Wednesday, 28 December 2016

... en Marge du Commentaire de Mgr Fellay

Interview with Bishop Fellay, Menzingen, November 2013 from Society of St Pius X on Vimeo
Foro Católico
https://www.youtube.com/watch?v=Y7eFsHUH7ZU


"Mais qui ont déjà perdu une grande partie de leur force à cause des propositions contraires."

Un peu comme le jour en Terre Sainte, il lance que Pie XII était innocent de complicité avec Hitler, et il a raison, biensûr. Mais ça aussi perd sa force à cause de vouloir se mettre, sinon à génoux, au moins quasi sur les génoux des Israëlites. Si j'ai des gens pas trop loin de ma famille qui vivent là, ce que je leur souhaite n'est pas un prêtre qui les encourage à rester dans le judaisme, mais plutôt des prêtres, pourquoi pas Palestiniens, qui font ce que proposa St Pie X dans l'audience accordé à Theodor Herzl. "Si vous allez là-bas, il y aura des prêtres pour vous baptiser".

Qu'on déscend de Wotan ou de Kaïphe, de Gedimynas ou de Néron, on a le droit d'appartenir à Jésus-Christ! (Le devoir aussi, mais ce qui pourrait être plus directement contesté, c'est qu'on garde bien le droit).

La princesse Maure Fatima, qui convertie au Christianisme donna son nom à une ville au Portugal (où des siècles plus tard la Sainte Vierge est apparue) n'était-elle pas même une charifah, une descendante de leur faux prophète?

"Il n'est pas un homme de doctrine, c'est un homme d'action" ...

Il me semble effectivement un peu comme un pasteur autoritaire mais doctrinalement en glissade (en suédois on dit: "sur de la glace glissante") parmi les Pentécôtistes.

Il y a de Pentécôtistes qui ont un autre côté, qui peuvent être très informatifs sur des point de l'Ancien Testament (Chuck Missler est, me semble-t-il, pentécôtiste, et il est pas négligeable sur la question des néphélim). Mais depuis l'enfance j'ai une allergie contre les pasteurs autoritaires qui ont leurs idées pour l'action et une vacuité de doctrine suffisante pour ne pas s'appercevoir qu'ils piétinent sur la liberté légitime d'un simple fidèle. Et dans des sectes comme ça, critiquer son pasteur, c'est un "grand non". Il semble, biensûr, trop bon ami avec Tony machin ... qu'il considère comme "frère dans l'épiscopat". A-t-il du tout une doctrine solide catholique à propos la Succession Apostolique? Si oui, comment expliquer sa flatterie du presque certainement pseudoépiscopat de Tony Palmer?

Mais dire à son ami, "non, mon cher Tony, tu n'es pas un évêque, même pas un prêtre" (à moins qu'il aurait succession apostolique depuis les Orthodoxes très récemment, mais serait-il le bon type d'Anglicain pour ça?) - c'est un peu trop théorique pour cet homme d'action.

Faut mettre le doute partout ... Tony Palmer?

Il me semble très moderniste comme anglicain, par exemple très psychologisant. Et les idolâtres de la psychologie, chez les Anglicains comme chez les Luthériens (raison pourquoi j'étais mal à l'aise parmi eux), ils adorent aussi le doute.

Puis-je signaler que Nathan Söderblom (Luthérien suédois, pseudo-évêque) à son époque aussi était une coqueluche des médias? ET un homme qui adorait le flou.

"La réforme luthérienne en Suède à laissé l'épiscopat, on a donc la Succession Apostolique" ... non, pas tout à fait.

La réforme en Suède a ôté tous les évêques catholiques des diocèses, un seul très vieux a été forcé de sacrer Laurent Fils-Pierre (Lars Pedersen*, Laurentius Petri), sous menace d'être autrement exilé (à son âge, à travers un voyage de mer, dans les bâteaux de l'époque). Et celui-ci a très ouvertement déclaré qu'il n'avait pas la même intention avec l'épiscopat que les évêques catholiques. Tout ça a été gommé dans le discours écuménique de Nathan Söderblom.**

Regardez un peu les discours de Söderblom, ensuite comparez avec le si-dit "pape François".

[Notez, j'allais continuer d'écouter l'interview, avant de continuer de le commenter, et ça avant de publier ce message, mais je le publie tel quel, le jour des Innocents 2016./HGL]

* La suécité de l'époque était danisante. Autrement Persson, ou Pettersson.

** Söderblom = Südbluhme = Fleur du Sud. Pour ne pas vous cacher l'étymologie.

Tuesday, 27 December 2016

Sur le Latin B


1) Sur Dothraki · 2) Sur PIE · 3) Wenja · 5) Sur le Latin B

Sous la vidéo sur Dothraki, après Sur le Latin A:

Hans-Georg Lundahl
Si vous détestez les déclinaisons, vous n'êtes pas fait pour l'étude des langues.

Deathlawli
+Hans-Georg Lundahl Oui mais tu penses bien que quand t'es gosse (collège voir lycée) y'a aucunement cette idée de passion de l'étude langues quand tu fais du latin, d'ou le traumatisme des déclinaisons latines XD

Hans-Georg Lundahl
  • 1) au lycée on n'est plus gosse
  • 2) et moi, j'avais la passion de l'étude du latin


Peut-être ça a aidé que:

  • 1) j'étais déjà bilingue comme enfant
  • et 2) j'étais obligé à apprendre l'anglais pour avoir chez moi les sept chroniques de Narnia et Le Seigneur des Anneaux en forme lisible.


Deathlawli
+Hans-Georg Lundahl C'est très bien pour toi xD mais la plupart des collégiens/lycéens le font, au mieux pas par amour du latin, au pire parce qu'on les a forcé (je faisais parti de cette seconde catégorie) donc tu peux comprendre que dans ces cas, les déclinaisons latine sont plus une torture qu'autre chose ^^

Hans-Georg Lundahl
Condoléances!

En Suède ça n'existe pas, là on m'a forcé de renoncer au Grec Ancien au lycée...

Deathlawli
+Hans-Georg Lundahl
Ahah je comprends ^^

C'est sur que c'est dommage de ne pas avoir pu poursuivre les deux langues à la fois quand on aime ça!

Hans-Georg Lundahl
Les deux systèmes colaires bizutent les élèves, ici les antilatinistes et là les latinistes.

Dommage.

Deathlawli
+Hans-Georg Lundahl
Bah disons qu'en France (tout du moins dans les zones défavorisées), la politique est hautement anti langues anciennes parce que les langues anciennes c'est un truc qui coute assez cher, et que les élites n'aiment pas trop l'idée que la jeunesse de cité ait accès à la "culture" (de la même manière que les musées parisiens sont souvent très réticents à accueillir des classes venus de cités).

Et ça fait qu'au mieux, on aura un prof de latin/grec qui, avec des discours digne d'un homme politique, aura réussir à rassembler une classe conséquente mais avec des élèves pour la plupart peu motivés parce qu'on leurs a vendu du rêve et qu'en plus comme on sait jamais ou mettre ses cours, ils sont souvent placés aux pires horaires possibles.

Et au pire on aura juste des classes avec même pas une dizaine d'élèves, menacés de fermeture.(c'est simple, au lycée, il y avait 5 latinistes en terminale quand j'y étais)

Sans compter qu'il faut avoir la chance de tomber sur un bon prof de latin, ce qui en dehors des grandes écoles et des établissements privés est loin d’être sur ^^"

Hans-Georg Lundahl
Je commençais avec 8 latinistes, ça fut réduit à 5.

La politique que tu poses pour la cité me semble assez identique à celle de la Suède sur la ligne générale!

"Sans compter qu'il faut avoir la chance de tomber sur un bon prof de latin, ce qui en dehors des grandes écoles et des établissements privés est loin d’être sur ^^"

Moi, j'étais dans une école considéré d'élite. Le roi y avait étudié. Notre prof de latin était excellent, mais, quand même juste 5 personnes qui finissaient ensemble - ou six?

Deathlawli
+Hans-Georg Lundahl
Aie, mais il y a une explication à cette volonté de la Suède de saborder cet enseignement?

Hans-Georg Lundahl
Oui, je considère que l'élite, sous prétexte de rendre l'éducation accessible, la vide le plus possible de contenu de culture, pour avoir des masses manipulables.

L'excuse officielle est, viser trop sur les connaissances qui forment une culture d'élite serait trop exclusif, rendrait les choses trop inégales.

Deathlawli
+Hans-Georg Lundahl
Ah je vois, on arrive finalement au même constat qu'avec la France, une élite qui veut tout faire pour enlever la culture à la population pour la conserver entre ses mains. Et en France on a aussi les relents du racisme dans cette histoire, car forcément les populations visés par ces mesures ne sont pas issus de la jeunesse blanche bourgeoise, dont les parents on les moyens de les envoyer dans des établissements qui proposent des enseignements des langues anciennes de qualités. Semble-t-il nos élites veulent préserver la "pureté" du latin.

Hans-Georg Lundahl
Il me semble qu'en Suède on vise d'enlever le latin même de la bourgeoisie.

Hans-Georg Lundahl
Joyeux Noël!

Est-ce que je peux mettre la discussion sur mon blog?

Deathlawli
+Hans-Georg Lundahl
Merci joyeux Noel à toi aussi, et bien sur tu peux mettre cette discussion sur ton blog y'a pas de problème

Hans-Georg Lundahl
Merci!