Thursday, 12 January 2017

Sur les écoles confessionelles


Le message du prof:
Le blog du Prof Solitaire : Des musulmans demandent le droit de prêcher dans les écoles secondaires
http://profsolitaire.blogspot.com/2016/12/des-musulmans-demandent-le-droit-de.html


Hans Georg Lundahl a dit:
Qu'ils aient leur propres écoles - et pourquoi pas, parfois, à leurs propres frais?

Prof Solitaire a dit:
Des écoles séparées sont une horrible idée. Le résultat est la ghettoisation et un fanatisme religieux de plus en plus radical puisqu'il n'est jamais remis en question.

Hans Georg Lundahl a dit:
Vous oubliez qu'en France le "fanatisme religieux" est toujours remis en question, ce qui provoque un fanatisme de plus en plus haineux.

Prof Solitaire a dit:
Il faudrait donc arrêter de les critiquer de peur qu'ils se radicalisent?

Hans Georg Lundahl a dit:
Les critiquer dans les journaux, de manière que leurs jeunes puissent obéir aux parents et ne pas les lire ou encore demander l'avis des parents sur le lu, c'est une chose.

Les "critiquer" dans une école ou leurs jeunes sont forcés d'être présents contre l'avis des parents (qu'ils étaient animistes ou chamanistes amérindiens en 1890 ou musulmans en 1990, peu importe), ça c'est violer l'intégrité des familles et blesser des jeunes qui ne devraient pas être exposés à des tels choses en classe.

Prof Solitaire a dit:
Les jeunes devraient vivre dans leur billet idéologique et ne jamais au grand jamais être exposés à des idées qui contredisent leur croyances ancestrales?

Si nos écoles respectaient ce principe, on ne serait jamais sortis du Moyen-Âge mon pauvre Hans!

La réalité est plus importante que l'idée qu'on s'en fait...

Hans Georg Lundahl a dit:
"La réalité est plus importante que l'idée qu'on s'en fait..."

Ça comprend biensûr la réalité des jeunes, non?

"Les jeunes devraient vivre dans leur billet idéologique et ne jamais au grand jamais être exposés à des idées qui contredisent leur croyances ancestrales?"

On se promène avec mère et père, on voit des gens habillés comme on ne le ferait jamais dans la famille, c'est déjà une exposition à des idées qui contredisent leurs croyances ancestrales.

- "Papa, pourquoi elle se balade en jupe longue à la plage?"
- "Elle est Amish, regard le foulard, les femmes Amish ont des foulards aussi."
- "Pourquoi les Amish font ça?"
- "Ils croient que Dieu le demande."
- "Et c'est qui, Dieu?"
- "C'est un bonhomme invisible auquel croient les Amish."


Et voilà, c'est fait, un enfant vient d'être confronté à une idée qui contredit sa croyance laïciste ancestrale.

Cet enfant de famille laïciste, est-il obligé d'aller vivre, soit 24/24, soit les heures actives de la plupart des journées de la semaine la plupart des mois de l'année, chez les Amish, pour ça? Non.

Et alors, pourquoi un enfant ou jeune Musulman devrait-il aller vivre 6 heures par jour, 5 jours par semaine, 8 - 9 mois par l'an chez des laïcards pour "être confronté avec une idée qui contredit sa croyance ancestrale?

Parce que le gouvernement le dit?

Et si on avait un gouvernement un peu plus juste que ça?

"Si nos écoles respectaient ce principe, on ne serait jamais sortis du Moyen-Âge mon pauvre Hans!"

Je ne regretterais pas d'être au Moyen-Âge.

Celui-ci aussi,
comme le précédant, a son débat continué dans et sous l'article:

Le blog du Prof Solitaire : Et maintenant, un peu de morale catholique...
http://profsolitaire.blogspot.fr/2017/01/et-maintenant-un-peu-de-morale.html

No comments:

Post a Comment