Wednesday, 7 June 2017

L'âge du mariage au Moyen Âge.


Deux réponses:

I
Q
À l'époque médiévale, à quel âge les filles et les garçons étaient-ils mariés ?
https://fr.quora.com/%C3%80-l%C3%A9poque-m%C3%A9di%C3%A9vale-%C3%A0-quel-%C3%A2ge-les-filles-et-les-gar%C3%A7ons-%C3%A9taient-ils-mari%C3%A9s/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl
fortiche en histoire
A répondu il y a 21 heures
Étaient de fait?

Ça variait.

Pouvaient être, selon le requisit minimum?

À 14 pour les garçons et 12 pour les filles.

II
Q
À l'époque médiévale, à quel âge les filles et les garçons étaient-ils mariés ?
https://fr.quora.com/%C3%80-l%C3%A9poque-m%C3%A9di%C3%A9vale-%C3%A0-quel-%C3%A2ge-les-filles-et-les-gar%C3%A7ons-%C3%A9taient-ils-mari%C3%A9s/answer/Xavier-Desvaux


Xavier Desvaux
PhD Immunologie & Immuno-Allergie, Université Pierre et Marie Curie
A répondu il y a 21 heures
1 vote positif
Blandine Meyrieux-Lefevre
Ancien infirmière cancérologie
Wikipedia Femmes au Moyen Âge — Wikipédia
https://fr.wikipedia.org/wiki/Femmes_au_Moyen_%C3%82ge


« Vers la fin du Moyen Âge, l'âge minimum des fiançailles est fixé à 7 ans et l'âge du mariage à 12 ans par le droit ecclésiastique. Les garçons ne peuvent pas se marier avant 14 ans. L'Église a pourtant la possibilité de faire des exceptions lorsque l'union peut rétablir la paix entre deux familles. Se marier jeune est normal à cette époque où la durée de vie et donc la durée de la jeunesse sont très courtes. Pendant l'Ancien Régime, il n'y a plus que 4 % de femmes qui se marient avant 17 ans

. Les femmes les plus jeunes sont majoritairement issues de classes élevées, et se marient avec des hommes souvent beaucoup plus âgés. Dans les familles plus modestes, les mariés ont des âges plus proches.»

L’espérance de vie au Moyen-Âge était très faible, et le mariage se faisait dès que les enfants étaient en âge de procréer, c.-à-d. pubères. La puberté (*) était également plus précoce.

Depuis 2005, l’âge légal est de 18 ans pour les deux sexes
Le Sénat porte de 15 à 18 ans l'âge minimum légal pour le mariage des jeunes femmes
http://www.maire-info.com/organisation-gestion-communale/etat-civil/le-senat-porte-de-15-18-ans-age-minimum-legal-pour-le-mariage-des-jeunes-femmes--article-5505


(*) La puberté, phénomène physiologique correspondant à la maturation des organes sexuels ne doit pas être confondue avec l’adolescence, phénomène purement culturel apparu avec l’éducation.

Hans-Georg Lundahl
Il y a 21 heures
“L’espérance de vie au Moyen-Âge était très faible”

Source? À part le fait que la mortalité infantile était importante.

“et le mariage se faisait dès que les enfants étaient en âge de procréer, c.-à-d. pubères. “

Le mariage POUVAIT se faire des que les gens étaient en âge de procréer. Il se faisait parfois plus tard aussi. Surtout pour l’homme.

“La puberté (*) était également plus précoce.”

Que le 19:e s. soit, mais pas que dans notre siècle.*

12 pour la menarche est aussez proche de nos 12 et quelque mois pour la menarche moyenne.

Le 19:e s. était malnourri, d’où une puberté attardée.**

“Depuis 2005, l’âge légal est de 18 ans pour les deux sexes”

En vigueur depuis 24.III.2006, non?

Je me souviens d’avoir lu sur cette saloperie dans un journal à l’époque.

* Sousentendre : plus précoce que.

** On verra dans la table de la wikipédie que la réponse prochaine donnera, que certains pays sont divisés entre parties favorisées et défavorisées. Les parties défavorisées ont une ménarche plus tard. Voici:

Pays
f/d âge type année
Inde :
[favorisée]  12,1 ans moyen 1998
[défavorisée] 15,4 ans  moyen  1998
Afrique du Sud :
[favorisée] 13,2 ans moyen 1990
[défavorisée] 14,6 ans moyen 1990
Cameroun :
[favorisé] 13,2 ans moyen 1999
[défavorisé] 14,3 ans moyen 1999


Extraits de Ménarche — Wikipédia
https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9narche


Xavier Desvaux
Il y a 20 heures
L’espérance de vie à la naissance était très faible. L’INED n’existant pas à l’époque ☺, il est difficile de suivre l’espérance de vie en fonction de l’âge. Ceux qui avaient survécu, voyant la mortalité effroyable frappant les enfants(et pas seulement à la naissance) devaient être pressés de voir leurs propres enfants se marier pour assurer une descendance, souvent synonyme de main d’œuvre.

Je vous accorde que j’aurais dû dire « le mariage pouvait se faire »

La « menarche », mot qui ne fait pas partie de la langue française ne signifie pas que l’enfant dès ses première règles, est apte à procréer. Vous, qui semblez être sensible à l a précision, devriez apprécie ce tableau fourni par Wikipedia: Ménarche — Wikipédia

Avec les perturbateurs endocriniens, il y a malheureusement des cas de puberté chez des petites filles de huit ans. Et les gamines de 12 ans et demi de notre époque n’auraient-elles pas le droit à l’éducation, autrement dit à l’adolescence?

C’est le Sénat qui a pris cette décision en 2005. J’ignore la date du décret de l’application de la loi.

J’ai peut-être mal compris : est-ce que la loi, pour vous, est une saloperie ?

Hans-Georg Lundahl
Il y a 4 heures
"L’INED n’existant pas à l’époque ☺, il est difficile de suivre l’espérance de vie en fonction de l’âge."

Effectivement.

"L’espérance de vie à la naissance était très faible."

Et comment faible? Comment voulez-vous le quantifier en absence de l'INED?

Un propos modeste : prenez des familles médiévaux dont les nombres d'enfants au total et parmi eux les décédés en bas âge sont connus. Le plus grand nombre possible. Faites un calcul après ça.

Tant que je sache, je suis même le premier de faire chose pareille pour les ancêtres d'un tel ou tel et de calculer la médiane de l'âge du décès pour ceux qui ont survécu à l'enfance (autrement, on ne devient pas ancêtre!).

"Ceux qui avaient survécu, voyant la mortalité effroyable frappant les enfants(et pas seulement à la naissance) devaient être pressés de voir leurs propres enfants se marier pour assurer une descendance, souvent synonyme de main d’œuvre."

Explication à la fois anhistorique et convaincante pour ceux qui n'en savent rien. D'abord, la mortalité des enfants, une fois baptisés, n'effrayait pas, mais soulageait : ah lui, il ne vas pas perdre son salut par un péché mortel, on célèbre les pompes funèbres en blanc, comme la Messe pour un saint confesseur.

Ensuite, la question de main'd'oeuvre ne se posait pas dans les plus hautes classes, pourtant, à une certaine époque les mariages de filles âgés de 12 à 17 était fréquente, voir les proches de Sainte Brigitte et de la Reine Marguérite:

Φιλολoγικά/Philologica : Medieval women married when?
http://filolohika.blogspot.com/2017/05/medieval-women-married-when.html


Ou beaucoup plus complètement autour de Philippe de Hainault, en allemand:

10 10 11 11 11 12 12 12 13 16 16 16 17
17 17 17 18 18 18 19 19 20 20 21 28 33
 
01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26
 
10 11 12 12 12 12 13 13 15 16 16 16 17
17 17 17 18 18 18 19 19 20 20 21 28 33


Median 17 Jahre
Untere Quartile 12 oder 13 Jahre
Obere Quartile 19 Jahre

Auf Deutsch (auf Antimodernism und später) : Rund um Philippa von Hennegau - Heiratsalter der Frauen
http://aufdeutschaufantimodernism.blogspot.com/2017/05/rund-um-philippa-von-hennegau.html


"La « menarche », mot qui ne fait pas partie de la langue française ne signifie pas que l’enfant dès ses première règles, est apte à procréer."

La ménarche moyenne, par contre, oui. Je note d'ailleurs qu'Italie, un pays qui doit avoir été favorisé dans la législation canonique, a toujours une moyenne de 12 pil, et non de 12 ans et 6 mois.*

Désolé pour le désagrément linguistique, j'avais assez longtemps l'impression que c'était "ménarché" comme proche du grec ancien, et je dus vite me rééduquer hier.

"Avec les perturbateurs endocriniens, il y a malheureusement des cas de puberté chez des petites filles de huit ans."

Entre 9 et 18 semble médicalement normal, MAIS, ce sont deux cas extrêmes. La ménarche MOYENNE devrait être assez correcte.

Et, c'est sur la ménarche moyenne que raisonnait la loi canonique.

"Et les gamines de 12 ans et demi de notre époque n’auraient-elles pas le droit à l’éducation, autrement dit à l’adolescence?"

Vous oubliez que certaines ont montré une préférence pour le sexe et se trouvent ensuite enceintes. Une mère a biensûr le droit de se marier avec le père de l'enfant, à moins que celui-ci est déjà marié, un proche, un célibataire consacré (prêtre ou moine) ou d'une religion incompatible et ne veut pas se convertir.

Donc, comme vous venez de dire :

« le mariage pouvait se faire »

Alors :

Le mariage doit POUVOIR se faire.

"J’ai peut-être mal compris : est-ce que la loi, pour vous, est une saloperie ?"

Celle de 2005/2006, oui.

15 ans minimum était déjà haut, mais encore acceptable, à la limite.

Avec l'abolition de ceci on ouvra indirectement les portes pour une autre la "loi" dite parfois "d'égalité de mariage" ... avec des filles de 15 pouvant se marier, on n'aurait pas permis le "mariage" lesbien.

Comme dit St Thomas : une loi qui est contre le bien commun, contre la justice, n'est pas une loi.

* Voir la table.

Xavier Desvaux
Il y a 1 heure
J’arrête là cette discussion. C’est un dialogue de sourd

Hans-Georg Lundahl
Maintenant
À vous de décider pour vous.

On se demande qui est le sourd …

Xavier Desvaux
Il y a 14 heures
J’ai oublié le “s” à sourd ☺

Hans-Georg Lundahl
Maintenant
J’en ai profité.

No comments:

Post a Comment