Tuesday, 27 December 2016

Sur le Latin B


1) Sur Dothraki · 2) Sur PIE · 3) Wenja · 5) Sur le Latin B

Sous la vidéo sur Dothraki, après Sur le Latin A:

Hans-Georg Lundahl
Si vous détestez les déclinaisons, vous n'êtes pas fait pour l'étude des langues.

Deathlawli
+Hans-Georg Lundahl Oui mais tu penses bien que quand t'es gosse (collège voir lycée) y'a aucunement cette idée de passion de l'étude langues quand tu fais du latin, d'ou le traumatisme des déclinaisons latines XD

Hans-Georg Lundahl
  • 1) au lycée on n'est plus gosse
  • 2) et moi, j'avais la passion de l'étude du latin


Peut-être ça a aidé que:

  • 1) j'étais déjà bilingue comme enfant
  • et 2) j'étais obligé à apprendre l'anglais pour avoir chez moi les sept chroniques de Narnia et Le Seigneur des Anneaux en forme lisible.


Deathlawli
+Hans-Georg Lundahl C'est très bien pour toi xD mais la plupart des collégiens/lycéens le font, au mieux pas par amour du latin, au pire parce qu'on les a forcé (je faisais parti de cette seconde catégorie) donc tu peux comprendre que dans ces cas, les déclinaisons latine sont plus une torture qu'autre chose ^^

Hans-Georg Lundahl
Condoléances!

En Suède ça n'existe pas, là on m'a forcé de renoncer au Grec Ancien au lycée...

Deathlawli
+Hans-Georg Lundahl
Ahah je comprends ^^

C'est sur que c'est dommage de ne pas avoir pu poursuivre les deux langues à la fois quand on aime ça!

Hans-Georg Lundahl
Les deux systèmes colaires bizutent les élèves, ici les antilatinistes et là les latinistes.

Dommage.

Deathlawli
+Hans-Georg Lundahl
Bah disons qu'en France (tout du moins dans les zones défavorisées), la politique est hautement anti langues anciennes parce que les langues anciennes c'est un truc qui coute assez cher, et que les élites n'aiment pas trop l'idée que la jeunesse de cité ait accès à la "culture" (de la même manière que les musées parisiens sont souvent très réticents à accueillir des classes venus de cités).

Et ça fait qu'au mieux, on aura un prof de latin/grec qui, avec des discours digne d'un homme politique, aura réussir à rassembler une classe conséquente mais avec des élèves pour la plupart peu motivés parce qu'on leurs a vendu du rêve et qu'en plus comme on sait jamais ou mettre ses cours, ils sont souvent placés aux pires horaires possibles.

Et au pire on aura juste des classes avec même pas une dizaine d'élèves, menacés de fermeture.(c'est simple, au lycée, il y avait 5 latinistes en terminale quand j'y étais)

Sans compter qu'il faut avoir la chance de tomber sur un bon prof de latin, ce qui en dehors des grandes écoles et des établissements privés est loin d’être sur ^^"

Hans-Georg Lundahl
Je commençais avec 8 latinistes, ça fut réduit à 5.

La politique que tu poses pour la cité me semble assez identique à celle de la Suède sur la ligne générale!

"Sans compter qu'il faut avoir la chance de tomber sur un bon prof de latin, ce qui en dehors des grandes écoles et des établissements privés est loin d’être sur ^^"

Moi, j'étais dans une école considéré d'élite. Le roi y avait étudié. Notre prof de latin était excellent, mais, quand même juste 5 personnes qui finissaient ensemble - ou six?

Deathlawli
+Hans-Georg Lundahl
Aie, mais il y a une explication à cette volonté de la Suède de saborder cet enseignement?

Hans-Georg Lundahl
Oui, je considère que l'élite, sous prétexte de rendre l'éducation accessible, la vide le plus possible de contenu de culture, pour avoir des masses manipulables.

L'excuse officielle est, viser trop sur les connaissances qui forment une culture d'élite serait trop exclusif, rendrait les choses trop inégales.

Deathlawli
+Hans-Georg Lundahl
Ah je vois, on arrive finalement au même constat qu'avec la France, une élite qui veut tout faire pour enlever la culture à la population pour la conserver entre ses mains. Et en France on a aussi les relents du racisme dans cette histoire, car forcément les populations visés par ces mesures ne sont pas issus de la jeunesse blanche bourgeoise, dont les parents on les moyens de les envoyer dans des établissements qui proposent des enseignements des langues anciennes de qualités. Semble-t-il nos élites veulent préserver la "pureté" du latin.

Hans-Georg Lundahl
Il me semble qu'en Suède on vise d'enlever le latin même de la bourgeoisie.

Hans-Georg Lundahl
Joyeux Noël!

Est-ce que je peux mettre la discussion sur mon blog?

Deathlawli
+Hans-Georg Lundahl
Merci joyeux Noel à toi aussi, et bien sur tu peux mettre cette discussion sur ton blog y'a pas de problème

Hans-Georg Lundahl
Merci!

No comments:

Post a Comment