Friday, 6 June 2014

Roncalli selon le site de René Fouquet

1) Répliques Assorties : ... à Serge Béketch, pour améliorer ses preuves pour l'existence de Dieu, 2) Et Narnia et ça?, 3) Roncalli selon le site de René Fouquet, 4) Et Tolkien?, 5) L'art de C. S. Lewis (et un peu de Blyton), 6) New blog on the kid : Quand CSL parle de "loi naturelle" ou "Tao", 7) Et Tolkien inventa des langues, 8) Correspondence de Hans Georg Lundahl : Correspondence avec René Fouquet sur les Inklings (entre 15 et 29 juillet 2015)

"Roncalli fut initié dans une secte gnostique en Turquie en 1935 (Pier Carpi: Les prophéties du pape Jean XXIII, Rome 1976; traduction française Paris 1976, puis 1978). Il entra en franc-maçonnerie, quand il était nonce à Paris (information fournie par l’abbé Mouraux dans sa revue Bonum certamen; l’abbé Mou­raux avait un paroissien, dont le frère était inscrit dans la même loge que Roncalli)."


L'abbé moureaux, pouvait-il savoir que son paroissien à la fois était:
  • honnête lui-même et
  • non pas trompé par son frère?
  • [J'aurais pu ajouter: et le frère pas trompé par ses "Frères"?]


"Dès avant son élection, Roncalli reçut du pouvoir oc­culte l’annonce qu’il serait pape ainsi que les instructions pour gouverner l’Église selon les vues des loges, et notamment en convoquant un concile."


[L'abbé] Moureaux le savait par le paroissien ou par le bulletin occultiste?

"Le bulletin occultiste Les échos du surnaturel publia, en effet, le témoignage de Gaston Bardet, auteur de plusieurs ouvrages pseudo-mystiques, pour ne pas dire lucifériens."


Et Gaston Bardet, luciférien, doit être cru à propos Roncalli?

"Son nom d’initiation est « Jean de la joie »."


Celui de Roncalli, je présume?

"Il est martiniste. Saint-Martin, franc-maçon du XVIIIe siècle, finança la Révolution française et fonda sa propre secte luciférienne, celle des « martinistes »."


Je croyais que les martinistes avaient pour fondateur un Martinus, qu'il était danois.

J'avais très jeune trouvé un ouvrage de lui dans la bibliothèque, ce qui m'avait donné envie de vomir.

Les martinistes - au moins ce Martinus - prétendent à une société dans laquelle tous et chacun sont à leur place, assignée par leurs supérieurs. Nul talent gâché, chose garantie par la sagesse de ces supérieurs.

Or, j'ai trouvé l'attitude vis-à-vis mes projets de vie et de métier très Martinistes à St Nicolas.

Quand au livre de Pier Carpi, il est apparu en 1976, quand Roncalli était déjà mort.

C'est possible que Pier Carpi avait des sources fiables là-dessus, mais René Fouquet ne les cite pas [dans la section que j'ai lue], juste l'info. Moi, je n'ai pas accès au livre de Pier Carpi.

Pour procéder à propos Roncalli, il me semble plus sûr de dire qu'il manquait en apostolicité de doctrine en Pacem in Terris, §6, qu'il n'était donc pas canonisable.

Et que la canonisation solenelle - ou la cérémonie se voulant telle - prouve l'hétérodoxie ouverte farouche de Bergoglio.

No comments:

Post a Comment