Wednesday, 9 August 2017

Pourquoi travaille-t-on plus aujourd'hui qu'au Moyen Âge? (quora)


J'ai appris qu'au Moyen Âge, on travaillait moins longtemps qu'aujourd'hui. Comment en est-on arrivé à travailler plus longtemps ?
https://fr.quora.com/Jai-appris-quau-Moyen-Âge-on-travaillait-moins-longtemps-quaujourdhui-Comment-en-est-on-arrivé-à-travailler-plus-longtemps/answer/Hans-Georg-Lundahl


Hans-Georg Lundahl, Bloggueur et débatteur d'internet. ENG/FR

Répondu il y a 3 minute(s)

France, Ancien Régime : les évêques commencent à avoir des penchants jansénistes (sous par exemple le régime de Colbert) et reduisent les jours des saints vraiment fériés.

Angleterre et Écosse, entre Réforme et Révolution Industrielle : la Réforme, plus radicale encore en Écosse qu'en Angleterre (les Calvinistes d'Écosse abolissaient le Noël! Ils réduisaient les jours fériés de Pâcques à Vendredi Saint et - férié en tout cas, car Dimanche - Jour de Pâcques), réduit les fêtes christiques et abolit tous ou presque tous les jours des saints (le presque, c'est pour Angleterre).

Révolution Industrielle : en théorie, le fait qu'une machine remplace des hoeurs de main-d'oeuvre en multipliant leur productivité, en théorie donc, elle aurait pu augmenter le temps libre, chose qui a été atteinte récemment dans l'Occident par le Syndicalisme, mais par libre compétition et par prolétarisation des masses et donc le fait qu'elles deviennent plus manipulables, généralement a tellement augmenté certains besoins que davantage de travail devient nécessaire, et ceci fut longtemps l'effet majeur de la méchanisation.

Quand vous travailliez en bas d'un escalier et dormiez en haut de celle-même, vous n'aviez pas besoin des trains et des bus. Quand les chaussures et vêtements portés dans une ville y étaient souvent produits, il y avait moins de besoins de transports de marchandises. Quand les parents décidaient (surtout en pays catholiques) si les enfants mâles devaient être scolarisés ou aller dans un apprentissage, moins de manuels scolaires, moins de règles de millimètres, moins de stylos et crayons à plomb avaient besoin d'être achetés ou donc produits. Et de ceci vient que pas mal avaient moins à faire en s'en sortant bien que de nos jours, avant les Industralismes et Industrialisations.

On prétend souvent que les paysans, n'ayant pas de tracteurs, eux au moins travaillaient plus dur. Et "en plus" eux, ils étaient la plupart. Non. Puisque le paysans étaient 9/10 de la population, ou 19/20, selon les estimations, chaqu'un devait produire pour soi-même (avec famille) et pour encore 1/10 ou 1/20 de famille.

Maintenant, avec tracteurs, les paysans sont 1/10 ou 1/20 (selon les pays), et doivent produire pour encore 9 ou pour encore 19. Ils sont en plus privés du travail de leurs enfants préados et ados, voir parfois tanguis, par une législation qui les réquiert placés en école. Et exposés à de la compétition d'autres pays, dont certains avec des salaires et des prix plus bas que chez nous.

Et évidemment, la plupart des métiers ayant davantage de loisir du rythme, on n'avait pas besoin de faire des percolateurs automatiques de café, on aurait fait (ou faisait sur Sicile ou Chypres ou les royaumes des Croisés) du café comme aujourd'hui encore le font les Turcs et les Arabes (sans oublier les Grecs).

No comments:

Post a Comment