas.

J'ai répondu,
mais je cherche pour l'instant en vain la réponse, car un propre commentaire sur quora n'est pas visible sous un commentaire, où l'on trouve la devise:

Impossible d'ajouter une réponse.

(conferez l'autre image)


Normalement, j'aurais fait le manche samedi soir et regardé un peu autour de ses réponses sur quora, ou à défaut, j'aurais fais la manche pour le faire hier, dimanche de Quadragesima. On a fait très et abnormément souci pour que j'eusse pas d'argent suffisant pour aller à l'internet dans un cyber hier, et donc je n'ai revu la question qu'après une absence de davantage que 38 heures et 45 minutes, temps suffisante pour qu'il me bloque et rend pas juste la réponse, mais certaines de mes réponses déjà données inaccessibles. Concerté? Je crois que oui./HGL

PS. Il convient d'ajouter que la question dont il concluait que je devrais me garder une gêne est celle-ci:

Philo sur Quora II · Philo sur Quora II bis avec remise au niveau en culture générale

Ou le lien original de la question sur quora:

Comment les anges interagissent-ils avec la matière ?
https://fr.quora.com/Comment-les-anges-interagissent-ils-avec-la-mati%C3%A8re


Auquel j'ai donné comme "lien de contexte":

Prima Pars, Question 110. How angels act on bodies
http://newadvent.com/summa/1110.htm


Il convient de noter aussi, que la question fut ajoutée comme par le constat que la méconnaissance de l'angélologie de St Thomas d'Aquin offusque actuellement le débat sur le géocentrisme. Beaucoup./HGL

Philo de maths illustré sur pi (deux questions sur quora)


Q I
Quelle est la valeur réelle de pi si 22/7 est erroné ? Pourquoi utilisons-nous cela ?
https://fr.quora.com/Quelle-est-la-valeur-r%C3%A9elle-de-pi-si-22-7-est-erron%C3%A9-Pourquoi-utilisons-nous-cela/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu 23 janvier
La valeur réelle est “périmètre/diamètre” d’un cercle géométrique parfait.

Chaque valeur non conceptuelle mais numérique, est une approximation.

Pi n’est pas un nombre. C’est un proportion géométrique.

Q II
Quelle est la valeur exacte de pi ?
https://fr.quora.com/Quelle-est-la-valeur-exacte-de-pi/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu vendredi
La valeur exacte de pi est le rapport entre le périmètre d’un cercle et son propre diamètre.

André Harnist donne des formules, mais elles ne donnent pas une valeur exacte en nombres, car elles donnent des nombres qui ne sont en tant que tels pas exactement pi (pi n’est pas exactement 4*(1–1/3+1/5–1/7) par example) et qui gagnent en exactitude comme pi en ajoutant des ellipses qui leurs ôtent l’exactitude comme nombres.

Donc, pas 4*(1–1/3+1/5–1/7)
Mais bien 4*(1–1/3+1/5–1/7+…)

4*(1–1/3+1/5–1/7) est un nombre ou une proportion numérique exacte, mais pas exactement pi.

4*(1–1/3+1/5–1/7+…) est exactement pi, mais pas une proportion numérique exacte.

Mais, merci à André Harnist pour avoir fourni 4*(1–1/3+1/5–1/7+…) ce qui est une belle est même assez simple formule!

Donc, chaque valeur successive de cette formule est une approximation plus proche de pi.

4*(1–1/3) = 2,6666666666666667
4*(1–1/3+1/5–1/7) = 2,8952380952380952
4*(1-1/3+1/5-1/7+1/9-1/11) = 2,976046176046176
4*(1-1/3+1/5-1/7+1/9-1/11+1/13–1/15) = 3,0170718170718171
4*(1-1/3+1/5-1/7+1/9-1/11+1/13–1/15+1/17–1/19) = 3,0418396189294022
4*(1-1/3+1/5-1/7+1/9-1/11+1/13–1/15+1/17–1/19+1/21–1/23) = 3,0584027659273318

On y va un peu plus vite en penchant directement pour une approximation connue: 22/7 = 3,1428571428571429

Elle est à peu près autant au-dessus de 3,1416 que 3,14 en est au-dessous.

J’aime aussi ce bon mot d’André:

Un mathématicien te diras toujours que la valeur exacte de π est π par définition, c’est comme si tu demandais la valeur exacte de 42.

Il y a une différence, pourtant. La valeur exacte de 42 est aussi 41+1, 40+2, 39+3 et ainsi de suite, et elle est aussi 6*7 et, surtout, 84/2.

Pourquoi ai-je mis 84/2? Bien, parce que pi aussi est une proportion ou division, à savoir pi/delta où pi = périmètre et delta = diamètre. Mais, différence, là où le périmètre “est” un nombre exacte, que ce soit sa propre longueur, 1, car c’est une seule longueur, ou que ce soit n fois quelque unité de mesure, le diamètre est toujours irrationnel. Et là où le diamètre “est” un nombre, 1 fois sa propre longueur ou n fois une unité de mesure, le périmètre est irrationnel.

Notons, il doit s’agir d’un même cercle, pour que le rapport entre périmètre et diamètre soit cette constante. Ça ne marche certainement pas avec deux cercles concentriques d’un même objet. Ceci dit à propos III Rois 7:23 ou son parallèle II Paralipomènes 4:2.

Tuesday, 13 February 2018

Peut-on critiquer la société? Oui.


Q
Est-tu conscient que le fait de critiquer la société tout en étant un pur produit de cette dernière avec rhétorique est tellement capitaliste ?
https://fr.quora.com/Est-tu-conscient-que-le-fait-de-critiquer-la-soci%C3%A9t%C3%A9-tout-en-%C3%A9tant-un-pur-produit-de-cette-derni%C3%A8re-avec-rh%C3%A9torique-est-tellement-capitaliste/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
Vient de répondre
On n’est pas un pur produit de la société.

D’abord, il y a le libre arbitre. On n’est donc pas un “pur produit” de quoi que ce soit hormis son Créateur, le Bon Dieu.

Ensuite, en ignorant ceci ou en se concentrant sur la mesure dans laquelle on est quelque part un produit de quelque chose, en introduisant les moments quelque part “déterministes” (sans pour autant sombrer dans l’hérésie déterministe), on n’est pas un produit de toute la société comme un monolithe.

Ceux qui sont produits de la lecture d’Isaac Asimov diffèrent de ceux qui sont - comme moi - produits de Tolkien. Ceux qui sont produits des sports diffèrent des ceux qui sont produits de la lecture (il y en a qui sont les deux à la fois, comme Tolkien lui-même!), et encore ceux qui sont produits des sciences ou des travaux manuels diffèrent de ceux qui sont produits des loisirs. Et encore les produits de l’administration.

Finalement, si on imagine que la question ait été posée d’une manière marxiste qui se voudrait donc anticapitaliste, le Marxisme lui-même serait le “pur produit” de la société capitalo-industrielle, et donc, la question pourrait très bien être un piège pour les Marxistes (ce que je ne suis heureusement pas).

Monday, 12 February 2018

"Vendre un blog?" - Non, pas précisément ça, non.


Q
Comment se fait la démarche de vendre un site Web / blog ?
https://fr.quora.com/Comment-se-fait-la-d%C3%A9marche-de-vendre-un-site-Web-blog/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
Vient de répondre
On ne vend normalement pas un blog.

On peut en vendre le contenu de diverses manières. Donc, il n’y a pas une seule “la démarche”, mais il y en a plusieurs.

  • Pour certains sites payés, vous pouvez installer un paywall - un “mur” qui interdit l’accès au contenu à ceux qui n’ont pas payés.
  • Pour un blog même normal, non payé, vous pouvez admettre des publicités, et les annonceurs vous payent en fonction des pages vues.
  • On peut aussi vouloir republier le publié en forme numérique gratuite dans une forme payante, ce qui serait plus logique à mon avis pour les bouquins en papier (un livre numérique ferait quasi double emploi avec le blog).


Pour les sites autres que blogs, je ne sais pas, on peut par contre vendre là : le service de construire le site.

Sunday, 11 February 2018

Pour un essai de comparaison entre évolutionnisme et créationnisme


Q
Comment puis-je commencer un essai sur l'évolution en comparaison avec le créationnisme ?
https://fr.quora.com/Comment-puis-je-commencer-un-essai-sur-l%C3%A9volution-en-comparaison-avec-le-cr%C3%A9ationnisme/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
Blogueur-débatteur créationniste-jeune-terre.
A répondu mercredi
Vous voulez avoir des mots précises?

“Il y a, en effet, pas deux systèmes, mais trois. Ceux (1) qui croient le fixisme des espèces, ou qui y croyaient, ceux (2) qui admettent du changement au dedans une espèce créée et encore ceux (3) qui considèrent toutes les espèces, de plantes et d’animaux, ainsi que des microorganismes, évolués à partir d’un seul microorganisme.”

Autre réponse
avec mon commentaire.

Didier Vernade
A répondu 18 décembre
Cet essai me paraît être un combat d’arrière garde. Concernant l’évolution ce qui reste d’actualité est de mieux comprendre comment une nouvelle espèce émerge et s’individualise par rapport à l’espèce parente.

Hans-Georg Lundahl
mercredi
Vous comparez ici “évolution” non pas avec le créationnisme tel qu’il est de nos jours, mais de “fixisme d’espèces (linnéennes)” ce que les créationnistes scientifiquement avisés ont commencé à abandonner.

Les mots “créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce” ne veut pas dire que chaque espèce de goélands selon la classification fut créé le cinquième jour, il y a eu des speciations depuis, ça veut à la limite dire que goélands et mouettes étaient une des espèces alors créées.

Il y a 16 espèces et 5 genres - linnéennes, nota bene - de hérisson. Il y a donc eu des spéciations depuis le début et depuis l’Arche de Noé, où, à la limite un couple de hérissons sur l’Arche représentait une espèce créée.

En fait, le vrai critère pour différencier ou comparer les deux systèmes est que l’évolutionnisme considère que nous les hommes, eux les goélands, eux les hérissons, et là-bas une belle chêne on descendrait tous de LUCA (L ast U niversal C ommon A ncestor).

Monday, 5 February 2018

"Oh hier, je crois plutôt en hier!"


Répliques Assorties : "Oh hier, je crois plutôt en hier!" · musicalia : Ceci est métrique en français

Q
Pourquoi la plupart des chansons des Beatles sonnent-elles ridicules quand on les transpose en français sur la musique originale ?
https://fr.quora.com/Pourquoi-la-plupart-des-chansons-des-Beatles-sonnent-elles-ridicules-quand-on-les-transpose-en-fran%C3%A7ais-sur-la-musique-originale/answer/Hans-Georg-Lundahl


Réponse demandée
par Edouange Nicolson

Hans-Georg Lundahl
Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR
A répondu il y a 3 heures
La traduction française littérale correcte sur musique originale?

Parce que c’est rare que deux séries de propos voulant dire la même chose, pair par pair, en deux langues différentes pas prochement apparentées aient une prosodie identique.

“Oh, I believe in yesterday”
xXxXxXxX ou xXxXxXxx (la première version choisie par les Beatles)
“Oh, je crois en hier”
XxXxX

Bien-sûr que ça sonne ridicule de chanter une phrase XxXxX sur une mélodie qui sonne xXxXxXxX. Trochée plus crétique n’est pas l’équivalent de quatre iambes.

“Oh, hier, je crois plutôt en hier!”

Ah, voici les quatre iambes, ça veut dire à peu près la même chose, mais ce n’est pas une traduction très littérale, et ça sonnerait moins ridicule quand à la mélodie (c’est une autre chose si en français un propos comme “Oh, hier, je crois plutôt en hier!” sonnerait ridicule comme propos).

Edouange Nicolson
Il y a 23 heures
Merci pour le commentaire bien argumenté. Mais je crois que ma question à été mal interprétée. Même un anglophone qui ne sait pas que Strawberry Fields est un orphelinat (et ils sont une grande majorité) ne trouve pas ridicule 1e refrain dans sa langue. Or, s'il connaît le français et qu'on le lui chante en français , il trouve le texte ridicule. J'ai pu en faire l'expérience. Et il se demande alors lui-même pourquoi le même refrain chanté dans sa langue lui semble original mais pas risible.

Hans-Georg Lundahl
Il y a 10 minutes
Quel est le texte anglais et le texte français du refrain?

J’aimerais comparer la métrique.

“Strawberry fields forever.”
XXxXxXx

Le français colle avec XXxXxXx, prononcé normalement?

Si la traduction est “Champs de fraises pour toujours” ce n’est pas le cas.

“Champs de fraise pour toujours”
XxXxxX

XxXxxX n’égale pas XXxXxXx.

Par contre, si vous avez une autre traduction que “Champs de fraise pour toujours”, allez-y!

Si c’est “Champs de fraise pour toujours” le mystère est résolu, chanter un mètre sur une mélodie faite pour un autre sonne toujours ridicule, quelle que soit la langue.

Non, je ne crois pas avoir mal compris la question, je crois avoir donné la bonne raison, même si vous n’y attendiez pas de la trouver de ce coin.

Hans-Georg Lundahl
Maintenant
Cette traduction là?:

Paroles et traduction The Beatles : Strawberry Fields Forever - paroles de chanson
https://www.lacoccinelle.net/250780.html


Hans-Georg Lundahl
Maintenant
Let me take you down,
XxXxX
'cause I'm going to Strawberry Fields
xxXxxXXxX
Nothing is real
XxxX
And nothing to get hung about
xXxXxXxx
Strawberry Fields forever
XXxXxXx

Laisse moi t'emmener
XxXxX
Car je vais à Strawberry Fields
xxXxXXxX
Rien n'est réel
XxxX
Et il n'y a pas de soucis à se faire
xxxXxxXxxX
Strawberry Fields pour toujours
XXxXxxX

1) XxXxX = XxXxX
2) xxXxxXXxX ! xxXxXXxX
3) XxxX = XxxX
4) xXxXxXxx ! xxxXxxXxxX
5) XXxXxXx ! XXxXxxX

Trois lignes sur cinq ont une déviance métrique. Même à supposer que Strawberry Fields soit prononcé avec la bonne prosodie anglaise.

BIEN SÛR que ça va sonner ridicule. Essayez de chanter “sur le pont d’Avignon” sur la mélodie de la Marseillaise, tant que vous y êtes!

Continué
sur A et B

A

Edouange Nicolson
Ça n'est pas tellement une question de métrique, plutôt de contenu qui fait ridicule en français.

Le refrain en anglais: “Let me take you down ’cause I'm going to Strawberry Fields/ Nothing is real and nothing to get hung about / Strawberry fields forever “

En français ça donne :”Laisse-moi t'enlever car je m'en vais dans les champs de fraise / Rien n'est réel et y a rien à quoi s'accrocher/ Aux champs de fraises pour toujours”

J'ai respecté la métrique en traduisant fidèlement. Quand on le lit ça passe. Mais quand on le chante en français sur la mélodie des Beatles, ça prête à rire.

Je connais bien l'anglais et le contenu ne me fait pas rire dans la langue de Shakespeare, je le trouve poétiquement surréaliste, alors que le même contenu me fait rire quand il est chanté dans la langue de Victor Hugo.

Je ne cherche pas à adapter les Beatles en français. Je me demande juste pourquoi l'effet est complètement différent d'une langue à l'autre.

J'ai pu vérifier le même effet avec des tas d'autres chansons d'autres artistes anglo-saxons.

L'inverse, en revanche, ne produit pas souvent le même effet. J'ai traduit des chansons françaises à textes en anglais pour le fun, et mes potes anglo-saxons ne trouvaient pas le rendu ridicule. Au contraire. .

Hans-Georg Lundahl
“Let me take you down ’cause I'm going to Strawberry Fields
XxXxX / xxXxxXXxX

Nothing is real and nothing to get hung about
XxxX / xXxxxXxX

Strawberry fields forever “
XXxXxXx

”Laisse-moi t'enlever car je m'en vais dans les champs de fraise
XxXxX / xxxXxxXxX(x)

Rien n'est réel et y a rien à quoi s'accrocher
XXxX / xxxXxXxxX

Les champs de fraises pour toujours”
xXxXxXxX

1) XxXxX / xxXxxXXxX n'égale pas XxXxX / xxxXxxXxX(x) dans la seconde moitié

2) XxxX / xXxxxXxX n'égale pas XXxX / xxxXxXxxX dans la seconde moitié

3) XXxXxXx n'égale pas xXxXxXxX

"J'ai respecté la métrique en traduisant fidèlement."

Votre traduction est grammaticalement fidèle et précisément pour ça métriquement PAS, mais pas du tout fidèle.

"Quand on le lit ça passe en français."

Oui, car c'est UN mètre.

"Mais quand on le chante ça prête à rire."

Oui, car ce n'est pas le même mètre.

"Je connais bien l'anglais et le contenu ne me fait pas rire dans la langue de Shakespeare alors que le même contenu me fait rire quand il est chanté dans la langue de Victor Hugo."

Si ça passe en lisant, c'est probablement parce que vous chantez des mots d'une métrique sur une mélodie faite pour une autre. Comme dit, chantez Sur le Pont d'Avignon sur l'aire de La Marseillaise, tant que vous y êtes.

"Je me demande juste pourquoi l'effet est complètement différent d'une langue à l'autre."

Puisque c'est juste en chantant, à savoir je suppose, la même mélodie, très probablement pour la raison que je viens de donner.

Si vous avez fait la même expérience en traduisant d’autres chansons anglo-saxons, c’est votre incapacité assez apparente de:

  • 1) analyser bien le mètre des mots en anglais
  • 2) ET ensuite réproduir bien le mètre en mots français voulant dire à peu près la même chose.


“J'ai traduit des chansons françaises à textes en anglais pour le fun, et mes potes anglo-saxons ne trouvaient pas le rendu ridicule. Au contraire. .”

Probablement parce que vous avez là mieux reproduit la métrique.

édito : En plus, “nothing to get hung about” et “y a rien à quoi s’accrocher” ne veut pas dire la même chose.

“Nothing to get hung about” veut à peu près dire “rien qui puisse fâcher / traumatiser etc” (et j’avoue ne pas trouver le bon mot français), mais “y a rien à quoi s’accrocher” veut dire qu’il y a un manque de rémères (par exemple pour la réalité).

B
Edouange Nicolson


Hans-Georg Lundahl
La vie qui sombre et se languit
xXxXxXxX
Sous roche écumée de lactance
xXxxXxxX(x)

La vie qui se noie dans le gris
xXxxXxxX
Fardé chlorophylle espérance
xXxxXxxX(x)

La vie qui se grime en Verdi
xXxxXxxX
Au violon de ses appâts rances
xxXxxxXX(x)

La vie qui s'écroue au mépris
xXxxXxxX
Des embrasures pleines d'azurance
xxxXXxxX(x)

La vie qui bégaie la vie qui
xXxxXxXX
S'ankylose en kilos d'absence
xxXxxXxX(x)

La vie qui s'aime à la folie
xXxXxxxX
Quand tout se gangrène en vengeance
xXxxXxxX(x)

La vie qui parfois ne fleurit
xXxxXxxX
Qu'en pot sous des larmes d'impotence
xXxxXxxxX(x)

Mais la vie qui se danse aussi
xxXxxXxX
Sur des pointillés de silence
xxXxXxxX(x)

Comme poème - beau. Pour chanson française - beau chant, et comme pas mal de la chanson française un peu irrégulier métriquement.

Comme example de métrique - pas dans le sens exigé par une mélodie fortement rhytmisée, comme les portées pour Strawberry Fields forever.

Edouange Nicolson
Merci pour votre appréciation éclairée

Hans-Georg Lundahl
De rien, voici un peu de détail:

musicalia : Ceci est métrique en français
http://hglundahlsmusik.blogspot.com/2018/02/ceci-est-metrique-en-francais.html

... sur l'origine des divisions linguistiques radicales (quora)


Q
Pourquoi tout le monde ne parle pas la même langue ?
https://fr.quora.com/Pourquoi-tout-le-monde-ne-parle-pas-la-m%C3%AAme-langue/answer/Hans-Georg-Lundahl


Réponse demandée
par Patrelle Theo

Hans-Georg Lundahl
assez bon avant en apprentissage des langues
A répondu il y a 3 heures
La langue change lentement, mais si tout le monde avait gardé la même langue, c’est possible que les changements se seraient rééquilibrés en gardant une unité.

Ce n’est pas nécessaire, regardez la langue latine et les langues néolatines, qui sont diverses, mais ce n’est pas impossible non plus, regardez le grec ancien et le grec moderne. En fait, le grec moderne est davantage uni que le grec ancien.

Dans un tel cas, entre nous, on aurait peut être pu garder la même langue, même si elle n’était pas la même que la langue de nos ancêtres. Ou un groupe de langues assez proches.

Par contre, à un moment donné, Dieu a choisi de faire une désunion linguistique. La coopération entre les hommes, au moins l’élite, allait vers une catastrophe. La fameuse “tour dont le cime put atteindre le ciel” ne veut pas dire forcément que Nimrod et compagnie imaginaient le ciel comme une canopée fine, un plafond solide qui pouvait être atteint - touché - par l’ultime millimètre d’un gratte-ciel. Je crois plutôt qu’il envisageait une fusée de trois étapes, dont seule la dernière (le cime au take-off, d’un ensemble qui fait “tour”) serait entrée en espace et - selon le plan - allée au delà des étoiles. Or, je crois aussi que le carburant de propulsion aurait été l’uranium, déjà utilisé en temps de guerre avant le Déluge. Si Nimrod avait pu continuer, on aurait eu une nuage champignon audessus d’une explosion brûlant de la lumière de “mille soleils” là où on creuse Göbekli Tepe. Au dernier moment la coopération cloche, car, pour la première fois dans l’histoire au moins post-diluvienne, on avait atteint une barrière linguistique.

Les barrières linguistiques de nos jours ne sont pas identiques à celles d’alors, mais le phénomène s’est perpétué.

Et avant de dire “ils auraient pu apprendre leurs langues, les uns des autres”, non, ils n’avaient pas l’habitude d’apprendre les langues, ils y seraient allés avec une maladresse comme la culture française monoglotte (donc parisienne plutôt que bretonne, occitane, alsacienne, basque et encore française). Ou ils auraient pu y aller avec une maladresse encore plus grande, comme c’était la première fois, et de manière qu’un parigot se débrouillant mal en anglais paraît un génie de la linguistique par comparaison.

Donc, on a enfoui Göbekli Tepe dans le sable. “On cessa de bâtir la cité”.